vendredi 19 mai 2017

Bilan de Avril 2017

Bilan de Avril 2017
 
 
 Livres lu :

-  Une semaine, 7 lundis de Jessica Brody (482 pages) - SP
-  Descendants Tome 2; Retour sur l'île de l'oubli de Melissa de la Cruz (311 pages) - SP
-  Rage de Orianne Charpentier (112 pages) - SP

 Livres reçus/achetés :

-  Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent - Achat

Cela fait donc 905 pages lu ce mois ci et 1 livres reçus/achetés. 

Bilan de Mars 2017

Bilan de Mars 2017
 
❧ Livres lu :

-  Mortelle Adèle Tome 6 de Mr Tan & Miss Prickly (80 pages) - Emprunt
-  Mortelle Adèle Tome 7 de Mr Tan & Miss Prickly (80 pages) - Emprunt
-  Mortelle Adèle Tome 8 de Mr Tan & Miss Prickly (80 pages) - Emprunt
-  Mortelle Adèle Tome 10 de Mr Tan & Miss Prickly (80 pages) - Emprunt
-  Ne m'appelez pas Blanche Neige de Gally Lauter (342 pages) - SP

 Livres reçus/achetés :

Le matin en avait décidé autrement de Salomé Vienne - SP
Les sorcières du clan du nord : le sortilège de minuit de Irena Brignul - SP
Shadow House Tome 1: La rencontre de Dan Poblocki - SP
Replica de Lauren Oliver - SP
La guerre des gommes de Sophie Laroche - SP
Jacky Ha-ha-Haa de  James Patterson et Chris Grabenstein- SP

Cela fait donc 502 pages lu ce mois ci et 6 livres reçus/achetés.

Rage, de Orianne Charpentier chez Galimard Jeunesse

Rage, de Orianne Charpentier chez Galimard Jeunesse

 Titre : Rage
 Auteur :Orianne Charpentier/align]
 Editeur : Gallimard
 Collection :Scripto
 Date de sortie :16 Mars 2017
 Genre :Jeunesse, Drame
 Nb de pages :112 pages
 Prix : 7€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«RAGE... C'est le surnom que son amie lui a donné.
C'est désormais ainsi qu''elle se nomme, pour oublier son prénom, ce nom d'avant, celui de son enfance, d'avant l'exil, la déchirure. Son pays d'origine, on ne le connaîtra pas.
Il nous suffit de deviner que Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et voilà réfugiée en France, sans plus de repères, ni de famille. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Mais un soir, sa route croise celle d'un chien - dangereux, blessé, visiblement maltraité. Désormais, sa propre survie passe par celle de l'animal...»
 
❧ MON AVIS :
 
Alors ce livre est arrivé, il n'y a pas si longtemps que ça à la maison. Je ne savais strictement rien de ce livre avant de le recevoir. Je connaissais déjà le nom de l'auteur cependant, mais je n'avais rien lu d'elle. Toutefois, avant de lire ce livre je ne savais rien de l'histoire car il n'y avait pas d'informations sur la quatrième de couverture. Je me suis donc dit que pour une fois cela n'était pas trop mal de se lancer à l'aveugle. Je remercie les éditions Gallimard pour cet envoi. Malheureusement je n'ai pas du tout accroché avec ce livre.

Résumons un peu. RAGE... C'est le surnom que son amie lui a donné. C'est désormais ainsi qu''elle se nomme, pour oublier son prénom, ce nom d'avant, celui de son enfance, d'avant l'exil, la déchirure. Son pays d'origine, on ne le connaîtra pas. Il nous suffit de deviner que Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et voilà réfugiée en France, sans plus de repères, ni de famille. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Mais un soir, sa route croise celle d'un chien - dangereux, blessé, visiblement maltraité. Désormais, sa propre survie passe par celle de l'animal...

Parlons dans un premier temps des personnages. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à s'accrocher à ces derniers. Notre personnage principal n'est autre que « Rage », on ne connait pas grand-chose de celle-ci à part qu'elle vient d'un pays en guerre et que sa famille a été tuée. Le souci avec ce personnage, c'est que comme nous n'avons pas de détails sur cette jeune fille, on la sent dès lors distante et beaucoup trop mystérieuse pour s'y attacher. Ce fut le cas pour moi, je trouvais cela beaucoup trop perturbant même si cela était intéressant de se lancer dans la rencontre d'un personnage sans savoir son passé. Il est vrai que l'on ressent plus de la pitié que de l'empathie finalement. En ce qui concerne les autres Artémis et Jean, j'ai également trouvé qu'ils n'étaient pas assez travaillés. On ne savait pas grand-chose sur eux encore une fois. Je n'ai pas réussi à m'attacher à eux, même si je trouvais que Jean était sympathique et compatissant. Pour ma part j'ai besoin de beaucoup plus pour pouvoir apprécier des personnages. 

Venons-en désormais à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Je vais d'abord parler de l'écriture car c'est ce qu'il ressort de positif dans ce petit livre. J'ai trouvé l'écriture simple, efficace, poétique, avec beaucoup de sensibilité. Je pense que j'essayerai de lire un autre roman de cette auteure pour me faire un autre avis. En effet, en ce qui concerne l'intrigue je n'ai pas du tout saisi et apprécié. Alors j'ai compris que Rage et ce chien étaient relayés par la maltraitance. La relation entre le chien et Rage est intéressante. Les émotions que ressent Rage sont bien détaillés. L'histoire de ce chien est forte intéressante mais j'ai l'impression que l'on est passé un peu trop rapidement dessus pour se recentré sur l'autre relation du livre. Ce qui me dérange dans ce livre, c'est que finalement on ne rentre pas dans les détails mais on reste en surface. Pour moi cela manquait de mouvements, d'évènements pour que l'histoire bouge un peu plus. A la sortie de cette lecture, je me suis demandé ce que j'avais lu et surtout je ne voyais pas où l'auteur voulait en venir (tout du moins de la manière dont s'est écrit). Je me suis pas mal ennuyée malheureusement. 

Mon avis. Je ressors assez déçue de ce livre. Le synopsis était intéressant, il m'intriguait pas mal et donnait un côté sympathique à l'histoire. Toutefois, il y a je trouve un problème dans le manque de détails. L'histoire, les personnages, l'intrigue, l'auteur ne rentre pas dans la profondeur. Il y a un côté poétique, mystérieux à cette histoire. Le message est magnifique, cependant si la description ne suit pas cela ne va pas. Je n'ai pas absolument pas accroché mais je pense que cela pourrait plaire aux adolescents. .
 
❧ NOTATION :

Rage, de Orianne Charpentier chez Galimard Jeunesse

mardi 9 mai 2017

Une semaine, 7 lundis, de Jessica Brody chez Gallimard

Une semaine, 7 lundis, de Jessica Brody chez Gallimard

 Titre : Une semaine, 7 lundis
 Auteur :Jessica Brody/align]
 Editeur : Gallimard
 Collection :Romans Ado
 Date de sortie :15 Septembre 2016
 Genre :Jeunesse, Contemporaine
 Nb de pages :482 pages
 Prix : 19€90
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Moi, Ellie Spark, j'ai survécu au pire lundi de tous les temps. Une journée HO-RRI-BLE, qui n'a été qu'une succession d'évènements catastrophiques du type: 
1) recevoir au réveil un texto de son petit copain qui dit: "il faut qu'on parle" (formule qui est, soyons honnête, le signal universel d'un désastre imminent)
2) oublier son parapluie et se retrouver avec tête de rat mouillé sur la photo de classe
3) avoir les lèvres qui gonflent en plein discours à cause d'une stupide allergie aux amandes. 
Alors quand j'ai découvert, le lendemain, que j'avais une chance de tout recommencer, j'ai béni les dieux, sauté dans mes vêtements et je me suis précipitée au lycée, avec un seul but en tête: rattraper mes erreurs et reconquérir le coeur du garçon de mes rêves. Parce qu'on a parfois besoin d'une semaine entière de lundis pour comprendre ce que l'on veut vraiment!»
 
❧ MON AVIS :
 
Alors, j'ai reçu ce livre il y a un petit moment maintenant. Je ne voulais pas le lire de suite tout simplement car je voulais être dans l'humeur de lire quelque chose de simple et sans prise de tête. Et surtout vu l'épaisseur du livre d'avoir le temps. Quoi qu'il en soit je remercie les éditions Gallimard pour cet envoi. Je dois dire que j'ai plutôt passé un bon moment et que cela m'a bien détendue. 

Résumons un peu. Moi, Ellie Spark, j'ai survécu au pire lundi de tous les temps. Une journée HO-RRI-BLE, qui n'a été qu'une succession d'évènements catastrophiques du type : 
1) recevoir au réveil un texto de son petit copain qui dit : "il faut qu'on parle" (formule qui est, soyons honnête, le signal universel d'un désastre imminent)
2) oublier son parapluie et se retrouver avec tête de rat mouillé sur la photo de classe
3) avoir les lèvres qui gonflent en plein discours à cause d'une stupide allergie aux amandes. 
Alors quand j'ai découvert, le lendemain, que j'avais une chance de tout recommencer, j'ai béni les dieux, sauté dans mes vêtements et je me suis précipitée au lycée, avec un seul but en tête : rattraper mes erreurs et reconquérir le coeur du garçon de mes rêves. Parce qu'on a parfois besoin d'une semaine entière de lundis pour comprendre ce que l'on veut vraiment !

Parlons dans un premier temps des personnages. Nous avons donc tout d'abord notre personnage principal, Ellie. Je dois dire que c'est le côté de l'histoire qui m'a quelque peu dérangé, tout du moins intrigué. Notamment après les trois premiers lundis, je l'ai trouvé complétement différente c'est-à-dire beaucoup plus superficielle, avec beaucoup moins de caractère et surtout antipathique. On peut vite remarqué que la seule chose qui l'intéresse c'est son copain, elle ne parle que de ça. Toutefois pleins de choses se déroulent autour d'elle, tout part en éclat, sa relation avec son meilleur ami, sa famille...et elle, elle continue de ne voir que par Tristan. Au bout d'un moment j'avais tellement l'impression d'être de nouveau au collège que j'avais envie d'arrêter ce livre, car je trouvais qu'elle se plaignait tout le temps et pour rien. Toutefois en persévérant sur le livre, j'ai pu voir que dans les deux derniers lundis, celle-ci se rebellait et devenait enfin attachante et passionnante. En ce qui concerne le personnage de Tristan, celui-ci était plutôt sympathique au début de l'histoire et dans les flash-backs. Mais je ne l'ai pas trouvé assez poussé pour le trouver attachant, passionnant...

Venons-en à l'histoire à présent. Je dois avouer dans un premier temps que j'avais très peur que cela ressemble à beaucoup de films que nous avons pu voir et revoir sur certaines chaines. Je dois dire que pour certains points c'était en effet le cas et c'est pour cela qu'il m'a fallu plus de 200 pages avant d'enfin rentrer dans l'histoire. Après ces 200 pages j'ai commencé à apprécié un petit peu plus. Malgré les faux de Ellie elle va se battre. J'ai un petit peu plus apprécié les deux derniers lundis je dois dire. Notamment car Ellie va prendre conscience de certains points et va enfin se posée les bonnes questions et pensée à elle. Elle commence à s'affirmer, à être elle-même et à ne plus se cacher derrière Tristan. Les idées de l'auteur ici étaient très bonnes. Pour en revenir à l'intrigue, celle-ci reste assez simple mais n'en ait pas moins efficace. Pour l'écriture de l'auteur, celle-ci reste simple mais n'est pas des plus passionnantes et extraordinaires non plus. Je pense que certains points auraient pu être un petit plus approfondi, comme notamment les personnages. Peut-être qu'un challenge aurait pu être intéressant également.

Mon avis. Ce fut une lecture sympathique mais sans plus pour ma part. Je pense que c'est un livre top pour les jeunes adolescents, notamment car il y a beaucoup de films qui sont sur cette lignée. De plus cette histoire à tout de même une ambiance sympathique et qu'elle se lit facilement et sans difficulté. Malgré les défauts du livre, celui-ci n'en reste pas moins sympathique.
 
❧ NOTATION :

Une semaine, 7 lundis, de Jessica Brody chez Gallimard

dimanche 30 avril 2017

Paris-Bagdad, de Olivier Ravanello chez Le livre de poche

Paris-Bagdad, de Olivier Ravanello chez Le livre de poche

 Titre : Paris-Bagdad
 Auteur :Olivier Ravanello/align]
 Editeur : Le livre de poche
 Collection :Littérature contemporaine
 Date de sortie :15 Février 2017
 Genre :Témoignage, Contemporaine
 Nb de pages :192 pages
 Prix : 4€95
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«En vacances à Paris, Jules, seize ans, doit suivre sa tante journaliste, appelée à réaliser au plus vite un reportage à Bagdad ! À l'hôtel Palestine, il découvre le quotidien des journalistes ; dehors, il y a, en vrai, ce qu'il a vu tant de fois à la télévision : des chars, des hommes armés, des Américains... Il fait aussi la connaissance de Bilal, un jeune Irakien. Et quand Jules découvre que son nouvel ami s'est fait enlever, il décide de lui venir en aide par tous les moyens. »
 
❧ MON AVIS :
 
J'ai reçu ce livre il y a un petit moment. Je voulais absolument le lire car je savais que cela sortirait des lectures que j'ai l'habitude de lire. Je le gardais pour un moment où je serais en condition, je savais que l'on parlerait de sujets difficiles. Toutefois je trouvais cela bien d'avoir le point de vue pour une fois de journaliste et non de civils et d'avoir leurs traces écrites de leurs recherches. Quoi qu'il en soit, je remercie les éditions Hachette et livre de poche pour cet envoi. J'ai passé un très bon moment avec livre.

Résumons un peu. En vacances à Paris, Jules, seize ans, doit suivre sa tante journaliste, appelée à réaliser au plus vite un reportage à Bagdad ! À l'hôtel Palestine, il découvre le quotidien des journalistes ; dehors, il y a, en vrai, ce qu'il a vu tant de fois à la télévision : des chars, des hommes armés, des Américains... Il fait aussi la connaissance de Bilal, un jeune Irakien. Et quand Jules découvre que son nouvel ami s'est fait enlever, il décide de lui venir en aide par tous les moyens.

Parlons dans un premier temps des personnages. En effet même s'il s'agit de journaliste, l'auteur a décidé de raconter cela de manière un petit peu romancé et de changer quelques noms. Nos deux personnages principaux ici sont Jules et sa tante. La tante de Jules est celle qui est journaliste et Jules souhaite le devenir. Alors lorsque sa tante doit partir à Bagdad et qu'elle n'a personne à qui laissé son neveu et qu'elle obligé de le prendre avec lui ; celui-ci est plus qu'heureux car c'est son opportunité de journaliste. Donc on comprend dès le début que ce lycéen est fou, non je rigole. Disons qu'il est opportuniste et on peut le comprendre, une chance comme ça ne se représentera surement pas. Toutefois aller dans un endroit comme Bagdad, très honnêtement ce n'est pas Disneyland. Sa tante aurait pu le laissé seul à Paris, c'est quand même un lycéen. Mais non en bonne tante irresponsable, emmenons le dans un endroit ultra dangereux. Hormis, ce petit point c'est un personnage très curieux, qui tient aux autres et qui ne les abandonne pas si facilement. J'ai bien apprécié ce personnage, il était touchant car il s'inquiète pour les autres peu importe leur culture, leur histoire... J'ai eu un peu plus de mal avec sa tante car elle est beaucoup trop irresponsable, ignorante et finalement peu attachante. Il y a bien évidemment d'autres personnages, comme Bilal et d'autres journalistes. Malheureusement ici, c'est un court récit et on ne rentre pas assez dans la description de ceux-ci. J'aurais souhaité en savoir davantage sur tous ces personnages. Je pense que l'auteur aurait pu écrire un peu plus sur ces derniers.

Venons-en à présent à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Pour l'histoire, on ne peut pas réellement dire qu'il s'agit d'une histoire mais plutôt d'un témoignage romancé. Je ne vais donc certainement pas me permettre de juger le côté témoignage, mais je vais essayer de dire ce que j'ai pensé du côté romancé. Vous avez déjà eu un petit aperçu précédemment, je pense que vous l'aurez compris. Au tout début du livre, ce qui m'a dérangé, c'est le côté naïf et irréaliste de certains points. Comme notamment le fait que la tante emmené son neveu comme ça, dans une zone ultra dangereuse et en guerre surtout. Comme si ce pauvre adolescent, ne pouvait pas rester tout seul à Paris. Cela continu lorsqu'il doit avoir un visa, par un énorme miracle, ils arrivent à en obtenir un en même pas quelques heures ; alors que l'on sait tous que cela prend des semaines. En ce qui concerne le reste de l'histoire, j'ai plutôt apprécié car cela fait comprendre que les peuples vivant cette guerre ne sont pas tous méchant et n'y sont pas tous pour quelque chose. Bien au contraire, il faut arrêter de les mettre tous dans le même sac. Je pense que c'est le message principal de ce livre. J'ai adoré notamment pour cela.

Mon avis. J'aime l'idée de témoignage romancé et le message que l'on nous propose. Toutefois, je n'ai pas accroché aux personnages et au côté romancé de l'histoire. C'est dommage car je pense que cela avait un énorme potentiel. Je recommande tout de même de le lire, notamment pour le message que nous propose l'auteur..
 
❧ NOTATION :

Paris-Bagdad, de Olivier Ravanello chez Le livre de poche

samedi 1 avril 2017

Bilan de Février 2017

Bilan de Février 2017
 
Bonjour à tous :) Je vous retrouve aujourd'hui avec mon bilan du mois de Février, je sais avec énormément de retard... Comme j'ai pu vous le dire sur Facebook ayant pas mal de problèmes de santé, j'ai un peu galéré à rattrapé mon retard. Quoi qu'il en soit, vaut mieux tard que jamais. Bonnes lectures, bisous, Tinkerbell.
 
 ❧ Livres lu :

-  Il était une fois un rêve de Liz Braswell (272 pages) - SP
-  Mortelle Adèle Tome 1: Tout ça finira mal de Monsieur Tan & Miss Prickly (92 pages) - Emprunt
-  Mortelle Adèle Tome 2: L'enfer c'est les autres! de Monsieur Tan & Miss Prickly (94 pages) - Emprunt
-  Mortelle Adèle Tome 3: C'est pas ma faute! de Monsieur Tan & Miss Prickly (95 pages) - Emprunt
-  Mortelle Adèle Tome 4: J'aime pas l'amour de Monsieur Tan & Miss Prickly (95 pages) - Emprunt
-  Mortelle Adèle Tome 5: Poussez-vous les moches! de Monsieur Tan & Miss Prickly (95 pages) - Emprunt
 -  Double faute de Isabelle Pandazapoulos (204 pages) - SP
 -  Le livre de la jungle de Collectif (223 pages) - SP

 Livres reçus/achetés :

Miss Peregrine et les enfants particuliers Tome 2 de Ransom Riggs - SP
Je vous sauverai tous de Emilie Freche - SP
Paris-Bagdad de Olivier Ravanello - SP
Ne m'appelez pas Blanche-Neige de Gally Lauteur - SP
 
Cela fait donc 1170 pages lu ce mois ci et 4 livres reçus/achetés.

Ne m'appelez pas Blanche-Neige, de Gally Lauteur chez Hachette

Ne m'appelez pas Blanche-Neige, de Gally Lauteur chez Hachette

 Titre : Ne m'appelez pas Blanche-Neige
 Auteur :Gally Lauteur/align]
 Editeur : Hachette
 Collection :Littérature contemporaine
 Date de sortie :1 Mars 2017
 Genre :Romance, Conte
 Nb de pages :342 pages
 Prix : 16€90
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Qui a dit que la vie était un conte de fées? Lorsqu'on est trahie par sa meilleure amie, difficile d'y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s'enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s'en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone? Oserez-vous croquer cette pomme d'amour et découvrir le cœur des princes de votre entourage?»
 
❧ MON AVIS :
 
Alors j'ai reçu ce livre il n'y a pas très longtemps, il me semble peu de temps avant qu'il ne sorte en librairie. Je dois dire que je ne savais pas trop quoi en penser. D'un côté j'étais heureuse car j'avais reçu cela dans un petit paquet et je trouvais cela fort mignon. Mais d'un autre côté, je venais tout juste de finir une réécriture de conte qui n'était pas fameuse et je m'attendais donc au pire avec encore une fois une réécriture de conte. Je tiens à remercier Hachette pour l'envoi de ce joli paquet et de ce livre, malheureusement j'en ressors extrêmement mitigée.

Résumons un peu. Qui a dit que la vie était un conte de fées ? Lorsqu'on est trahie par sa meilleure amie, difficile d'y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s'enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s'en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone ? Oserez-vous croquer cette pomme d'amour et découvrir le cœur des princes de votre entourage ?

Parlons dans un premier temps des personnages. Nous avons bien entendu notre personnage principale Blanche. J'ai beaucoup bloqué dans ce livre à cause de ce personnage. Elle se veut : princesse moderne, qui n'a besoin de personne, courageuse, qui ne se définit pas par rapport aux hommes... or c'est tout de même ce qui va arriver tout au long du livre. De plus, je n'en peux plus de ces triangles amoureux où cette « princesse » doit décider entre deux mecs. C'est bon, c'est du vu et du revu. Qui plus est, elle est incapable de prendre une décision par elle-même, il faut toujours qu'elle soit aidée. Sinon une fille peut aussi se débrouiller seule, vous savez. En ce qui concerne les autres personnages, j'ai beaucoup plus apprécier finalement les personnages secondaires. Ils m'ont fait beaucoup rire, notamment grognon. C'est le personnage qui m'a le plus marqué dans toute l'histoire. Tous les autres personnages honnêtement n'ont fait que m'énerver, ils n'étaient pour moi qu'immature (chamailleries, jalousie...). Bref je n'ai pas apprécié ces derniers.

Venons-en à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Malheureusement je crains que cette partie ne soit pas beaucoup rattrapée la partie des personnages. En effet, dès le départ j'ai trouvé que cette histoire était beaucoup trop extravagante mais bizarrement elle me faisait tourner les pages quand même car je voulais savoir jusqu'où l'auteur allait emmener cette histoire... Je dois dire que la partie réseau social était complétement inutile, hormis de faire comprendre qu'elle pouvait s'introduire dans votre vie sans soucis et sans avoir de problème surtout. C'est d'ailleurs ce qui me fait peur de nos jours. Bref passons, comme j'ai pu le dire également plus haut ce qui m'a embêté dans cette histoire c'est que finalement il ne s'agissait que de chamailleries entre amis, meilleures amies, et frères... Je sais bien que c'est ce que l'on retrouve également dans les contes, mais je trouvais que là on s'attendait à complétement autre chose. Je m'attendais a dû plus rechercher. La lecture cependant est extrêmement simple et rapide. On peut tout de même l'apprécier pour une lecture sans prise de tête.

Mon avis. Je pense que j'avais beaucoup trop d'attentes autour de ce livre et je n'aurais pas dû. Je n'ai malheureusement pas du tout accroché avec les personnages (hormis Grogron) et surtout avec l'histoire. Toutefois si vous avez envie d'une histoire sans prise de tête, qui se lit facilement et rapidement je vous recommande ce livre. De plus si vous aimez les réécritures de contes, celle-ci vous changera des autres puisqu'elle vous emmène dans un conte moderne, celui des réseaux sociaux.
 
❧ NOTATION :

Ne m'appelez pas Blanche-Neige, de Gally Lauteur chez Hachette