lundi 30 juin 2014

Bilan Juin 2014


Encore un mois de fini, donc un nouveau bilan. Et je dois dire que celui-ci est encore moins glorieux que le mois dernier, étant donné que les exams se rapprochent et que je dois finir des dossiers. Je ne sais pas si c'est le mois prochain sera mieux étant donner que ces derniers se finissent fin juillet. Enfin bref, j'ai eu des lectures plutôt mitigées ce mois-ci.

 Livres lu :

Garçon cherche fille de Meg Cabot (335 pages) - SP
Ici et maintenant de Ann Brashares (273 pages) - SP
Premier appel du paradis de Mitch Albom (396 pages) - SP
Panic: le jeu de la peur de Lauren Oliver (368 pages) - SP
Hex Hall Tome 2: Le maléfice de Rachel Hawkins (325 pages) - Achat
Un beau jour peut-être de Lauren Graham (447 pages) - Masse Critique Babelio

 ❧ Livres reçus/achetés :

Un beau jour peut-être de Lauren Graham - Masse critique Babelio
La promesse de Lola de Cécilia Samartin - SP
To all the boys I've loved before de Jenny Han - Achat
Qui est Mara Dyer? Tome 1 de Michelle Hodkin - SP


Cela fait donc 2144 pages lu ce mois ci et 4 livres reçus.

vendredi 27 juin 2014

Hex Hall Tome 2: Le maléfice, de Rachel Hawkins chez Albin Michel Wiz

Hex Hall Tome 2: Le maléfice, de Rachel Hawkins chez Albin Michel Wiz
 
 Titre : Hex Hall Tome 2: Le maléfice
 Auteur :  Rachel Hawkins
 Editeur :  Albin Michel
 Collection :  Wiz
 Date de sortie :  Aout 2011
 Nb de pages :   325 pages
 Prix : 13€50




 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

Bien plus puissante qu'une simple sorcière, Sophie a appris qu'elle est en réalité un démon, comme son père et sa grand-mère. Pour supprimer ce maléfice, elle décide de subir le Rituel. Son père essaie de l'en dissuader et la persuade de passer l'été à Londres, à Thorne Abbey, magnifique résidence d'où il dirige le Conseil. Sophie y rencontre d'autres adolescents mi-humains mi-démons, comme elle. La présence d'Archer, détenu au Conseil, complique la situation : même s'il l'a trahie, elle l'aime toujours. Lorsqu'il la sauve de la menace de L'Occhio di Dio, la secte qui poursuit les siens depuis des siècles, Sophie est déchirée entre la loyauté envers son père et le Conseil et son amour pour Archer, leur ennemi absolu...


 EXTRAIT :

" Technique 9, salopard, ai-je pensé en reculant mon coude tout en essayant de lui décocher un violent coup de pied dans la cheville. Avec facilité, il a esquivé mon coude et ma soulevée légèrement du sol afin d'éviter la trajectoire de ma botte.
J'ai paniqué. Quelqu'un capable de bloquer les mouvements d'autodéfense des Prodigium était bien plus dangereux qu'un maniaque. Je m'apprêtais à appliquer la technique 15, ce qui m'aurait permis de lui casser le nez et également de le rendre stérile, quand il a murmuré :
- N'y songe même pas, Mercer. "



❧ MON AVIS :
 
 
Pour une fois ce n'est pas une chronique d'un livre que j'ai reçu en partenariat, mais un ebook que l'on m'a envoyé. Je sais que je ne fait pas souvent de chronique ebook, pour la simple et bonne raison que je préfère avoir un livre dans les mains. Bref, j'ai beaucoup aimé ce second tome même plus que le premier. Je vous raconte ça tout de suite.
 
Résumons un peu. Bien plus puissante qu'une simple sorcière, Sophie a appris qu'elle est en réalité un démon, comme son père et sa grand-mère. Pour supprimer ce maléfice, elle décide de subir le Rituel. Son père essaie de l'en dissuader et la persuade de passer l'été à Londres, à Thorne Abbey, magnifique résidence d'où il dirige le Conseil. Sophie y rencontre d'autres adolescents mi-humains mi-démons, comme elle. La présence d'Archer, détenu au Conseil, complique la situation : même s'il l'a trahie, elle l'aime toujours. Lorsqu'il la sauve de la menace de L'Occhio di Dio, la secte qui poursuit les siens depuis des siècles, Sophie est déchirée entre la loyauté envers son père et le Conseil et son amour pour Archer, leur ennemi absolu...
 
J'ai beaucoup plus apprécié ce second tome, contrairement au premier. Je n'ai retrouvé le côté déjà-vu du premier tome. Bien au contraire, j'ai trouvé que l'histoire et l'intrigue était beaucoup mieux travailler et plus approfondi que le précédent.
 
Parlons dans un premier temps des personnages. On retrouve encore une fois le personnage de Sophie puisqu'elle est notre personnage principal. Je dois dire que je l'ai beaucoup plus apprécié dans ce tome. Elle m'a semblé plus adolescente normal, plus posé et plus confuse en ce qui concerne sa « condition ». Je pense que l'auteur l'a beaucoup plus travaillé dans ce tome ci. En ce qui concerne le personnage de son père, même s'il pouvait être parfois agaçant il n'en était pas moins attendrissant envers sa fille jusqu'au bout du livre. Ce que j'ai trouvé vraiment touchant. J'ai aimé en apprendre un peu plus sur lui et sa fille, et ce qui les relie.  Pour les autres personnages, il y en a certain que l'on adore comme Cal et d'autres que l'on déteste comme Nick, Daisy... qui sont des nouveaux personnages dans ce tome.
 
Venons-en à l'écriture de l'auteur. Certes l'écriture est simple, fraiche, elle n'en reste pas moins recherché et travaillé. J'ai trouvé que l'écriture de Rachel Hawkins c'est amélioré par rapport au premier tome même si elle aurait pu faire encore mieux. Je pense qu'elle a les capacités de pousser encore plus loin. Peut-être serait-ce le cas dans le troisième tome. Ce que j'ai apprécié c'est que l'intrigue est plus travaillée, plus poussée mais je pense malheureusement qu'elle met trop de temps à venir. Il faut beaucoup plus de 100 pages avant que l'on voit à peu près ou tout cela nous emmène. Cependant je ne m'attendais en aucun cas certains événements, notamment la fin. Cette fin m'a d'ailleurs pas mal frustré car on a juste une envie c'est de savoir la suite. Heureusement pour moi j'ai ce troisième tome sur ma kindle. Mais pour ceux qui ne l'ont pas, cela peut gêner. Il faut donc acheter la suite.
 
Mon avis. Ce fut un tome que j'ai beaucoup plus apprécié que le précédent. J'ai trouvé ce tome plus travaillé, plus recherché que ce soit au niveau de l'écriture mais aussi au niveau de l'intrigue. Si vous vous intéresser à la magie, histoire de démon, histoire de famille ; je pense que vous pourrez beaucoup apprécier ce second tome de la série Hex Hall.
 


 
 NOTATION :


Hex Hall Tome 2: Le maléfice, de Rachel Hawkins chez Albin Michel Wiz

vendredi 20 juin 2014

Panic: Le jeu de la peur, de Lauren Oliver chez Hachette Blackmoon

Panic: Le jeu de la peur, de Lauren Oliver chez Hachette Blackmoon
 Titre : Panic, Le jeu de la peur
 Auteur :  Lauren Oliver
 Editeur :  Hachette
 Collection :  BlackMoon 15 ans
 Date de sortie :  11 Juin 2014 
 Nb de pages :   368 pages
 Prix : 18€00



Panic: Le jeu de la peur, de Lauren Oliver chez Hachette Blackmoon


« Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n'y aura qu'un seul vainqueur. » Carp, une petite ville minable de l'Etat de New-York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d'épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L'enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles... Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.



Panic: Le jeu de la peur, de Lauren Oliver chez Hachette Blackmoon


"Voilà sur quoi reposait Panic en réalité. Voilà à quoi tenait la véritable peur. On ne connaissait jamais vraiment les autres, pas complètement. On devait toujours se contenter de parier à l'aveugle."




Panic: Le jeu de la peur, de Lauren Oliver chez Hachette Blackmoon


Alors tout d'abord je tiens à remercier les éditions Hachette pour cet envoi, car cela faisait un moment que j'avais remarqué ce livre sur la blogo américaine. Cependant avant de le lire je ne savais pas trop à quoi m'attendre. En effet les avis que j'avais pu voir avant était plutôt mitigée. J'avais donc peur d'être déçue comme certain. Je tiens également à dire que contrairement à certain je n'ai pas encore lu la série Délirium. Je ne savais donc pas à quoi m'attendre avec l'écriture Lauren Oliver. Je savais que tout le monde l'appréciait mais rien d'autre. Quoi qu'il en soit, en ce qui concerne ce livre j'ai bien aimé mais sans plus.
 
Résumons un peu. « Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n'y aura qu'un seul vainqueur. » Carp, une petite ville minable de l'Etat de New-York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d'épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L'enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles... Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.
 
Dès le début du roman l'histoire partait plutôt bien. L'auteur ne nous ménage pas et nous plonge directement dans le jeu « Panic ». J'ai du mettre quelques pages avant de réellement intégrer comment cela se déroulait mais surtout me faire à la narration à la troisième personne. Tout cela présagea donc un bon rythme, mais surtout donne le ton. Moi qui n'aime pas les histoires où rien ne se déroule et bien la j'ai été plutôt bien servi. Car il y a peu de moment de répit dans toute cette histoire.
 
En ce qui concerne les personnages de ce livre, nous avons principalement 2 personnages principaux. D'un côté nous avons Heather, jeune fille de 18 ans qui vit avec sa mère Krista et sa petite sœur de 12 ans Lily. Je dois dire que j'ai été plutôt impressionné par la jeune fille. Elle est courageuse même si elle a ces frayeurs, généreuse, gentille, adorable... Pour moi c'est la grande sœur parfaite qui ne veut qu'une chose le bonheur de sa sœur, même si elle doit vivre dans une voiture, manger des boites de conserve', bosser dans une ferme... Honnêtement je ne sais pas si j'aurais eu le même courage qu'elle. Cependant ce qui est bien, c'est que l'auteur à gardé son côté adolescente, amoureuse... ce qui ne fait pas d'elle parfaite et c'est le principale. De l'autre côté on trouve Dodger. Et la je dois dire que j'ai été assez mitigé. Je dois dire que j'ai compris pourquoi il faisait ce jeu mais je trouvais que parfois il en faisait trop. Bref c'est un homme adolescent quoi, fougueux, en quête de vengeance, amoureux... Je dois dire que du côté des personnages l'auteur m'a complètement séduite. Un autre personnage m'a beaucoup émue, c'est Lily. Même si elle ne joue aucun rôle particulier, je l'ai trouvé toute mimi, adorable et dévouée à sa grande sœur.
 
Parlons à présent du rythme, de l'écriture et du style de l'auteur. Comme je l'ai dit un peu plus haut le rythme est assez bon. Une action, une narration, une action... etc. Ce qui me plait car je n'aime pas quand il y a trop d'action et pas assez. Je pense cependant que si on apprécie autant l'histoire ce n'est pas à cause de l'histoire qui n'est pas originale en soi, mais grâce aux personnages. Je pense que si le rythme est également aussi bien mené c'est grâce à tout ce qui entoure le jeu. C'est-à-dire le mystère des épreuves, des juges et des concurrents...Cependant rapidement je me suis douté de l'implication d'un personnage dans l'histoire et je pense que cela m'a gâchée la surprise. J'aurais préférée que l'auteur joue un peu plus la dessus. L'écriture de l'auteur reste cependant simple et appréciable. Cependant je ne l'ai pas trouvé exceptionnelle non plus, mais ce n'est que mon avis.
 
Passons désormais à ce qui m'a déplu majoritairement dans ce livre. Honnêtement c'est le manque de peur ou de panique. Il n'y a eu qu'a un seul moment où j'ai ressenti l'angoisse d'un personnage mais mis a part ça je ne trouve pas que ce côté soit très exploité. Qui plus est je pensais que les épreuves seraient vraiment effrayante or certaines tout le monde aurait pu le faire. Lauren Oliver aurait du faire un peu plus de recherche de ce côté la.
 
Mon avis. J'ai apprécié l'histoire grâce surtout aux personnages. Ce fut un bon moment de lecture mais je pense que l'auteur aurait pu travailler un peu plus le côté panique, jeux et angoisse. Ce côté-là manque d'approfondissement. En dehors de ça, on passe un bon moment avec les personnages. Je vous le conseille donc.






Panic: Le jeu de la peur, de Lauren Oliver chez Hachette Blackmoon
Panic: Le jeu de la peur, de Lauren Oliver chez Hachette Blackmoon

dimanche 15 juin 2014

Garçon cherche fille, de Meg Cabot chez Hachette

Garçon cherche fille, de Meg Cabot chez Hachette
 
 Titre : Garçon cherche fille (Embrouille à Manhattan)
 Auteur :  Meg Cabot
 Editeur :  Hachette
 Collection :  Romans
 Date de sortie :  11 Juin 2014 (réédition)
 Nb de pages :   335 pages
 Prix : 15€90


Garçon cherche fille, de Meg Cabot chez Hachette


" Chargée des ressources humaines dans un grand journal, Kate doit renvoyer la responsable de la cafétéria. L'affaire atterrit dans les mains d'un bel avocat, Mitchell Hertzog, dont Kate va tomber amoureuse. Des liens qui ne simplifieront guère la romance ! "


Garçon cherche fille, de Meg Cabot chez Hachette


" J'espère que tu es content de toi. Ta fiancée, visiblement sur tes ordres, vient de creuser sa tombe. Eh oui, Stu ! Parce que je compte bien avoir sa peau. Et elle ne s'en relèvera pas. J'espère que ça ne gênera pas trop vos projets de mariage. Mais ne t'inquiète pas, elle acceptera sûrement de t'épouser quand même, vu qu'elle n'aura d'autre choix que de changer de nom quand je me serai occupé d'elle. Elle n'arrivera plus à se faire inviter nulle part en ville sous le patronyme de Jenkins. "



Garçon cherche fille, de Meg Cabot chez Hachette


Alors, alors je suis super heureuse de faire une critique sur l'auteur qui m'a donner gout à la lecture de masse. Quand je dis lecture de masse, c'est que j'ai débuté par la série « Journal d'une princesse » et il y en avait 10 tomes plus deux autres bonus. Et autant vous dire que j'ai lu tout ça en très peu de temps. Je crois en deux semaines je les avais tous lu. Autant vous dire que j'avais lu rapidement. De plus lorsque les autres Meg Cabot sont sorti je me jetais dessus de suite. J'en ai tellement lu, que je ne peux vous dire si j'avais déjà lu ce livre. J'ai une impression de déjà vu mais sans être certaine de l'avoir lu. Et oui car il s'agit d'une réédition. Ce livre s'appelait au départ « Embrouille à Manhattan ». Il s'agit donc d'une réédition. Et je n'ai pas boudé mon plaisir encore une fois.
 
Résumons un peu. Kate, 25 ans, fraîchement débarquée à New-York après avoir quitté son Kentucky natal, traverse une mauvaise passe. Elle a plaqué son petit ami, vit chez une copine et son mari, cherche désespérément un logement abordable et bosse à la DRH d'un gros journal sous les ordres d'une trentenaire arrogante, stupide, ambitieuse et jalouse : Amy. Cette dernière lui ordonne de licencier une employée de la cantine, Ida, car celle-ci ne sert en desserts que les personnes qu'elle apprécie. Malgré des avertissements répétés, elle a notamment refusé de servir Stuart, le fiancé d'Amy. Kate pourra-t-elle protéger Ida ? Saura-t-elle résister au charme de Mitch, frère de Stuart et avocat chargé du dossier ? La justice triomphera-t-elle, lorsque Kate sera licenciée à son tour lorsqu'elle refuse d'entériner les mensonges d'Amy ?
 
Alors pour commencer, je sais ce que certains vont dire : « oui mais c'est un livre pour gamin », « oui mais c'est trop gnangnan ». Et bien non je suis désolé de vous le dire, certes c'est de la Chick-lit mais qui nous fait passer un bon moment de lecture. Cela m'a fait du bien, car je dois dire que récemment j'ai rencontré pas mal de déception et ça m'a du coup freiner dans mes lectures. Cependant cette dernière m'a redonner gout et m'a surtout rappeler pourquoi j'aime lire.
 
Tout d'abord parlons de ce qui m'a plu. Parlons de l'écriture de l'auteur Meg Cabot. Même si cette dernière reste simple et extrêmement fluide, elle n'en reste pas moins attrayante et attachante. Il est vrai que l'auteur écrit en général pour un panel de lecteur assez ciblée à savoir les adolescentes mais à partir d'environ 14 ans. Je pense que cette dernière phrase va me valoir certains mauvais commentaires étant donné qu'à certains moments l'auteur emploie des mots vulgaires. Et je dois dire que c'est bien mon soucis pour classer ce livre car normalement c'est pour adolescente. Mais il y a des passages où cela parle de sexe ou a même des insultes. Voyez donc mon désarroi quant à ce classement.
 
Voyons à présent les personnages. Nous avons plusieurs personnages. En effet l'auteur ne se concentre pas sur un, même si Kate est mise en avance mais apporte d'autres personnages tels que Jen, Mitch, Amy la RATT, Stuart, la famille Herzog, collègue de travail... Même si j'ai adoré le personnage de Kate même s'il est tiré par les cheveux, je trouve qu'il y a trop de personnage. On arrive à suivre mais le souci c'est que trop de trop tue le trop. Bien évidemment j'ai détesté le rôle de Stuart et Amy et l'auteur nous facilite la tâche par leur caractère. Cependant je me suis vite rendu compte que nous n'avions aucune description des personnages. Et cela m'a beaucoup embêté pour visualiser les personnages.
 
Parlons à présent de ce qui m'a déplu. Premièrement j'ai trouvé que la mise en page était magnifique « style journalistique, mail, messagerie téléphone... ». Cependant les passages du journal de Kate était pour moi parfois invisible et me faisait donc détester ces passages car je n'arrivais pas à lire. Deuxièmement il n'y a pas réellement d'intrigue mis à part ce à quoi l'on s'attend. Du coup on apprécie notre lecteur mais on ne comprend pas pourquoi. Mon troisième point négatif, c'est comme je l'ai dit un peu plus haut ce sont les personnages. Il y en a beaucoup trop. Je pense que Meg Cabot aurait plus simplifié.
 
Mon avis. Globalement ce fut pour moi une bonne lecture chargé de souvenir. J'ai aimé l'univers Chick-lit, simple, frais, adorable et surtout sans prise de tête. De quoi redonner envie de lire. Malgré quelques points noirs cela ne m'a pourtant pas déranger car j'aimais beaucoup trop l'univers de Meg Cabot. Bref si vous aimez cet univers je vous le conseille fortement.
 
 
 
 
Garçon cherche fille, de Meg Cabot chez Hachette
 
Garçon cherche fille, de Meg Cabot chez Hachette

Ici et maintenant, de Ann Brashares chez Gallimard Jeunesse

Ici et maintenant, de Ann Brashares chez Gallimard Jeunesse
 Titre : Ici et maintenant
 Auteur :  Ann Brashares
 Editeur :  Gallimard Jeunesse
 Collection :  13 ans et plus
 Date de sortie :  04 Juin 2014
 Nb de pages :   273 pages
 Prix : 16€00

Ici et maintenant, de Ann Brashares chez Gallimard Jeunesse


Suivez les règles.
Souvenez-vous de ce qui s'est passé.
NE TOMBEZ JAMAIS AMOUREUX.
Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré aux Etats-Unis, à New York, à l'âge de douze ans. Mais Prenna ne venait pas d'un autre pays. Elle venait... d'une autre époque, du futur. Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent, doivent suivre un ensemble de règles strictes pour assurer la survie du genre humain : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais développer de relations intimes avec quiconque en dehors de leur communauté. Mais Jenna rencontre Ethan Jarves...


Ici et maintenant, de Ann Brashares chez Gallimard Jeunesse


" Comme son père avait du travail, Ethan était allé à la pêche tout seul. En principe, il se contentait de le suivre à travers bois jusqu'au bord de la rivière, en écrasant les bestioles qui lui piquaient les mollets. Il fut surpris de constater que, en réalité, il connaissait à peine le chemin alors qu'il était déjà venu des dizaines de fois. Désormais, il se le rappelerait. "


Ici et maintenant, de Ann Brashares chez Gallimard Jeunesse


Je suis très heureuse de vous présenter ce livre car lorsque je l'ai vu j'étais juste heureuse. Premièrement à cause de l'auteur, et oui un nouveau Ann Brashares. Deuxièmement un synopsis assez intéressant et enivrant. Bref comme vous l'aurez deviné, je fais partie de celle qui ont lu sa saga « quatre filles et un jean » lorsque j'étais plus jeune et encore récemment avec « quatre filles et un jean pour toujours ». Je ne pouvais donc qu'être heureuse lorsque Gallimard me l'a envoyé. Et je dois dire que je n'ai pas boudé mon plaisir, mais il y a eu malheureusement quelques points noirs.
 
Résumons un peu. Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré aux Etats-Unis, à New-York, à l'âge de douze ans. Mais Prenna ne venait pas d'un autre pays. Elle venait... d'une autre époque, du futur. Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent, doivent suivre un ensemble de règles strictes pour assurer la survie du genre humain : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais développer de relations intimes avec quiconque en dehors de la communauté. Mais Prenna rencontre Ethan Jarves...
 
Avant de commencer ma chronique, je me dois de donner mon avis sur la couverture. Personnellement je ne la trouve pas magnifique, mais je la trouve intrigante. Et je pense que c'est un bon point car cela attire l'attention lorsque l'on se trouve dans une librairie ou autre.
Au début j'étais assez intriguer par l'histoire, le synopsis et le prologue. Je trouvais que tout ça laissait paraitre une histoire qui allait être fort intéressante. Le prologue nous laisse avec beaucoup de question, ce qui nous donne donc envie de poursuivre et d'en savoir plus sur ce qu'a réellement vu et vécu Ethan. Je pense que j'aurais encore plus apprécié si il était écrit à la première personne afin d'explorer le ressenti de Ethan. Ce début nous mets donc l'eau à la bouche pour la suite.
 
Venons-en à présent à nos deux personnages principaux. Et oui comme beaucoup de livre pour adolescent, il s'agit d'une demoiselle Prenna et d'un jeune homme Ethan. Débutons par le personnage féminin de Prenna. C'est donc cette demoiselle que nous allons suivre tout au long de ce livre et tout au long de ces péripéties... Au commencement du livre je n'avais qu'une envie c'était de la secouer. Pour la simple et bonne raison que je l'ai trop naïve, trop borné et surtout tournait toujours autour du pot. C'est-à-dire qu'elle a tendance à se répéter, à se poser les mêmes questions sans réellement agir. Je trouvais quelle pouvait encore plus ce rebeller et agir. Au fil du temps elle va certes devenir un peu plus fort, se confesser sur son passé etc... Et je dois dire que la progression est fortement apprécié car sinon je n'aurais pas été fan de ce livre. Vient ensuite le personnage d'Ethan. Au tout début du livre je l'ai trouvé un peu trop en retrait, trop timide. L'auteur ne nous donne pas assez de détails sur sa personnage pour que l'on puisse réellement s'attacher à lui et l'apprécié. On apprécie le fait qu'il est attaché à Prenna mais c'est tout, rien de plus. Pour moi l'auteur n'a pas assez exploité le couple des deux jeunes gens.
 
Comme je vous l'ai fait sous-entendre dans mon introduction, j'attendais beaucoup de l'histoire de ce livre. Et je crois que c'est ce qui m'a le plus déçue. J'ai apprécié qu'au début l'auteur nous parle des règles imposer par ce gouvernement venue du futur. Cependant j'ai trouvé que ça n'était pas assez approfondi. Alors c'est peut-être moi après mais j'en attendais encore plus. Je pense qu'il aurait été bien que l'auteur nous emmène dans le futur et nous fasse vivre certains événements. Or ce ne fut pas le cas et c'est ce qu'il m'a manqué honnêtement. Qui plus est le peu dont nous parle l'auteur, cela ne nous apporte pas grand-chose finalement.
 
En ce qui concerne l'écriture et le rythme de l'auteur c'est encore autre chose. Au début j'ai trouvé que c'était assez lent à se mettre en place, mais une fois passer les 70 pages l'histoire s'accélère. Et c'est à partir de la que j'ai apprécié un peu plus car l'histoire avançait enfin. Une course contre le temps et les événements va alors prendre vie. Et j'ai trouvé ça très satisfaisant et appréciable. Pour l'écriture de l'auteur, j'ai eu la drôle d'impression que l'auteur avait plus de mal à écrire ce livre que sa saga « quatre fille et un jean ». Cela vient peut-être du fait qu'elle sort un peu de son genre habituel. Honnêtement j'ai trouvé son écriture un peu moins intéressante, mais elle en reste cependant pas moins fluide, simple... Je n'ai pas retrouvé la Ann Brashares de mes souvenirs et c'est ce qui m'a manqué. Si l'on m'avait faire lire ce livre sans le titre de l'auteur, je n'aurais jamais deviné que c'était elle. Car je la connais avec mieux. Qui plus est je ne suis pas une grande fan des fin ouverte car cela laisse plein de questions en suspend.
 
Mon avis. Globalement je suis assez déçue pour un livre d'Ann Brashares. C'est-à-dire que j'avais beaucoup d'attente car elle m'avait touché avec sa précédente saga or celle-ci m'a plus déçue. J'ai trouvé ce livre pas assez travaillé, trop banale et un manque de précisions... Les personnages et l'histoire sont plutôt sympathiques mais pas assez travaillé selon moi.




Ici et maintenant, de Ann Brashares chez Gallimard Jeunesse
Ici et maintenant, de Ann Brashares chez Gallimard Jeunesse

Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero

Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
 Titre : Premier appel du paradis
 Auteur :  Mitch Albom
➜ Editeur :  Kero
 Collection :  Roman
 Date de sortie :  24 mars 2014
 Nb de pages :   396 pages
 Prix : 20€00


Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero


Le petit village de Coldwater, sur le lac Michigan, est le théâtre d'un véritable miracle. Un beau jour d'automne, le téléphone commence à sonner chez plusieurs de ses habitants. Tous les appels proviennent de personnes décédées. Au même moment, Sully Harding sort de prison. Lors de son séjour derrière les barreaux, sa femme est morte. Il est désormais père célibataire. À son retour, il découvre un village en proie à une grande fièvre religieuse. Quand son propre fils ne vit plus que dans l'espoir d'un appel de sa mère, il est déterminé à prouver qu'il s'agit seulement d'une gigantesque supercherie. Mais est-ce bien le cas ?


Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
 
" Les nouvelles de la vie sont transmises par téléphone. La naissance d'un bébé, des fiançailles, un accident tragique sur la route, dans la nuit — presque tous les événements marquants de la vie, bons ou mauvais, sont annoncés par une sonnerie."



Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
Je sais j'ai un peu de retard mais malheureusement la vie en ERASMUS est assez compliqué. Bref passons venons en à ce qui vous intéresse. Je tiens d'ailleurs à remercier les éditions Kero pour l'envoi de ce livre car il me faisait envie. Je n'avais encore jamais lu de livre de Mitch Albom même si j'en ai beaucoup entendu parler. Ce n'est pas un coup de cœur pour moi. J'ai bien aimé mais certains points noirs m'ont gâché un peu ma lecture.
 
Résumons un peu. Le petit village de Coldwater, sur le lac Michigan, est le théâtre d'un véritable miracle. Un beau jour d'automne, le téléphone commence à sonner chez plusieurs de ses habitants. Tous les appels proviennent de personnes décédées. Au même moment, Sully Harding sort de prison. Lors de son séjour derrière les barreaux, sa femme est morte. Il est désormais père célibataire. À son retour, il découvre un village en proie à une grande fièvre religieuse. Quand son propre fils ne vit plus que dans l'espoir d'un appel de sa mère, il est déterminé à prouver qu'il s'agit seulement d'une gigantesque supercherie. Mais est-ce bien le cas ?
Alors avant de débuter, je tenais à dire qu'il se peut que quelques points noirs ont pu être provoquer par le fait que je venais également de perdre un proche et cela à donc peut-être jouer sur le thème du livre.
 
Je vais commencer par ce qu'il m'a plu dans ce livre. Tout d'abord l'écriture de l'auteur, que j'ai juste trouvé magnifique. La taille de la police d'écriture a je pense beaucoup aider également. La lecture était très fluide, simple, sans chichi, facile à comprendre. Au début quand j'ai vu que cela parlait des églises de la ville, j'avais peur que cela tombe dans le religieux. Mais ce ne fut en aucun cas présent ici. En effet même si Mitch Albom en fait allusion, il n'essaye pas de convaincre les gens à quelque religion. Il nous montre uniquement ce que cela peut devenir quand certains croyants voient un signe de dieu partout. Cela se retourne parfois contre eux. Attention je ne dis pas que tout est faux. J'ai apprécié le suspens que mets l'auteur.
 
En ce qui concerne les personnages, il y en a certain que j'ai plus apprécié que d'autre. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Sully, son fils et la bibliothécaire. J'ai trouvé leur relation très simple mais adorable. Sully veut uniquement protéger son fils et j'ai trouvé ça admirable et courageux. Un personnage que j'ai par contre détester c'est celui de Katherine. C'est vraiment la croyante qui en fait trop, elle ne pense qu'à sa sœur et ne voit que par ce signe de dieu venu pour l'aider. J'avais par moment envie de lui mettre des baffes et d'ouvrir les yeux.
 
Venons-en à présent au point négatif. Ce qui m'a le plus déçu c'est le dénouement. Je veux dire que l'on s'y attendait et que je pense qu'il aurait pu y voir une autre fin. Il y avait de même un moment où j'avais l'impression que l'auteur faisait exprès de faire durer le suspense car lui-même ne savait pas comment faire autrement. Mais ce fut très léger pour ma part. Cependant ces deux points noirs ont fait que cela m'a fait baisser ma lecture.
 
Mon avis. Ce fut un excellent moment passé mais à ne pas lire lorsque l'on vient de perdre quelqu'un car du coup je n'arrêtais pas de pleurer en le lisant. Il est merveilleusement écrit, l'auteur c'est faire durer le suspense jusqu'au dénouement. Bref je conseille à tout le monde de le lire car je pense que vous rateriez quelque chose. L'écriture de Mitch Albom est juste envoutante.
 
 
 
Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero

lundi 2 juin 2014

Bilan de Mai 2014

Bilan de Mai 2014
 
 
Le temps du bilan du mois dernier est venu. Je tiens à m'excuser car malheureusement à cause de la reprise des cours je suis un peu en retard sur mes lectures mais je vais vite me rattraper au niveau achat et réception par contre ça ne baisse pas. C'est notamment du aux sps etc.

 Livres lu :

Je l'aimais de Anna Gavalda (157 pages) - SP
No man's land de Loic Le Pallec (317 pages) - SP
Est-ce que tu m'entends? de Hugues Royer (319 pages) - SP
Premier appel du paradis de Mitch Albom (389 pages) - SP


  Livres reçus/achetés :
 
- Avant toi de Jojo Moyes - Swap
Balefire Tome 1: Le calice du vent de Cate Tiernan - SP
Balefire Tome 2: Cercle de cendres de Cate Tiernan - SP
I hunt killers de Barry Lyga - SP
LZR-1143 Tome 1: Contamination de Bryan James - SP
Panic de Lauren Oliver - SP
Garçon cherche fille de Meg Cabot - SP
Au bois dormant de Christine Fléret-Fleury - SP
Gatsby le magnifique de F.Scott Fitzgerald - Acheté
Haut de gamme de Candace Bushnell - Acheté



Cela fait donc 1182 pages lu ce mois ci et 10 livres reçus.