mardi 26 août 2014

Concours 1 an du blog!! avec Panini Books

Concours 1 an du blog!! avec Panini Books

Bonjour tout le monde ! Je viens vers vous aujourd'hui afin de vous présenter mon concours pour le bloganniversaire ^^ et oui un an déjà est passé depuis que Tinkerbell's Readings a ouvert ces portes. Je vous présente donc un concour qui est en quelque sorte sponsorisé par Panini puisque tout les livres viennent de chez eux.

Règles pour participer au concours !



1. Aimez la page Facebook: Tinkerbell's Readings
2. Etre inscrit à la newletter sur ce blog ou sur celui de blogspot.
3. Habiter en France métropolitaine, en Belgique ou en Suisse.
4. Remplir le formulaire ici.
5. Pas plus d'un participant par domicile et famille (sinon ce n'est pas juste pour les autres).
6. Inscription ouverte jusqu'à jeudi 28 aout 16h00.


Les lots à gagner !

Merci aux éditions Panini Books pour ce concours (même si il n'était pas prévu à l'origine).

Premier lot:

Concours 1 an du blog!! avec Panini Books
Deuxième lot:
Concours 1 an du blog!! avec Panini Books
Troisième lot:
Des marques-pages surprises.
N'hésitez pas à partager ce concours afin que tout le monde puisse en profiter!

Les gagnants sont:

1er lot:

Avenue Lecture

2ème lot:

Un-monde-de-papier

3ème lot:

Mybooks-mypassion

Merci à vous tous et surtout merci de me suivre depuis plus d'un an maintenant. 

vendredi 22 août 2014

Je vous demande le droit de mourir, propos receuilli par Frédéric Veille chez les Editions Retrouvées

Je vous demande le droit de mourir, propos receuilli par Frédéric Veille chez les Editions Retrouvées
 Titre : Je vous demande le droit de mourir
 Auteur : propos receuilli par Frédéric Veille
 Editeur : Editions Retrouvées
 Collection : Récit
 Date de sortie : 2013
 Nb de pages : 192 pages
 Prix : 11€00



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
«Monsieur Chirac, je vous demande le droit de mourir...» Cette supplique, datée du 30 novembre 2002, s'adressait au président de la République française, qui ne pouvait y répondre favorablement puisque la loi, en France, n'autorisait pas l'euthanasie.
Et pourtant... Lorsqu'on lit le message bouleversant que nous a envoyé Vincent Humbert depuis son lit d'hôpital de Berck, on ne peut qu'être troublé : quand la médecine ne peut plus rien pour vous, quand vous n'êtes plus que le spectateur impuissant de vos tortures, pourquoi vous serait-il refusé (toutes considérations religieuses mises à part) d'en obtenir la fin ? La fin d'un supplice : c'est ce que Vincent souhaitait, avec détermination et avec des arguments terribles. Il lance dans ce livre un appel pathétique.





❧ EXTRAIT :
 
Avoir alerté l'opinion publique, avoir crié aux gens ma douleur, mon envie de ne plus vivre ce que je vis et ce que je fais vivre à mes proches, m'a soulagé. Mais je n'ai rien obtenu d'autre. Pis encore, tout cet épisode médiatique, nécessaire pour qu'enfin en haut lieu ils comprennent un jour que faire durer des gens comme moi est un crime, n'a fait que reculer l'échéance. Car je veux toujours que l'on mette fin à mes jours. Oui, je persiste : je veux mourir parce que cette vie de merde qu'on me fait vivre depuis mon accident, je n'en peux plus, je n'en veux plus, ce n'est pas une vie





❧ MON AVIS :
 
C'est moi. Je suis de retour avec une chronique qui va m'être extrêmement difficile à écrire. Je tiens à remercier chaleureusement leséditions Retrouvées pour cet envoi et tout particulièrement Francesca. Honnêtement je suis honoré d'avoir eu l'occasion de lire ce livre. Comme j'en avais déjà parlé dans ma vidéo Unboxing/IMM, j'avais entendu parler de ce livre grâce à Claudia de Lecture de livres. Si j'ai dit plus haut que cette chronique me serait difficile à chroniquer, c'est principalement car il s'agit d'un témoignage. J'ai beaucoup apprécié ce livre.

Résumons un peu. " Monsieur Chirac, je vous demande le droit de mourir..." Ce supplice, daté du 30 novembre 2002, s'adressait au président de la République française, qui ne pouvait y répondre favorablement puisque la loi, en France, n'autorise pas l'euthanasie. Et pourtant ... Lorsqu'on lit le message bouleversant que nous envoie Vincent Humbert depuis son lit d'hôpital de Berk, on ne peut qu'être troublé : quand la médecine ne peut plus rien pour vous, quand vous êtes le spectateur impuissant de vos tortures, pourquoi vous serait-il refusé (toutes considérations religieuses mises à part) d'en obtenir la fin ? La fin d'un supplice : c'est ce que Vincent souhaite, avec détermination et des arguments terribles ... En attendant, veillé quotidiennement par une mère-pietà dont l'amour et le dévouement n'ont d'égale que sa propre douleur et assisté par un ami avec lequel il communique par signes, il lance dans ce livre un appel pathétique. Pour que les condamnés de la vie puissent obtenir, s'ils le réclament, une libération dans la dignité.

Si je suis autant perplexe pour écrire cette chronique, c'est que pour une fois je me dois d'exprimer mon opinion sur un point « politique ». Cependant si vous souhaitez en discuter je n'y vois inconvénient, mais je ne souhaite pas que cela tourne au pugilat. Bon alors que ce soit bien clair, je suis tout à fait d'accord avec l'euthanasie. C'est donc en accord avec le jeune homme, Vincent Humbert que je me lançai dans la lecture de ce livre.

Parlons de suite de l'écriture car c'est ce qui nous intéresse le plus je pense. Je dois dire que la personne qui a retranscrit les mots de Vincent, Frédéric Veille à su nous retranscrire à merveille ce que ressentais ce jeune homme dont la vie fut brisée par un accident de la route. Même si l'on se doute que ce dernier à retravailler un peu ces paroles, j'avais l'impression que les phrases et les mots étaient sortie tout droit de la bouche du jeune homme. De plus il ne m'a fallu que cinq pages avant d'avoir les larmes aux yeux et ce jusqu'au bout du livre. On ressent tout de même que ce sont des phrases retravaillés mais dans certaines formulations on voit l'influence du jeune homme. Et c'est en ça que j'ai apprécié finalement.

En ce qui concerne l'histoire et bien elle est réaliste puisqu'il s'agit du l'histoire du jeune homme. On va donc suivre certains évènements arrivés après son accident jusqu'à environ septembre 2003. Soit peu de temps avant que ce dernier ne meurent. Je trouve que l'histoire a été plutôt bien menée tout au long de ces 182 pages. Je ne me suis à aucun moment ennuyé à suivre l'histoire de ce jeune homme ayant le même âge que j'ai aujourd'hui. J'ai été extrêmement touché par son combat et adhère totalement à son point de vue.

Mon avis. Je conseille ce livre à tout le monde car c'est une belle leçon de vie mais qui remets en question le système français en ce qui concerne l'euthanasie. C'est une histoire poignante où les larmes ne cessent de perler aux coins de nos yeux. Je pense que ce livre paye à être lu.





❧ NOTATION :


Je vous demande le droit de mourir, propos receuilli par Frédéric Veille chez les Editions Retrouvées

jeudi 21 août 2014

Challenge : Week-end à 1000

Challenge : Week-end à 1000
 
Qui organise ce challenge?

Et oui un challenge comme celui-ci est souvent organisé par quelqu'un. Ce challenge a été crée par la magnifique Lilibouquine. Je vous mets donc si joins son article blog et sa vidéo youtube.



En quoi consiste ce challenge?

Ce dernier se déroulera du vendredi 22 août à 19heures jusqu'au dimanche 24 août à minuit. Ce challenge consiste à lire 1000 pages en un week-end.



Mes lectures prévues pour ce challenge:

Challenge : Week-end à 1000Challenge : Week-end à 1000Challenge : Week-end à 1000

 "La vie à en mourir: Lettes de fusillés 1941-1944" rassemblé par Guy Krivopissko (345 pages)
 "La promesse de Lola" de Cécilia Samartin (408 pages)
 "Wonder" de R.J Palacio (354 pages)



Total


1107 pages

dimanche 17 août 2014

Mara Dyer Tome 1: Qui est Mara Dyer?, de Michelle Hodkin chez Panini Books

Mara Dyer Tome 1: Qui est Mara Dyer?, de Michelle Hodkin chez Panini Books



 Titre : Mara Dyer Tome 1: Qui est Mara Dyer?
 Auteur : Michelle Hodkin
 Editeur : Panini Books
 Collection : Scarlett
 Date de sortie : 14 Mai 2014
 Nb de pages : 466 pages
 Prix : 16€00



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
Mara Dyer est une jeune fille de 16 ans comme les autres, jusqu'au jour où elle s'éveille dans un hôpital, sans aucun souvenir de l'accident qui a coûté la vie à ses trois meilleurs amis. Dévastée par le chagrin et un profond sentiment de culpabilité, elle souffre terriblement de la perte de ses proches. Pour repartir à zéro, la famille de Mara part s'installer en Floride. Mais là encore, les nuits de la jeune fille restent agitées, hantées par des visions de l'accident. Mara a l'impression de revoir ses amis, et même de sentir la mort de certaines personnes. Mais que lui arrive-t-il? Est-elle en train de devenir folle? Qui est vraiment Mara Dyer?




❧ EXTRAIT :
 
— Tu ne me connais pas. Tu ne sais que ce que Daniel t'a raconté, et lui-même ne sait pas tout. Il y a quelque chose qui déconne chez moi.

Ma voix se brisa alors que ma gorge se serrait, assaillie par un sanglot qui cherchait à s'échapper. Merde.





❧ MON AVIS :

Me revoila. Je suis encore désolé pour ces quelques jours d'absence mais il faut bien que je profite également de mes vacances tout comme vous. Quoi qu'il en soit, au mois de mai ou juin je sais plus je devais choisir un livre pour mon partenariat avec Panini Books. Lorsque j'ai vu que celui-ci s'y trouvait je n'ai pas hésité, en effet je l'avais déjà beaucoup vu sur booktube américain et me faisait très envie. Tout comme beaucoup, j'ai tout simplement adoré ce roman, c'est un réel coup de cœur.

Résumons un peu. Mara Dyer est une jeune fille de 16 ans comme les autres, jusqu'au jour où elle s'éveille dans un hôpital, sans aucun souvenir de l'accident qui a coûté la vie à ses trois meilleurs amis. Dévastée par le chagrin et un profond sentiment de culpabilité, elle souffre terriblement de la perte de ses proches. Pour repartir à zéro, la famille de Mara part s'installer en Floride. Mais là encore, les nuits de la jeune fille restent agitées, hantées par des visions de l'accident. Mara a l'impression de revoir ses amis, et même de sentir la mort de certaines personnes. Mais que lui arrive-t-il? Est-elle en train de devenir folle? Qui est vraiment Mara Dyer?

Dès les premiers chapitres j'ai été complètement envoutée par l'histoire et l'écriture que l'auteur installe. De plus l'univers est au départ déjà assez sombre, on apprend ce qui arrive à l'héroïne, comment elle le vit... C'est grâce à tous ceci que j'ai succombé au fil des pages au livre. Je suis devenue limite accro à ce livre. Et croyez moi cela m'arrive assez rarement. Certes l'auteur nous amène quelques clichés de la young adult : nouvelle dans lycée, beau gosse qui l'interpelle etc etc.

Parlons à présent de l'histoire. Au tout début de cette dernière, on apprend l'accident dont est victime Mara, ses souffrances, ses incompréhensions et enfin sa nouvelle vie à Miami. J'ai beaucoup apprécié l'histoire et intrigue. On essaye de comprendre ce qui arrive à la demoiselle et ce qu'elle va devenir. J'ai trouvé ça très original, l'angle de vue et l'intrigue bien évidemment. Je ne m'attendais pas du tout à ça et le résumé ne laissait rien entendre de ce que nous allions suivre. Le suspense est immense et ce jusqu'au bout du livre, en réalité jusqu'à la dernière phrase.

Venons-en à présent aux personnages. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Mara, notre héroïne. Cette dernière à 16 ans et réussit à surmonter toutes les épreuves dans ce livre. C'est un personnage avec un caractère fort, dure, avec du répondant en surface, mais elle cache ces faiblesses derrières ces blagues sarcastiques que j'ai trouvé très drôle. J'ai en général beaucoup de mal avec les personnages de YA, mais je dois dire que cette dernière ressemblait à n'importe qu'elle adolescente enfin avec certains problèmes. Et c'est d'ailleurs pour cela que je l'aimais beaucoup aimé. Je n'ai personnellement pas de psychose, mais ayant déjà eu des dépressions je comprenais son point de vue lorsque l'on se sent regardé tout le temps... et c'est en cela que je m'y suis retrouvée en elle. En ce qui concerne le personnage de Noah, je suis perplexe car d'un côté je l'ai bien aimé et de l'autre bof. C'est-à-dire que c'est un beau gosse bourré de fric, qui sort avec la plupart des filles du lycée etc. Bref j'ai aimé les moments de je t'aime moi non plus avec Mara. De plus son côté protecteur est mignon mais lorsqu'il est froid, distant et bien je ne le comprends pas. Pour les personnages secondaires il y a la famille de Mara qui est très proche et ces anciens amis décédés. Mais je pense que cela suffit car l'on n'est pas perdu dans les prénoms etc.

Pour finir, intéressons nous à l'écriture de l'auteur. J'ADORE tout simplement. En faite j'ai été bleffé. Je m'explique. Comme je l'ai dis plus haut l'auteur intègre à l'histoire des psychoses au personnage de Mara. Et bien Michelle Hodkin a tellement bien écrit l'histoire que je n'arrivais plus à distinguer la psychose de la réalité et c'est tout simplement majestueux. J'ai été complètement dans l'histoire grâce à son écriture enivrante, soignée, détaillée et bien ajustée. Même si le côté en plus de Noah n'était pour moi pas obligatoire, je n'ai tout simplement rien de négatif à dire. Je n'ai – ces derniers temps – jamais été aussi captivée par une histoire aussi bien écrite. Juste pour ça lisez-le.

Mon avis. Vous l'aurez compris c'est un énorme COUP DE CŒUR pour moi. Je ne peux que vous conseillez ce livre. Il est écrit à merveille. L'écriture est tout simplement enivrante et additive. L'histoire est plus que original, elle est unique je pense. Et c'est pour tout les atouts que j'ai cité plus haut que je n'ai que deux mots à vous dire LISEZ-LE.




❧ NOTATION :

Mara Dyer Tome 1: Qui est Mara Dyer?, de Michelle Hodkin chez Panini Books

mardi 12 août 2014

La sélection tome 2: L'élite, de Kiera Cass chez Robert Laffont

La sélection tome 2: L'élite, de Kiera Cass chez Robert Laffont



 Titre : La sélection tome 2: L'élite
 Auteur : Kiera Cass
 Editeur : Robert Laffont
 Collection : R
 Date de sortie : 18 avril 2013
 Nb de pages : 308 pages
 Prix : 16€90



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber. Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...




❧ EXTRAIT :
 
— C'est comment, d'être amoureuse ? lui demande ma petite sœur.
— La chose la plus merveilleuse et la plus terrible qui puisse vous arriver, soupire Lucy en réponse. Un bonheur qui menace à tout instant de vous filer entre les doigts, en quelque sorte.
Lucy a parfaitement résumé la situation. L'amour, c'est une peur qui vous donne des ailes.



❧ MON AVIS :

Et oui c'est la deuxième chronique en une journée pour la simple et bonne raison que je suis inspirée. Non je rigole, c'est principalement parce que j'ai le temps. En effet j'ai lu ce second opus de la trilogie « La sélection », il y a environ un mois mais je m'en souviens encore très bien. Cela n'est donc pas un problème pour vous faire une chronique tardive. Quoi qu'il en soit, après l'excellent coup du cœur du premier tome, je me suis empresser de lire ce second tome qui est aussi bien pour moi.

Résumons un peu. La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illea, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie. Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...

Tout d'abord je me dois de dire que je trouve la couverture encore une fois magnifique. C'est donc avec impatience que je me suis lancé dans la lecture de ce second tome. Bon comme on s'y attendait avec le titre de ce second opus on retrouve America toujours en lisse dans la sélection. En effet c'est avec ce tome que je me suis rendu compte que finalement les couvertures et les titres nous spoliait un peu finalement puisque l'on se doute que America va rester jusqu'au bout. Quoi qu'il en soit, j'étais heureuse de la retrouver ainsi que Maxon.
Dès les premiers chapitres j'ai été complètement embarqué à nouveau dans l'histoire. En ce qui concerne justement l'histoire, ce tome 2 nous fait avancer un peu plus dans la sélection. Le nombre de sélectionné diminue petit à petit. Avec ce tome nous allons en apprendre davantage sur ce que ressent America pour Maxon, son ressenti, ses moments de faiblesses... Tout au long de ce livre on voit également son doute entre Aspen et Maxon même si je pense qu'elle a tout de même un préféré, enfin... On comprend assez facilement le dur choix qu'à à faire America et les doutes qui viennent avec. Je pense que j'aurais été pareil à sa place.

Parlons à présent de l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Honnêtement j'ai apprécié en savoir plus sur l'histoire d'Illea mais je pense que Kiera Cass aurait pu l'approfondir, ainsi qu'approfondir l'histoire des renégats. Mais je pense que cela viendra dans le troisième tome. En ce qui concerne le rythme ce dernier est plutôt bien gérer entre la narration, l'histoire d'America, les interventions des renégats etc. J'ai été plus scotché par cette fin qui m'a juste donné envie de lire le troisième tome. Enfin pour l'écriture de l'auteur, celle-ci reste la même que le premier tome. On ressent vraiment bien ce que ressentent les personnages, au point que parfois je me mettais à la place d'America. 

Mon avis. Un second opus aussi bien que le premier, même si ce dernier est plus une transition vers le troisième tome et la fin de la sélection. L'écriture de l'auteur reste fidèle au premier tome et nous emmène dans l'univers prenant d'América, Maxon & Aspen. A la fin de ce livre on n'a qu'une hâte, lire le troisième tome. Je vous confie fortement à lire cette trilogie.




❧ NOTATION :


La sélection tome 2: L'élite, de Kiera Cass chez Robert Laffont

Terre-dragon Tome 1: Le souffle des pierres, de Erik L'Homme chez Gallimard Jeunesse

Terre-dragon Tome 1: Le souffle des pierres, de Erik L'Homme chez Gallimard Jeunesse


 Titre : Terre-dragon tome 1: Le souffle des pierres
 Auteur : Erik L'Homme
 Editeur : Gallimard
 Collection : Jeunesse
 Date de sortie : 18 Aout 2014
 Nb de pages : 245 pages
 Prix : 11€50



 QUATRIEME DE COUVERTURE :

Sur un territoire déchiré par les vents vivent d'étranges tribus soumises au règne d'un invisible roi-dragon. Le jour où Aegir, l'enfant à la peau d'ours, échappe aux guerriers qui le gardent en cage, le destin du royaume bascule. Traqué sans relâche, Aegir croise la route de Sheylis, une apprentie sorcière chassée de son village. Un sortilège puissant va bientôt unir les deux adolescents contre leur volonté...




❧ EXTRAIT :

- Comment diable pourrais-je t'empêcher d'être toi-même ? s'esclaffa Gaan. Un gamin insolent qui parle sans réfléchir !
- C'est facile. Si vous me promettez de ne plus être un vieillard irascible qui joue les monsieurs-je-sais-tout, je veux bien devenir aimable.
- Alors reste insupportable, Doom-le-Scalde. J'aime trop être celui que je suis.




❧ MON AVIS :

Me revoilà après quelques jours d'absences. En effet j'ai été pas mal soit occupée, soit à fond dans mes lectures. Quoi qu'il en soit je suis de retour avec cette chronique concernant « Terre-dragon Tome 1 : Le souffle des pierres » de Erik L'Homme. Je tiens à remercier les éditions Gallimard pour cet envoi, car je dois avouer j'aime beaucoup l'écriture de cet auteur. Certains auront pu le voir sur le blog, j'ai déjà lu les deux premiers tomes de la trilogie « Phaenomen » et j'avais beaucoup apprécié l'écriture et l'histoire de cet auteur. Autant dire que j'étais plus qu'heureuse de recevoir un autre livre de ce dernier. Concernant « Terre-dragon », j'ai bien apprécié mais sans plus.

Résumons un peu. Sur un territoire déchiré par les vents vivent d'étranges tribus soumises au règne d'un invisible roi-dragon. Le jour ou Aegir, l'enfant à la peau d'ours, échappe aux guerriers qui le gardent en cage, le destin du royaume bascule. Traqué sans relâche, Aegir croise la route de Sheylis, une apprentie sorcière chassé de son village. Un sortilège puissant va bientôt unir les deux adolescents contre leur volonté.

Je ne sais pas si c'est le fait que j'appréciais déjà beaucoup l'auteur, mais dès les premières pages j'ai été complètement embarqué dans cette histoire. Ce qui m'a fait drôle, c'est que j'ai eu l'impression de me retrouver dans une espèce de conte. Je sais que ce n'en ai pas un, mais l'écriture nous fait ressentir l'histoire tel un conte. Ce qui est original en soi, car en général on ne ressent ça que lors des réécritures de contes mais pas avec une histoire normal. Enfin bon.

Parlons des personnages. Globalement je les ai trouvé sympathique, parfait pour de la jeunesse en fait. Cependant je pense qu'ils ne sont pas assez approfondis, pas assez décrit et pas assez travaillé au niveau de la personnalité de chacun. Comme beaucoup l'on fait remarquer, les deux personnages principaux Aegir & Sheylis ne sont pas assez concentrés et travaillés. Du coup on les apprécie mais sans en savoir davantage sur leurs personnalités. Pour ma part je n'ai pas réussi à m'attacher plus que ça aux personnages. En tout cas ce que vous pouvez être sur c'est que l'on ressent bien que ce sont des pré-ados/enfants à leurs manières de réfléchir, de réagir... Je pense que c'est aussi pour ça que l'on a beaucoup de mal à s'identifier à eux, mais pour les plus jeunes cela peut passer. En ce qui concerne les personnages secondaires, j'ai beaucoup apprécié les railleries entre Gaan & Doom qui font sourire au bon moment. Hâte de les redécouvrir dans un second tome.

Venons-en à présent à l'écriture et l'intrigue. Tout d'abord commençons par ce qui m'a déplu dans ces deux points. L'intrigue. Enfin ce n'est pas qu'elle m'a déplu, c'est que je pense que ce tome était plus introductif qu'autre chose. Notamment car finalement on ne sait pas trop qu'elle était l'intrigue de ce livre en y réfléchissant bien. En ce qui concerne le rythme du livre, il est quant à lui extrêmement bien gérer. L'action est constamment présente et les moments de narrations bien ajuster à la précédente et suivante action. Le rythme est rendu facile par les courts chapitres et l'écriture assez grosse du livre. La narration est très bien vue, l'auteur à décidé de faire des chapitres selon différents angles de différents personnages. Ce qui est très original et très apprécié. 

Mon avis. Je pense que ce livre est un très bon tome introductif. En effet l'univers et certains personnages manquent de détails. Mais l'histoire et les points de vue sont assez orginal. Je regrette donc le manque de travails de certains points, mais je pense que ces derniers ne manqueront en aucun cas au jeune adolescent et enfants. Je pense qu'ils apprécieront beaucoup l'univers et le côté conte de l'histoire. En gros une lecture agréable mais pas exceptionnel pour ma part.




 NOTATION :


Terre-dragon Tome 1: Le souffle des pierres, de Erik L'Homme chez Gallimard Jeunesse

mardi 5 août 2014

Au bois dormant, de Christine Féret-Fleury chez Hachette Blackmoon

Au bois dormant, de Christine Féret-Fleury chez Hachette Blackmoon


 Titre : Au bois dorrmant
 Auteur : Christine Féret-Fleury
 Editeur : Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie : 11 Juin 2014
 Nb de pages : 352 pages
 Prix : 16€00




 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
On l'appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire. 

Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des événements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit.. .




❧ MON AVIS :
 
Ah ce que cela fait du bien une lecture rafraichissante et surtout un coup de cœur. En effet mes dernières lectures étaient bonnes mais pas non plus excellentes. Alors que celle-ci est un réel coup de cœur pour moi. Je tiens cependant à m'excuser auprès des éditions Hachette Blackmoon pour le retard de cette chronique mais entre les exams, les temps difficiles je n'ai pas eu l'occasion de le lire avant. De plus je me le réservais pour une période où j'étais ouverte et prête à me mettre a 100% dans ma lecture.

Résumons un peu. On l'appelle le Rouet. En référence au "rouet" sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire. Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des évènements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit...

Avant de commencer ce livre je me demandais dans quoi j'allais tomber et j'espérais surtout que l'histoire serait bien écrite. Et ce fut le cas. Je crois que ce livre est une de mes meilleures découvertes de ces derniers mois et honnêtement après pas mal de déceptions cela fait du bien. Je tiens également à dire (petit côté de superficialité) que je trouve la couverture juste magnifique. Elle est unique et reflète bien l'intrigue de l'histoire.

Dès le début de l'histoire l'auteur nous plonge dans un univers angoissant et sous tension. Ce qui est très bien car c'est ce que l'on attend après lecture du résumé. Pendant longtemps je me suis demandé comment l'auteur allait nous amener au prologue car rien ne laissait présager ce qu'il allait se passer. Le début d'histoire est pour moi la meilleure partie car elle introduit à merveille cette histoire. En ce qui concerne l'intrigue de l'auteur, je dois dire qu'elle est merveilleusement menée. J'ai été totalement surprise par la tournure des évènements, je ne m'attendais en aucun cas à ça. C'est une histoire intrigante, qui prend en haleine, surprenante... La structure entre action et narration est gérer extrêmement bien. Les chapitres courts permettent d'avancer plus vite dans notre lecture, même trop vite. J'aurais souhaité qu'il dure plus longtemps.

Venons-en aux personnages. Bien entendu le personnage principal n'est autre qu'Ariane, une jeune fille de 16 ans menacé par la probable venu du Rouet. Je tiens à tirer mon chapeau à l'auteur car je n'ai jamais aussi bien ressenti les sentiments d'un personnage, que ce soit ses peurs, ses angoisses, ses doutes... Sa vie parfaite va devenir totalement l'inverse et bouleverser sa vie de jeune fille de 16 ans. L'autre personnage important de l'histoire est Jude, le policier chargé de l'enquête contre le Rouet. C'est un personnage tenace, qui ne lâche rien et veut toujours avoir des réponses. Bien évidemment ils ne sont pas les seuls personnages, il y a aussi les parents de la demoiselle, les collègues des policiers...

Parlons à présent de l'écriture de l'auteur. C'est un réel coup de cœur pour moi. Je ne la connaissais pas auparavant, mais j'ai adoré sa manière d'amener l'histoire. Les descriptions, les sentiments sont merveilleusement écrites. Elle m'a d'ailleurs surprise jusqu'au bout du livre, je ne m'attendais en aucun cas à ça. Enfin un livre qui nous explique tout à la fin, on ne reste pas sans réponse (ce qui est de plus en plus rare dans les romans).

Mon avis. C'est un adorable coup de cœur. Je vous recommande réellement ce livre. L'intrigue est merveilleusement mener, les descriptions sont excellentes et les relations entre les personnages ficelés à merveille. L'intrigue nous met sous tension constamment et ce jusqu'au bout du livre. Je n'ai jamais eu un aussi gros coup de cœur depuis plusieurs mois. C'est un roman très additif, très agréable extrêmement surprenant... bref UNE pepite. Je vous le conseille plus que fortement.





 NOTATION :


Au bois dormant, de Christine Féret-Fleury chez Hachette Blackmoon

Torfa et le roi Dragon, de Valentin Frété chez Panthéon

Torfa et le roi Dragon, de Valentin Frété chez Panthéon
 
 
 Titre : Torfa et le roi Dragon
 Auteur : Valentin Frété
 Editeur : Panthéon
 Collection : Roman
 Date de sortie : 13 novembre 2013
 Nb de pages : 240 pages
 Prix : 18€30



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
Torfa, jeune montagnard, mène une existence paisible à traquer les troupeaux égarés pour le compte des éleveurs de la vallée. Son destin bascule le jour où il se voit confier l'avenir de son royaume. Il doit aider par tous les moyens un jeune dragon à recouvrer le trône qui lui a été usurpé deux siècles plus tôt.
Sans attendre, il quitte sa demeure et traverse le Royaume de Mirslark, affrontant de nombreux ennemis, plus dangereux les uns que les autres. La route est longue à travers ces terres hostiles où la mort guette le voyageur à chaque instant.
Armé de sa vieille épée et de son courage, il plonge dans cette aventure épique, ne sachant pas s'il en sortira vivant ni même s'il parviendra à accomplir son destin.



❧ MON AVIS :
 
Comme je le disais il y a quelques jours, j'ai en effet le temps de lire plus et cela se voit. En a peine quelques jours, je n'ai jamais lu autant. Tout simplement parce que cela me détend et me fait du bien au moral. Je suis de retour donc aujourd'hui avec une nouvelle chronique et celle-ci portera sur « Torfa et le roi dragon » de Valentin Frété. Je tiens à remercier les éditions du Panthéon pour cet envoi. Ce fut une bonne lecture mais certains points négatifs ont eu peu perturbé ma lecture.

Résumons un peu. Torfa, jeune montagnard, mène une existence paisible à traquer les troupeaux égarés pour le compte des éleveurs de la vallée. Son destin bascule le jour où il se voit confier l'avenir de son royaume. Il doit aider par tous les moyens un jeune dragon à recouvrer le trône qui lui a été usurpé deux siècles plus tôt. Sans attendre, il quitte sa demeure et traverse le Royaume de Mirslark, affrontant de nombreux ennemis, plus dangereux les uns que les autres. La route est longue à travers ces terres hostiles où la mort guette le voyageur à chaque instant. Armé de sa vieille épée et de son courage, il plonge dans cette aventure épique, ne sachant pas s'il en sortira vivant ni même s'il parviendra à accomplir son destin.

Lorsque les éditions Panthéon m'ont donné une liste de livre à choisir, je me suis laisser tenter par celui-ci car il me tentait bien. C'est donc avec une petite idée de ce qui m'attendait que je me suis lancé dans ce livre.

Commençons par l'histoire. Malheureusement pour moi dès le début du livre j'ai ressenti un grand déjà vu. Oui je sais je commence par un point négatif mais malheureusement, c'est majoritairement à cause de cette idée de déjà-vu que je n'ai pas pu apprécier ma lecture autant que je l'aurais souhaite. C'est-à-dire qu'une histoire avec un Elfe, un guerrier venant du nord, une femme et un campagnard cela ressemblait trop pour ma part à un mélange entre « Les chevaliers d'Emeraude » d'Anne Robillard et le « Donjon de Naheulbeuk » de John Lang. Sachant que j'adore les deux, j'ai été déçue de retrouver en quelque sorte une copie. Attention je ne dis pas que l'auteur a fait du copier/coller, je dis simplement que l'on ressent vivement que l'auteur a peut-être été inspirer par ces derniers et par le rpg. En effet il est dit sur la quatrième de couverture que l'auteur est un passionné de rpg et cela se ressent dans les dialogues que l'ont dirait directement sorti d'un jeu.

Venons-en directement à l'écriture puisque j'ai commencé à en parler un peu plus haut. Globalement l'histoire est assez facile à comprendre puisque cela ressemble à un rpg, cependant il y a certains passages plus complexes où l'on se retrouve un peu perdu entre l'action et la narration. J'ai trouvé que la liaison était assez mal gérer et que cela était parfois un peu brouillon. Comme ci l'auteur avait tout mis à la suite sans chercher de transition. Je dois cependant avouer que l'univers qu'à créer l'auteur est plutôt original et bien détailler en ce qui concerne les seigneurs, leurs histoires etc. De ce côté la je n'étais pas perdu. De plus le livre se lit assez facilement. L'écriture est par moment simple et parfois plus complexe.

Parlons à présent des points positifs car il n'y a pas que des points négatifs. Ce que j'ai clairement adoré c'est l'humour qu'à insérer l'auteur. En effet les différents étant d'endroits différents de ce « royaume », ils ont chacun leurs manières de voir les choses et de les gérer, ce qui amène parfois à des scènes fort drôle. J'ai également beaucoup apprécié la relation entre chaque personne que j'ai trouvée très belle, très émouvante et très attachante. Le personnage de Torfa est fort sympathique, je pense qu'on ne peut que l'apprécier. C'est ce qui m'a fait continuer ma lecture jusqu'au bout. Je voulais à tout prix savoir comment cela allait finir.

Mon avis. Ce livre aurait pu être vraiment bien si je n'avais pas autant ressenti ce déjà vu. De plus j'ai beaucoup trop ressenti l'aspect «rpg» que l'auteur a insérer dans le livre. C'est-à-dire les dialogues que l'on peut retrouver dans ce genre de jeux. Cependant j'ai beaucoup aimé la relation entre les personnages que j'ai trouvé attachante. De plus j'ai beaucoup apprécié le personnage de Torfa que l'on apprécie en tout point. Si vous aimez les histoires entre dragon et humain/ elfe je pense que cette histoire pourrait vous plaire.




 NOTATION :

Torfa et le roi Dragon, de Valentin Frété chez Panthéon