samedi 29 novembre 2014

Oniria Tome 1: Le royaume des rêves, de B.F Parry chez Blackmoon Hachette

Oniria Tome 1: Le royaume des rêves, de B.F Parry chez Blackmoon Hachette




 Titre : Oniria Tome 1: Le royaume des rêves
 Auteur :B.F Parry
 Editeur : Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie :1 Octobre 2014
 Genre :Fantastique
 Nb de pages : 332 pages
 Prix : 16€50




 QUATRIEME DE COUVERTURE :


Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.




❧ MON AVIS :

Je suis de retour avec une chronique jeunesse, young-adult. Avant de commencer cette dernière, je tiens à remercier les éditions Blackmoon Hachette pour l'envoi de ce magnifique livre. La première fois que je l'ai eu entre les mains, je me suis dit qu'il y avait un grand travail d'édition derrière ce livre. Cela se voit dès la première page de couverture qui est en relief 3D. Je dois dire que j'ai passé un bon moment avec ce livre.

Résumons un peu. Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.

L'histoire débute dès le prologue. Le personnage principal est présenté, il s'agit d'Eliott. On fait également la connaissance de sa grand-mère Louis qui nous parle de l'initiation que doit suivre son petit-fils. Je sais que beaucoup n'ont pas apprécié la manière dont est présentée cette famille, mais je dois dire que cela m'a pas mal plu surtout lorsque l'on sait ce qui se passe par la suite. Il me faut toujours un peu de temps avant de rentrer dans un livre et celui-ci n'a pas échappé à la règle. Dans le premier chapitre on remarque qu'il se passe des choses étranges avec Eliott, ce qui nous donne envie de persévérer dans le livre.

Parlons des personnages principaux. Je les ai trouvés plutôt attachants. Le personnage principal Eliott a douze ans, mais est tout de même extrêmement mature. De plus ce dernier est courageux, franc mais ne se laisse cependant pas faire. J'ai pris beaucoup de plaisir à le suivre au fil des pages. En ce qui concerne les autres personnages il y a également sa grand-mère Louise. J'ai beaucoup aimé la transmission entre les deux, on sent son amour pour son petit fils. Elle extrêmement touchante. Il y a également d'autres personnages important que j'ai beaucoup apprécié mais je vous laisse un peu de suspense. J'ai trouvé que l'auteur avait bien décrit ces personnages et qu'il évolue bien au fil du livre. Cela ne stagne pas.

En ce qui concerne l'écriture du roman. J'ai trouvé qu'en matière de rythme de récit, il était très bien. Cependant certains chapitres assez long rendaient l'avancement du roman beaucoup plus long j'ai trouvé. L'auteur a su faire un juste milieu entre narration et description. Pour ceux qui me connaissent, il s'agit d'un point dont je fais extrêmement attention à chaque fois. Le côté entre réalité et Oniria et extrêmement bien gérer je trouve. J'avais très peur mais au contraire c'était très bien travaillé ici. Cette univers qui assez poussé et détaillé, on ressent le travail de l'auteur.

Si ce n'est pas un coup de cœur, c'est tout simplement parce que j'ai eu quelques points négatifs. Déjà le côté introductif à un second tome. Cela ce fait extrêmement sentir je trouve. Et ça c'est le genre de chose qui me pose problème. Certes cela nous donne envie de lire la suite, mais je trouve ça tout de même extrêmement frustrant de ne pas savoir. De plus comme beaucoup je pense, il y a un côté facilité un peu dérangeant. C'est-à-dire qu'Eliott comprend comment se servir de ses dons sans plus de difficultés. Honnêtement dans la réalité, cela n'arriverait jamais et ça tout le monde le sait.

Mon avis. Ce premier tome annonce une suite très intéressante. L'écriture de l'auteur est tout simplement touchante, addictive, très appréciable... Ce livre se lit assez rapidement tout de même. La plume de l'auteur est extrêmement travaillée, très détaillé. Même pour une livre jeunesse, j'ai trouvé ça vraiment travaillé à fond. J'ai lu ce premier tome avec plaisir, mais je ne sais cependant pas si je lirais la suite. Il m'a manqué un petit truc qui me donne envie de lire la suite.



❧ NOTATION :

Oniria Tome 1: Le royaume des rêves, de B.F Parry chez Blackmoon Hachette

mercredi 19 novembre 2014

Waterfire Tome 1: Deep blue, de Jennifer Donnelly chez Blackmoon Hachette

Waterfire Tome 1: Deep blue, de Jennifer Donnelly chez Blackmoon Hachette


 Titre : Waterfire Tome 1: Deep blue
 Auteur :Jennifer Donnelly
 Editeur : Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie :24 Septembre 2014
 Genre : Jeunesse
 Nb de pages : 352 pages
 Prix : 15€90





 QUATRIEME DE COUVERTURE :




Au fin fond de l'océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d'autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis.
Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la reine Isabella, d'une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d'empêcher les communautés mers de s'entredéchirer dans une guerre impitoyable.
Aidée par cinq amies issues de mers exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes.





❧ MON AVIS :
 
Contrairement à ces derniers temps, ce ne sera pas une chronique concernant une lecture jeunesse mais belle et bien une lecture young-adult de chez Blackmoon Hachette. Je tiens d'ailleurs à les remercier pour l'envoi de ce merveilleux ouvrage, lorsque je l'ai eu entre les mains, je me suis tout de suite dit : whaouhhh. Ils ont réellement fait des progrès sur la couverture et l'intérieure même du livre. J'étais donc très enthousiaste à l'idée de lire ce livre. Je dois dire ce fut une bonne lecture pour ma part mais sans plus.

Résumons un peu. Au fin fond de l'océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d'autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis. Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la reine Isabella, d'une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d'empêcher les communautés mers de s'entredéchirer dans une guerre impitoyable. Aidée par cinq amies issues de mers exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes.

Je dois dire qu'au début une histoire de sirène me faisait un peu peur. J'avais peur de la manière dont cela allait être tourné, la manière dont cela allait être écrit... Je l'ai donc commencé assez méfiante. Et cela c'est senti dès le départ car j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. Mais l'élément introducteur d'un nouveau personnage m'a permit d'apprécier cette nouvelle tournure et je me suis dit pourquoi pas après tout.

Parlons donc des personnages. Il n'y a à vrai dire rien que j'ai détesté pour une fois. J'ai beaucoup apprécié Neela, qui est pour moi beaucoup plus touchante que Seraphina. C'est une fille réellement courageuse, mais qui se laisse submerger par sa peur à certain moment. On ressent réellement la jeune fille qui est en elle, et c'est ce que j'ai apprécié chez elle. Même si je ne m'identifie pas à elle étant donné que je suis plus âgée, je pense que les plus jeunes le pourront cependant.

L'histoire n'est elle pas des plus simple. C'est notamment à cause de cette complexité et ces longueurs à certains moments que j'ai un peu perdu pieds parfois. Comprenez-moi, j'ai beaucoup apprécié mais ces longueurs m'ont perdue. L'auteur introduit beaucoup de guerres, de méchants, de rapports avec le passé qui complique la compréhension de l'histoire. C'est à cause de ces points négatifs que cette lecture fut bonne mais sans plus pour moi. Cependant il y a certains éléments qui nous permettent de tout de même reprendre pied et continuer si l'on s'accroche. L'environnement est réellement passionnant mais compliqué. Je n'ai d'habitude pas trop de soucis avec le fantastique, mais je dois dire que celle-ci doit être ma première en matière de sirène. Et après cette lecture, je pense que je ferais mieux de m'en passer car j'ai eu du mal avec l'univers « sirènesque ».

En ce qui concerne l'écriture de l'auteur, elle est magique, touchante, magnifique, envoutante... Il y a de très bonnes leçons de vies, de belles citations, de belles morales... J'apprécie cela, cela donne un petit plus au roman. L'auteur à su créer tout un univers autour de ces sirènes, mais qui était parfois trop compliqués pour moi. Malgré le fait que cela soit parfois compliqué, l'auteur arrive toujours à se rattraper grâce à de nouveaux éléments. C'est notamment grâce à cette plume que j'ai pu finir le livre.

Mon avis. Ce fut une bonne lecture pour moi mais avec certains défauts comme notamment le fait que ce fut parfois un univers trop compliqué. J'aurais préféré que l'auteur fasse parfois plus simple. J'ai tout de même beaucoup apprécié les personnages, l'univers et surtout la plume de l'auteur. Je vous conseille de lire ce livre si vous aimez les univers fantastique et tout particulièrement les sirènes. De plus l'objet livre est magnifique.






❧ NOTATION :


Waterfire Tome 1: Deep blue, de Jennifer Donnelly chez Blackmoon Hachette

samedi 15 novembre 2014

Mieux que dix fées, de Cathy Delanssay & Lenia Major chez Balivernes Editions

Mieux que dix fées, de Cathy Delanssay & Lenia Major chez Balivernes Editions
 Titre : Mieux que dix fées
 Auteur :Lenia Major
 Illustrateur :Cathy Delanssay
 Editeur : Balivernes Editions
 Collection : Petites sornettes
 Date de sortie :1 mai 2007
 Genre : Jeunesse
 Nb de pages : 32 pages
 Prix : 8€00




 QUATRIEME DE COUVERTURE :

Et oui il s'agit encore une fois d'un article chronique concernant un album jeunesse. Je tiens encore une fois à remercier les éditions Balivernes pour cet envoi, car je ne pense que j'aurais découvert cette petite perle autrement. Cela fait un moment que je n'ai pas eu de coup de cœur livresque mais celui-ci en fait partie.

Résumons un peu. Dix fées se succèdent avec chacune un don particulier. La première fée sème des petits bisous partout, la deuxième est la reine des chatouilles, la cinquième super forte en rangement... Mais quelqu'un possède tous ces dons réunis : une maman. Commentaire : Blonde, brune, châtain, les yeux bleus, verts ou marron, dix fées toutes différentes et plus jolies les unes que les autres sont dessinées dans leur univers de douceur aux couleurs tendres et définissent toutes les qualités d'une maman. Jouant sur les couleurs, la tenue de la ligne et la taille des caractères, le texte simple souligne le don décrit. Un petit livre enchanteur, au format très agréable, pour dire combien on aime sa maman. Couverture rigide, cahiers cousus.

Lorsque j'ai reçu ce petit livre ma première réaction fut : whaouhhh. Il est juste magnifique. Je vais vous parler dans un premier temps de ce que j'ai adoré, les illustrations. J'admire énormément le travail de Cathy Delanssay. J'adore les différentes planches, qui sont de plus en plus belles au fil des pages. J'ai trouvé cela magique. Ces images m'ont totalement fait retomber en enfance et m'ont époustouflé surtout la fin.

Parlons à présent de l'histoire. Au fil des pages, une fée différente est présentée au fil des pages. J'ai beaucoup apprécié cette petite histoire, car cela montre aux enfants que même si les fées sont soit disant parfaite rien ne vaut une merveilleuse maman. Je trouve cette histoire très belle, très touchante et qui rend merveilleusement hommage aux mamans. Il y a peu de livre de nos jours qui rend hommage à nos parents et je pense que cela est nécessaire.

Mon avis. Ce livre est merveilleux coup de cœur. Je ne m'attendais en aucun cas à cet hommage aux mamans mais j'adore. Il s'agit d'une histoire touchante, belle... Je conseille cette lecture à tous les parents car la combinaison de ce merveilleux texte et de ces merveilleuses illustrations de Cathy Delanssay vaut plus que le détour. En gros lisez le à vos enfants.






❧ NOTATION :



Mieux que dix fées, de Cathy Delanssay & Lenia Major chez Balivernes Editions





Mieux que dix fées, de Cathy Delanssay & Lenia Major chez Balivernes Editions

Mieux que dix fées, de Cathy Delanssay & Lenia Major chez Balivernes Editions

mercredi 5 novembre 2014

Quand la montagne scintille, de Laurie Cohen & Marjorie Béal chez Balivernes Editions

Quand la montagne scintille, de Laurie Cohen & Marjorie Béal chez Balivernes Editions



 Titre : Quand la montagne scintille
 Auteur :Laurie Cohen
 Illustrateur :Marjorie Béal
 Editeur : Balivernes Editions 
 Collection : Calembredaines
 Date de sortie :Juin 2014
 Nb de pages : 48 pages
 Prix : 14€00




 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
La montagne est un endroit de contrastes et de multiples paysages : à travers les forêts et jusqu'aux plus hauts sommets, on peut y croiser les grands yeux d'un chamois ou les eaux miroitantes d'une cascade scintillante. En randonnée, en parapente ou même à ski, sa magie opère, elle nous apparaît sans cesse renouvelée.

Que la montagne est belle ! Lors d'une marche, d'une nuit sous la tente, en escaladant ses rochers ou lorsqu'elle se couvre d'un grand manteau blanc, partons à sa rencontre !




❧ MON AVIS :

Avant de commencer la chronique de ce livre, je tiens à remercier énormément les éditions Balivernes pour ce magnifique envoi. Il s'agit en effet d'un nouveau partenariat dont je suis très fier d'avoir. De plus, la personne qui se charge des services presses est extrêmement gentille. Vous devez être très surpris de voir des albums sur ce blog à présent, cependant cela risque d'être de plus en plus souvent. J'en suis heureuse car même si je ne sais pas encore totalement présenter cette chronique, j'aime beaucoup l'idée de faire quelque chose de différent et qui du coup touchera tout le monde. En tout cas pour cet album je l'ai trouvé très mignon.
Résumons un peu. Quand la montagne scintille de mille feux, les étoiles viennent briller jusque dans nos yeux, allumées par ce paysage aux multiples facettes, avec ses vertes pentes et ses hautes crêtes. Venez rencontrer chamois, ours et écureuils, sous le soleil ou sous la neige, au milieu des sapins...

Je vais commencer par l'aspect visuel dans un premier temps, concernant cet album. Tout d'abord ce que j'adore dans les albums jeunesses c'est lorsque les couvertures sont dures. Et là c'est le cas, ce fut donc un bon point pour moi. En effet lorsque l'on a des enfants, je trouve que les hardcover souffrent moins que les paperbacks. En ce qui concerne les couleurs, il y a un peu de tout des couleurs froides et chaudes puisque l'hiver et l'été vont être abordé dans cet album. J'ai trouvé pour ma part les illustrations sublimes, certes originales mais magnifiques. L'illustratrice Marjorie Béal m'a complètement transporté à la montagne grâce à ces illustrations (même si en temps normal je ne suis pas une grande fan de géométrie). 

Sur chaque double page se trouve une phrase décrivant la montagne. Ce qui est intelligent et qui favorise l'apprentissage des enfants et que dans cette phrase il y a un mot mis en avant avec la lettre en majuscule. Cela permet à l'enfant d'apprendre la lettre dans un mot, mais également dans une phrase qui décrit l'image. 

En ce qui concerne l'histoire, nous évoluons au fil du temps, des saisons dans la vie de la montagne. J'ai trouvé ça vraiment ingénieux la manière dont c'est amené. Même si c'est un livre pour enfant, j'ai trouvé ça poétique, sympathique, adorable, attachant, touchant...On découvre vraiment l'évolution de la montagne au fil du temps... Encore une fois je prône l'apprentissage mais je trouve ça très bien de faire ça de cette manière. Le texte est peut-être simple mais c'est un livre pour enfant donc c'est normal. Je trouve que Laurie Cohen complète merveilleusement bien le travail de Marjorie Béal.

Mon avis. Une merveilleuse découverte. Je pense que c'est un livre qui vaut d'être découvert par les enfants. C'est un livre qui permet de faire découvrir la montagne au fil des saisons, des changements...Il est très pédagogique pour les enfants et c'est un point important pour moi. Ce fut un excellent petit moment pour moi que je vous conseille.




❧ NOTATION :


Quand la montagne scintille, de Laurie Cohen & Marjorie Béal chez Balivernes Editions





Quand la montagne scintille, de Laurie Cohen & Marjorie Béal chez Balivernes Editions

dimanche 2 novembre 2014

Bilan de Octobre 2014

Bilan de Octobre 2014
 
 
Je suis de retour avec mon miniscule bilan concernant le mois d'octobre. Je tiens d'ailleurs à m'excuser pour mes absences mais j'ai connus des moments très très difficiles qui ne sont toujours pas surmonter. Mais cela va venir, je vous le promets. Quoi qu'il en soit passons au bilan.

❧ Livres lu :

Les carnets de Cerise tome 1: le zoo pétrifiée de Aurélie Neyret et Joris Chamblain (70 pages) - Emprunt
Les carnets de Cerise tome 2: le livre d'Hector de Aurélie Neyret et Joris Chamblain (74 pages) - Emprunt
La fille qui se noie de Caitlin R.Kiernan (463 pages) - SP
ABC des animaux insolites de Laurence Puidebois & Nicolas Lacombe  (56 pages) - Masse critique
Endgame Tome 1: L'appel de James Frey & Nils Johnson-Shelton (477 pages) - SP


 Livres reçus/achetés :

ABC des animaux insolites de Laurence Puidebois & Nicolas Lacombe - SP
Oniria Tome 1: Le royaume des rêves de B.F Parry - SP
 - La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel & Gretel de Adam Gidwitz, Nancy Pena et Joseph Vernot - SP
Le livre de perle de Tomothée de Fombelle - SP

 

Cela fait donc 1140 pages lu ce mois ci et 4 livres reçus.