mardi 30 décembre 2014

Comme des images, de Clémentine Beauvais chez Sarbacane

Comme des images, de Clémentine Beauvais chez Sarbacane


 Titre : Comme des images
 Auteur :Clémentine Beauvais
 Editeur : Sarbacane
 Collection : X'Prim
 Date de sortie :5 février 2014
 Genre : Jeunesse
 Nb de pages : 204 pages
 Prix : 14€90



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
« Il était une fois... des ados sages comme des images, dans un très prestigieux lycée. L'histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde.
C'est ici, dans ce très prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu'on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé. »



❧ MON AVIS :

Oui je sais, je suis la souvent en ce moment. En même temps j'ai plus le temps de lire donc forcément cela fait plus de chronique que d'habitude. Quoi qu'il en soit cela faisait un moment que je devais lire ce livre et je retardais toujours car j'avais un peu peur. En réalité je ne savais rien de ce livre mis à part qu'il s'agissait d'un livre sur deux sœurs jumelles. J'ai beaucoup apprécié ce livre mais j'en ressors quand même mitigée.

Résumons un peu. « Il était une fois... des ados sages comme des images, dans un très prestigieux lycée. L'histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde.
C'est ici, dans ce très prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu'on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé. »

L'histoire se déroule dans un court laps de temps : une journée avec quelques flashbacks lorsqu'elles étaient plus jeunes. Ce qui est assez étrange c'est que nous n'avons aucune informations sur la narratrice, mise à part qu'il s'agit d'une demoiselle. Au départ je trouvais ça mystérieux, original et à la fin lorsque l'on n'a pas de réponse je ne voulais qu'une seule chose, savoir qui était cette personne. En ce qui concerne l'histoire même, j'ai trouvé qu'il était intéressant de voir le point de vue des adolescents en ce qui concerne les dangers d'internet. Et je trouve ça, mais la manière dont c'est apporté parfois m'a un peu déçu. Je m'explique, la fille Léo qui est justement concerné par cette vidéo devenue virale dans tout le lycée, les parents d'élèves...Je n'ai pas aimé son comportement, c'est-à-dire qu'au début elle est abattue, normal puis au fil de page, cela lui passe et en devient presque banale. Or ce n'est pas le cas, on ne rigole pas avec ce genre de chose. Elle devrait je ne sais pas avoir un peu plus honte, être embarrasser, traumatiser... mais non cela lui passe grâce à son copain. De plus cette dernière ne va pas penser un seul moment à sa sœur jumelle, quitte à se la mettre à dos...

Un point que j'ai cependant beaucoup aimé car reflète seulement moi parfaitement l'univers dans lequel on nous éduque, il y a belle et bien une pression présente dans les lycées. Pas dans tous je vous l'accorde, mais pour avoir fait 4 lycées, je peux vous dire que certains sont un peu dans le même genre que dans le livre. Je trouve qu'il est important de dire aux élèves, que cela peut arriver d'avoir des mauvaises notes, que ce n'est pas grave pour autant, il ne faut pas se mettre trop pression quant à être le meilleur de la classe. 

En ce qui concerne l'écriture du roman et sa structure, je dois dire que je n'ai pas été trop déranger mis à part les points spécifier plus haut. Quoi qu'il en soit, nous avons une alternance dans la narration entre le présent et les flashbacks du passé. J'ai trouvé très original que l'auteur intègre des documents tels que postes facebook, sms... Bien évidemment ils ont une importance dans la compréhension de l'histoire. Pour le style de l'auteur, celui-ci est plutôt simple, soutenu mais avec les tics de langages des adolescents. Cependant je ne me suis pas du tout attachée aux personnages. J'avais envie de frapper Léopoldine pour réagir aussi mal à la situation, d'être aussi bête, d'être aussi hautaine. La seule qui a su me touchée finalement fut Iseult. Car la pauvre n'a rien demandé à personne et tout lui retombe dessus. Il semble si frêle, si fragile, si naïve et pourtant si réfléchie. 

Mon avis. Malheureusement je n'ai pas su apprécier l'histoire comme je l'aurais voulu car l'histoire était pour moi pas assez bien ficelé, pas assez travaillé. Léopoldine ne réagit pas comme elle le devrait et c'est ce qui m'a le plus déranger. Cela ne reflète en aucun cas la réalité des choses. Je trouve qu'il est donc difficile à un adolescent de se reconnaitre grâce à cette histoire, sauf peut-être grâce aux tics de langages, la pression à l'école. Mais pas en ce qui concerne le cyber-harcèlement. Bref dommage. Cependant je dis ça, mais il faut tenir en compte que j'ai déjà 22 ans et que donc cela correspondrait peut-être plus à des plus jeunes.



❧ NOTATION :

Comme des images, de Clémentine Beauvais chez Sarbacane

dimanche 28 décembre 2014

Wonder, de R.J Palacio chez Pocket Jeunesse

Wonder, de R.J Palacio chez Pocket Jeunesse


 Titre : Wonder
 Auteur :R.J Palacio
 Editeur : Pocket Jeunesse
 Collection : 13 ans et plus
 Date de sortie :3 Janvier 2013
 Genre : Contemporain
 Nb de pages : 405 pages
 Prix : 17€90



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
Ne jugez pas un livre sur sa couverture.
Ne jugez pas un garçon sur son apparence. 
« Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. »
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première 
fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ?



❧ MON AVIS :
 
Cela faisait un moment que j'avais ce livre dans ma pile à lire mais que je patientais. Car j'avais peur de ne pas apprécier à cause du faire notamment que beaucoup en parlait. Beaucoup de blogueurs que c'était un livre à faire pleurer, bon ça n'a pas fonctionné avec moi mais bon. Vous l'aurez compris ce ne fut pas un coup de cœur mais j'ai passé tout de même un bon moment.

Résumons un peu. « Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?
Ne jugez pas un livre garçon à sa couverture son apparence »

Parlons des personnages d'entrée de jeu. Car c'est ce qui m'a le plus touché et marqué dans ce livre. Tout d'abord nous avons bien évidemment Auguste « Auggie ». C'est un jeune garçon de 10 ans, qui a une malformation faciale. Pour la première fois il va rentrer à l'école et va devoir faire face aux moqueries des autres. Ayant vécu la même chose que lui (pas pour la même), je l'ai trouvé extrêmement courageux et surtout réaliste fasse à la situation. Il sait qu'il ne peut pas changer les autres. Et que cela lui arrivera toujours. Je l'ai trouvé très touchant et attachant dans ces questions auprès de ces parents, amis... Il y a aussi ces parents qui lui sont d'une immense aide et qui savent faire face à ces critiques. Eux aussi étaient très touchants dans leurs mots. On trouve aussi sa grande sœur Via. Il y a des moments où elle était un peu capricieuse mais c'est normal puisque c'est une adolescente. Malgré tout elle savait être la pour son frère et j'ai trouvé ça génial. Il y a d'autres personnages comme Miranda, Jack, Summer... mais ces derniers sont un peu plus au second plan mais sont tout aussi importants.

Voyons à présent l'écriture et l'histoire. Ce qui faut savoir déjà c'est que l'auteur a décidé de diviser le livre en plusieurs parties. Chaque partie est écrite selon un point de vue de personnage différent. C'est-à-dire que l'on va commencer avec Auguste à la première personne, puis Via et ainsi de suite. Je trouve ça très ingénieux car cela permet d'avoir une vue d'ensemble de tous les personnages sur l'histoire d'Auguste. C'est un avantage car l'on ne reste pas confiner à l'avis d'un garçon de 10 ans mais avec aussi avec d'autres personnages, d'autres âges, d'autres situations... Les chapitres dans ces parties sont assez court ce qui nous permet d'avancer extrêmement rapidement, peut-être même trop. C'est peut-être la mon point positif, on passe trop vite sur un évènement, puis le chapitre suivant parle d'autre chose enfin voila. Bon c'est un avantage si vous avez tendance à vous arrêter souvent dans vos livres, mais ce n'est pas mon cas donc. C'est pour cela que ce livre se lit très rapidement.

La plume de l'auteur est juste magnifique, je trouve. L'auteur arrive à nous captiver grâce à la tendresse, l'amour, l'amitié qui entoure Auguste. Même si son écriture est simple, elle n'en est pas moins attachante, touchante, tout en douceur, envoutante, agréable mais avec une critique de la société à ne pas oublier. J'aime quand un auteur fait passé un message à travers son livre car il y a un but.

Je pense tout de même que c'est un livre à lire car il apprend à respecter la différence. Grâce au point de vue d'Auguste les adolescents qui lisent ce livre pourront ressentir ce que vit la personne avec sa différence. Ce livre nous montre une personne forte, courageuse, touchante, attachante, merveilleuse, combattant... je pourrais utiliser tellement de mots pour le décrire. On ressent énormément de tendresse de la part des personnages qui l'entoure. J'ai été vraiment touché par ce livre. Même si ce ne fut pas un coup de cœur pour moi, je pense qu'il est nécessaire de le lire.




❧ NOTATION :


Wonder, de R.J Palacio chez Pocket Jeunesse

jeudi 25 décembre 2014

13 à table!, de Collectif chez Pocket

13 à table!, de Collectif chez Pocket




 Titre : 13 à table!
 Auteur :Collectif
 Editeur : Pocket
 Collection : /
 Date de sortie :6 Novembre 2014
 Genre : Nouvelle
 Nb de pages : 276 pages
 Prix : 5€00




 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
Le livre réunit les œuvres d'un éventail d'écrivains bien connus. Ont ainsi participé au projet : Marc Levy, Eric-Emmanuel Schmitt, Françoise Bourdin, Guillaume Musso, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Pierre Lemaitre, Frank Thilliez, Jean-Marie Perier, Gilles Legardinier, Bernard Werber, et Tatiana de Rosnay.
13 auteurs pour 13 nouvelles centrées autour d'un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues... Du noir, de la tendresse, de l'humour, de l'absurde, à chacun sa recette.



❧ MON AVIS :
 
Aujourd'hui je vous retrouve pour un livre un peu particulier, il s'agit effectivement de « 13 à table ! » d'un collectif d'auteurs : Guillaume Musso, Marc Lévy, Tatiana de Rosnay, Franck Thilliez, Bernard Werber, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Gilles Legardinier, Pierre Lemaitre, Jean-Marc Périer, Eric-Emmanuel Schmitt. Je tenais à nommer tout ces auteurs car je trouve formidable qu'ils écrivent pour une cause aussi noble que les restos du cœur. Bon certes cela leur fait aussi de la publicité mais bon. En tout ce livre est une pépite pour moi, même si je regrette que certains n'ait pas suivie la règle du jeu.

Résumons un peu. Le livre réunit les œuvres d'un éventail d'écrivains bien connus. Ont ainsi participé au projet : Marc Levy, Eric-Emmanuel Schmitt, Françoise Bourdin, Guillaume Musso, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Pierre Lemaitre, Frank Thilliez, Jean-Marie Perier, Gilles Legardinier, Bernard Werber, et Tatiana de Rosnay.
13 auteurs pour 13 nouvelles centrées autour d'un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues... Du noir, de la tendresse, de l'humour, de l'absurde, à chacun sa recette.

Je dois dire que j'ai été surprise par ce livre. J'ai d'habitude beaucoup de mal avec les nouvelles mais j'ai trouvé que c'était plutôt bien géré ici et surtout que cela ne finissait pas en queue de poisson. Bon un petit un point négatif que je tiens à spécifier ici avant de faire chaque nouvelle, je suis déçue sur le fait que certains en font qu'à leur tête et n'ont pas suivie l'idée de repas. C'est vraiment dommage.

Olympe et Tatan – Françoise Bourdin : Je tiens à dire qu'avant de lire cette nouvelle, je ne connaissais pas du tout cette auteur. Mais je suis heureuse d'avoir pu découvrir son travail car son histoire m'a touchée je dois le dire. La plume de l'auteur m'a tout simplement touché. On passe un très bon moment avec chacun des personnages. Ce fut très attachant, très touchant, tout en douceur... une pépite.

Maligne – Maxime Chattam : Encore une fois je n'avais jamais lu cet auteur, mais je connaissais cependant son nom. Je dois dire que cette nouvelle m'a surprise et horrifiée en même temps. Celle-ci est sombre, horrible, cruel... âme sensible ne pas lire cette nouvelle car c'est vraiment glauque. Je dois dire que pour autant Maxime Chattam a bien décrit chaque détail, ce qui rend la chose encore plus horrible. On avance on assez vite dans l'histoire, peut-être même trop vite au point que j'aurais aimé en savoir sur l'écriture de Chattam. L'écriture reste simple mais est tout de même captivante, passionnante...

Nulle, nullissime en cuisine ! – Alexandra Lapierre : Alexandra Lapierre faisait partie de ces auteurs que je ne connaissais pas avant de la lire ici. J'ai beaucoup apprécié cette petite histoire également. Je suis heureuse d'avoir pu découvrir cette auteur. La fin est très touchante. Cela fait plaisir de retrouver une histoire qui donne du baume au cœur, qui a un dénouement sympathique... Le personnage de Sophie touche assez facilement par les soucis qu'elle a. En ce qui concerne l'écriture même de l'auteur, je l'ai trouvé simple mais captivante, touchante, attachante... On lit assez rapidement cette histoire, j'aurais préféré qu'elle soit un poil plus long.

Un petit morceau de pain – Agnès Ledig : Bon je pense que je vais arrêter de dire que je ne connaissais pas à l'auteur car en réalité j'en avais lu que 4 donc forcément sur treize. Je crois que cette histoire fut ma préférée dans tout le roman. J'en suis ressortie avec énormément d'émotion. L'auteur a su me tenir en haleine tout le long et surtout m'a passionnée. Ce fut un véritable coup de cœur. L'histoire parle tout simplement de romance, de partage et c'est ce qui m'a touché. La plume de l'auteur est juste époustouflante, attachante, touchante, passionnée... bref rien à en redire. Je n'attends qu'une chose à présent lire un de ces bouquins pour en savoir plus sur l'auteur.

Mange le dessert d'abord – Gilles Legardinier : Il fait parti de ces auteurs que j'ai apprécie énormément et que j'étais presser de retrouver dans ce livre. Et j'ai plutôt bien apprécié sa nouvelle. Mais ce ne fut pas la meilleure de toute, ni la pire. Il s'agit d'une autobiographie, l'auteur parle donc contrairement aux autres de repas et de partage qui lui sont vraiment arrivé. L'idée n'est pas mauvaise je dois le dire car au moins il sait de quoi il parle. Cependant j'ai eu beaucoup de mal à accrocher avec ce qui c'était passé. Voilà tout. La plume de cet auteur reste simple comme beaucoup d'autre, mais n'en reste pas moins appréciable.

Une initiative – Pierre Lemaitre : Pour tout vous dire, je ne me souviens plus trop de quoi ça parle. Je ne sais donc pas trop quoi vous dire sur celle-ci, puisque je n'en ai aucun souvenir. Ce qui m'arrive très rarement mais alors là. Je n'ai pas une once d'éclair. Je pense que cela est du au fait que l'écriture de l'auteur n'était pas aussi captivante que les autres auteurs. Je suis désolé mais c'est tout ce que je pouvais dire ici.

Dissemblance – Marc Lévy : Je n'ai jamais été aussi énervé de toute ma vie que lorsque j'ai lu la nouvelle de Marc Lévy et Guillaume Musso (mais je reviendrais à ce dernier en dessous). Pourquoi ? Parce qu'il y a une règle pour tout le livre, écrire sur un repas et bien évidemment eux ne le font pas. Je trouve ça vraiment dommage. Ils auraient pu faire tellement plus. Mais non il fallait qu'ils fassent autre chose. Bref parlons de la nouvelle en elle-même. J'ai beaucoup apprécié l'idée que cela fasse réfléchir sur les différentes guerres, les différences entre chacun, la raison du pourquoi et du comment... mais contrairement à beaucoup j'ai du mal avec l'écriture et l'univers de Marc Lévy ce qui fait que je n'ai pas réussi à apprécier l'histoire comme je l'aurais voulu. Je n'ai pas réussi à trouver du charme où quoi que ce soit à l'écriture de l'auteur. Je n'ai tout simplement pas accroché.

Fantôme – Guillaume Musso : Je pense que c'est l'auteur qui m'a le plus déçu. En effet j'en attendais beaucoup de sa part étant donné qu'il s'agit de l'un de mes auteurs préférés. Cependant je ne sais pourquoi celui-ci à décidé de faire comme Marc Lévy et ne pas écrire sur le thème imposé. Je ne vais pas me lancer sur l'éternel débat entre Lévy et Musso, m'enfin bon. Parlons à présent de la nouvelle. Celle-ci m'a tout de même plu. J'ai trouvé l'histoire originale, palpitante et je voulais à tout prix savoir comment cela allait se finir. Je ne m'attendais absolument pas à cette fin. J'ai trouvé le personnage principal très attachante, très courageuse et extrêmement curieuse malgré sa maladie. L'écriture de Musso est toujours aussi plaisante, palpitante et appréciable. Bref j'ai beaucoup aimé malgré le hors contexte fait par l'auteur.

Jules & Jim – Jean-Marie Périer : J'ai plutôt bien apprécié cette nouvelle qui parle d'amitié perdu à cause d'un amour pour la même fille. J'avais peur au début que cela tombe dans le gnangnantisme mais pas du tout. L'auteur a d'ailleurs plutôt bien gérer la chose. J'ai trouvé cette amitié tellement touchante et en même temps triste. Cela nous apprend qu'il faut savoir pardonner à une personne avant de la perdre pour de bon, surtout quand il s'agit de quelque chose de bête. L'écriture de l'auteur est vraiment touchante, triste, attachante, appréciable et en même temps il y a une part de cruauté dans l'histoire. Bon il y a une autre petite leçon dans l'histoire, ne jamais conduire lorsqu'on a bu. Bref j'ai plutôt bien apprécié cette histoire qui nous dit de profité de nos amis tant que l'on peut.

Le parfait – Tatiana de Rosnay : Je sais honte à moi, je n'avais jamais lu auparavant du Tatiana de Rosnay. Oui vous pouvez me jeter des pierres, je n'avais jamais osé avant car j'avais peur de ne pas apprécier plus que ça, mais ce fut totalement contraire. J'ai adoré son écriture et son histoire. J'ai été tout simplement happé par l'histoire dès le début. L'histoire est tout simplement touchante tout comme le personnage de Monique, qui a tellement peur de sa belle-mère qu'elle veut bien faire, notamment avoir les parfaits. J'ai adoré la plume de l'auteur qui pour moi était fluide, simple, adorable, touchante, attrayante... Ce fut une nouvelle très agréable à lire.

La part de Reine – Eric-Emmanuel Schmitt : J'ai beaucoup apprécié cet auteur que je n'avais jamais lu auparavant et je regrette honnêtement. Ce fut une magnifique histoire tout simplement. J'ai été tout simplement touché par cette réciprocité entre le chien et l'humain car je dois dire que je suis d'accord avec le fait qu'un chien peut être proche avec un humain. J'ai eu d'énorme frisson avec cette histoire car la plume de l'auteur à réussi à me toucher. Elle était touchante, appréciable, attachante... Je veux vraiment lire d'autres choses de cet auteur car je pense qu'il a beaucoup à apporter. La fin est certes triste et émouvante, elle va dans l'ordre des choses puisque personne n'est immortel.

Gabrielle – Franck Thilliez : Je dois dire qu'il s'agit là d'une histoire encore une fois dont je me souviens très peu. Pourtant je me souviens avoir été surpris par l'écriture de Franck Thilliez. Je me souviens avoir été assez perplexe face au style de son écriture et d'être par moment un peu perdu. Il y a des moments où tout part un peu dans tout les sens. Cependant l'histoire reste tout de même agréable à lire.

Langouste blues – Bernard Werber : Alors la c'est par contre la nouvelle que je n'ai pas comprise le but ni rien. En réalité j'ai déjà lu du Bernard Werber et j'ai énormément de mal à accrocher à son écriture et ce fut encore le cas. Bon alors certes elle est dans la thématique du livre, mais je n'ai tout simplement pas compris le but de la vie de la langouste, mis à part nous faire comprendre que « exploitons » les langoustes. Personnellement je n'ai pas du tout accroché à cette histoire de langouste qui se fait prendre dans les filets des pécheurs... Je ne suis pas une fan de l'écriture de l'auteur qui ne réussit pas à me captiver, ni à prendre avec moi. Personnellement je me serais bien passé de cette histoire.





❧ NOTATION :

13 à table!, de Collectif chez Pocket

lundi 22 décembre 2014

Le livre de Perle, de Timothée de Fombelle chez Gallimard Jeunesse

Le livre de Perle, de Timothée de Fombelle chez Gallimard Jeunesse



 Titre : Le livre de Perle
 Auteur :Timothée de Fombelle
 Editeur : Gallimard Jeunesse
 Collection : Grand format littérature
 Date de sortie :6 Novembre 2014
 Genre : Romans & Nouvelles, Romans fantastiques
 Nb de pages : 304 pages
 Prix : 16€00




 QUATRIEME DE COUVERTURE :

Tombé dans notre monde une nuit d'orage, un homme emprunte le nom de Joshua Perle et commence une vie d'exilé. Cette nouvelle vie fugitive, déchirée par un chagrin d'amour, est aussi une quête mystérieuse. Au fil du siècle, Perle rassemble un trésor pour défaire le sort qui l'a conduit loin de chez lui. Mais ceux qui l'ont banni et le traquent le laisseront-ils trouver le chemin du retour? Perle a-t-il raison de penser que la fille qu'il aime l'attend toujours là-bas?





❧ MON AVIS :



Alors oui ces derniers temps je me rattrape pas mal au niveau lecture car j'ai en effet beaucoup plus de temps pour lire et donc pour vous écrire mon avis ensuite. Et ce livre va dans la continuité du précédent que je vous ai présenté puisqu'il s'agit encore une fois d'un coup de cœur pour moi. Je remercie les éditions Gallimard pour cet envoi car je suis sur que sinon je n'aurais jamais connu cet auteur et je serais passé à côté de quelque chose.

Résumons un peu. Tombé dans notre monde une nuit d'orage, un homme emprunte le nom de Joshua Perle et commence une vie d'exilé. Cette nouvelle vie fugitive, déchirée par un chagrin d'amour, est aussi une quête mystérieuse. Perle rassemble un trésor pour défaire le sort qui l'a conduit loin de chez lui. Mais ceux qui l'ont banni et le traquent le laisseront-ils trouver le chemin du retour ? Perle a-t-il raison de penser que la fille qu'il aime l'attend toujours la bas ?

Je n'avais jamais lu de livres de cet auteur, autant vous dire donc que je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais. Mais je suis heureuse d'avoir découvert son univers.

Parlons de suite de son écriture et de son style qui font pour moi tout ici. Je trouve que c'est ce qui fait merveilleusement bien l'histoire. Il y a une poésie douce mais réaliste dans ce livre. Cette histoire est un mélange entre conte de fée et roman historique. On se retrouve à un moment donné dans ce royaume dont l'on ne connait pas, puis à un autre moment en France pendant la Seconde Guerre Mondiale. Je pensais avoir comme d'habitude beaucoup de mal entre les deux mondes, mais ici j'ai trouvé ça extrêmement bien géré et dosé. Il est vrai qu'au tout début on ne sait pas grand-chose des personnages qui ils sont, d'où ils viennent, ce qu'ils font ici... Cependant Timothée de Fombelle à réussi à trouver les bons mots et a su faire de bons flashbacks pour nous ouvrir les portes de cet univers.

A présent, voyons les personnages. Joshua est assez grossier lorsqu'on le découvre pour la première fois. C'est un personnage un peu particulier qui vit seul au fond des bois mais avec ces souvenirs. Ce que j'ai aimé c'est apprendre au fil des pages son histoire et d'où il vient. Il en devient même un personnage très attachant, motivant. Dans les autres personnages on y trouve : Olia, Solange, Léa.... Qui n'est autre qu'une seule fille, celle pour qui l'homme ferait n'importe quoi. Je l'ai trouvé extrêmement touchante, attachante mais aussi bizarre que Joshua. Elle le protège comme elle peut.

En ce qui concerne le monde même, il est assez noir, froid, cruel et sombre. Parlons un peu de ce royaume. Ce dernier est gouverné par un roi tyran, qui est prêt à tuer toute sa famille. Cependant il n'y a pas que des méchants, il y a également ceux qui font tout pour protéger les gens. Il y a dans cette histoire un mélange de magie et de guerre, un pays laissé pour abandonner. Puis d'un seul coup on se retrouve dans la France des années 1940. Il y a alors la famille Perle et leur magasin de guimauve. On est totalement transporté dans cet univers de bien être, notamment avec toutes les douceurs de Guimauve, de pistache, de vanille... Cela fait comme dans un cocon.

Mon avis. J'ai trouvé les deux extrêmement bien gérés, attachants, touchants... Il est vrai que certains se sont parfois senti un peu perdu, mais pour ma part ça allait je trouve. Cette histoire est un peu comme un merveilleux rêve, flou et où l'on ne sait pas réellement ce que l'on a vécu ou non. Ce fut un véritable coup de cœur pour moi et je vous conseille de lire ce livre.




❧ NOTATION :


Le livre de Perle, de Timothée de Fombelle chez Gallimard Jeunesse

samedi 20 décembre 2014

Sous les couvertures , de Bertrand Guillot chez Rue Fromentin

Sous les couvertures , de Bertrand Guillot chez Rue Fromentin



 Titre : Sous les couvertures
 Auteur :Bertrand Guillot
 Editeur : Rue Fromentin
 Collection : /
 Date de sortie :18 septembre 2014
 Genre :Contemporaine
 Nb de pages : 176 pages
 Prix : 16€00



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
La rentrée littéraire inquiète les livres déjà en librairie. Une fois le magasin fermé, ils décident de réagir et essaient de se mettre d'accord sur une stratégie commune. Mais entre les premiers romans, les grands écrivains, les académiciens, etc., les intérêts divergent. L'arrivée d'une nouvelle libraire avec des idées neuves met en émoi tous les ouvrages.




❧ MON AVIS :

Aujourd'hui je suis extrêmement heureuse de vous retrouver pour cette nouvelle chronique. Je sais que je fais cette dernière un peu en retard et je suis sincèrement désolé mais avec les cours, les exams et autres soucis je n'ai pas pu lire ce merveilleux livre avant. Ce que je regrette vraiment car il méritait pour moi d'être lu depuis longtemps. Quoi qu'il en soit je remercie Price Minister pour l'envoi de livre pour les matchs de la rentrée littéraire. C'est en tout cas un véritable coup de cœur pour moi.

Résumons un peu. Un samedi soir, une librairie de quartier. Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s'éveillent et se racontent leurs histoires... Mais ce soir, l''heure est grave : les nouveautés viennent d''arriver, et les romans du fond de la librairie n''ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur! Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s''unir et prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu''ils n''ont pratiquement aucune chance... Entre roman et conte iconoclaste, Sous les couvertures, quatrième livre de Bertrand Guillot, est une merveille d'humour et d'originalité. La rentrée littéraire inquiète les livres déjà en librairie. Une fois le magasin fermé, ils décident de réagir et essaient de se mettre d'accord sur une stratégie commune. Mais entre les premiers romans, les grands écrivains, les académiciens, etc., les intérêts divergent. L'arrivée d'une nouvelle libraire avec des idées neuves met en émoi tous les ouvrages.

J'ai été de suite intéressé par ce livre en lisant le résumé. Honnêtement un livre qui parle de livres c'est juste extra je trouve. Ce livre est assez court à peine 170 pages mais est cependant plutôt bien gérer en matière de contenu, de narration...J'avoue avoir cependant pris mon temps pour le lire car je l'apprécié énormément et ne voulais pas le lire d'une traite.

Dès le début d'une livre j'ai été totalement happé par cet univers. Je me suis retrouvé dans les propos de l'auteur, j'avais l'impression de ressentir la même chose sur le but des livres, de la littérature et des auteurs. On en apprend un peu plus sur le rôle de libraire d'aujourd'hui. Au début il est vrai qu'il est difficile que l'on ne comprend pas bien pourquoi le libraire abandonne si facilement l'idée que son métier peut-être sauver, heureusement il va changer d'avis vers la fin du livre. Je pense vraiment que même si le numérique avance on ne peut pas vivre sans livre papier, ce n'est juste pas possible. Il ne fait donc pas désespérer. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Sarah. Je me suis pas mal retrouver en elle. Notamment dans la manière d'imaginer comment améliorer la boutique pour que cela plaise un peu plus. 
En ce qui concerne l'écriture de l'auteur je dois avouer que ce dernier est assez simple, argumentatif, un peu polémique car je sais que certains ne sont pas du tout d'accord avec ce qu'à dit l'auteur. Mais l'on voit que l'auteur est passionné et c'est ce que j'ai pu ressentir à travers ce livre, la passion de l'auteur qui veut défendre son métier parmi un parterre de d'autres auteurs.

Si je dois cependant regretter une petite chose, ce sont les batailles entre livres qui sont pour moi un peu brouillons. Même si il faut bien se l'avouer, cela pouvait être extrêmement drôle.

Je tiens à dire que je suis tout de même heureuse d'avoir pu pour une fois avoir le point de vue des livres, du libraire...

Mon avis. Ce livre fut un véritable coup de cœur pour moi. J'ai aimé vivre au centre d'une histoire de livre et de la vie d'un libraire. L'écriture est pour moi extrêmement passionné, simple, fraiche, passionnante.. Je ne sais vraiment pas comment le décrire parce que j'adore tout en ayant un côté polémique. Si vous aimez les histoires de livres un peu différentes je vous conseille ce livre. Bon comme il faut que je mette une note sur 5 pour les Matchs de Prime Minister, je lui donne 5/5.



❧ NOTATION :


Sous les couvertures , de Bertrand Guillot chez Rue Fromentin

samedi 13 décembre 2014

Le murmure des dieux, de Roxane Marie Galliez & Cathy Delanssay chez Balivernes Editions

Le murmure des dieux, de Roxane Marie Galliez & Cathy Delanssay chez Balivernes Editions


 Titre : Le murmure des dieux
 Auteur :Roxane Marie Galliez
 Illustrateur :Cathy Delanssay
 Editeur : Balivernes Editions
 Collection : Hors collections
 Date de sortie :4 octobre 2007
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 72 pages
 Prix : 15€00


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

A travers le temps, à travers le monde, héros vaillants et dieux puissants errent et vagabondent. Ecoutez maintenant leurs histoires fécondes, sources de nos rêves quand le jour s'achève.


❧ MON AVIS :


C'est un réel honneur de pouvoir vous présenter aujourd'hui ce livre. Je suis juste heureuse de l'avoir reçu de la part des éditions balivernes. Tout d'abor parce que c'est un merveilleux objet livre mais parce que le contenu l'ai encore plus. Honnêtement je conseille ce livre pour tous les enfants car il est juste merveilleux.

Résumons un peu. A travers le temps, à travers le monde, héros vaillants et dieux puissants errent et vagabondent. Ecoutez maintenant leurs histoires fécondes, sources de nos rêves quand le jour s'achève.

Ce livre est donc la collaboration d'une merveilleuse écrivain Roxane Marie Galliez et de la magnifique Cathy Delanssay. Je suis une grande fan de son travail, j'étais donc très heureuse de la retrouver dans ce livre et je n'ai pas été déçue encore une fois.

Nous allons donc découvrir à travers ces illustrations et les différents textes le monde des dieux et héros, tous de différentes mythologies, croyances, religions... Dès que l'on tourne une nouvelle page c'est un nouvel univers, un nouveau monde magique qui nous transporte grâce au texte et à ces magnifiques illustrations. On en apprend beaucoup justement sur les différents mythes de chaque dieux/héros. J'ai beaucoup apprécié cela car je dois avouer qu'il y en avait certain que moi-même je ne connaissais pas.

En ce qui concerne la construction du livre et de l'histoire, elle découpée en quatre grandes parties. La création et le monde, la guerre, l'amour et les héros. Chaque partie comporte environ 7 mythes différents. L'écriture de Roxane Marie Galliez est juste magique. Elle arrive à nous faire croire ces mythes, comme s'il s'agissait de vraies personnes. Son style reste fluide, poétique, touchant, adorable, romantique... je ne sais que dire tellement je suis sous le charme de cette écrivain que je ne connaissais jusqu'à présent pas. Pour les illustrations de Cathy Delanssay, elles sont toutes aussi magique que l'histoire. C'est-à-dire que l'histoire seule est déjà bien, mais avec les illustrations c'est limite un chef d'œuvre pour enfant. J'avais des étoiles dans les yeux justes en voyant les différentes images. Elles sont fraiches, colorés, optimiste, romantique... bref une merveille. Les traits sont doux, lisses...

Mon avis. Bon ben je pense que vous aurez compris c'est un coup de cœur pour moi. Je suis retombée en enfance grâce à ce livre. Les illustrations sont magnifiques, l'histoire est adorable, touchante... Bref offrez le à votre enfant vous ne regretterez pas. Croyez-moi.







❧ NOTATION :

Le murmure des dieux, de Roxane Marie Galliez & Cathy Delanssay chez Balivernes Editions



Le murmure des dieux, de Roxane Marie Galliez & Cathy Delanssay chez Balivernes Editions

Ce crime, de Catherine Leblanc chez Balivernes Editions

Ce crime, de Catherine Leblanc chez Balivernes Editions




 Titre : Ce crime
 Auteur :Catherine Leblanc
 Editeur : Balivernes Editions
 Collection : Romans ados
 Date de sortie :Septembre 2010
 Genre :Conteporain, Jeunesse
 Nb de pages : 56 pages
 Prix : 7€50




 QUATRIEME DE COUVERTURE :

Où avez-vous trouvé cette photo ? Un garçon de notre classe est mort, oui, je sais. Jonas a été poignardé. Qui pourrait l'oublier ?





❧ MON AVIS :


Aujourd'hui je viens vous faire une chronique puisqu'il s'agit de l'unique livre pour adolescent chez Balivernes éditions. Je suis d'ailleurs heureuse de vous présenter ce livre car ce fut une belle découverte. Bon je dois avouer j'avais un peu peur dans ce que je me lançais car je me demandais si ça serait du style enquête, policier, ou alors complètement l'inverse. En tout cas je suis heureuse de l'avoir connue grâce à ce partenariat, car malheureusement on ne le voit nulle part.

Résumons un peu. Où avez-vous trouvé cette photo ? Un garçon de notre classe est mort, oui, je sais. Jonas a été poignardé. Qui pourrait l'oublier ?

Ce que j'ai trouvé de suite original c'est le fait d'avoir une photo de classe en première page, puis vient au fil des différents points de vue sur cette histoire une photo même de chaque personnage. Cela nous permet de bien voir de qui il s'agit à chaque fois. Je trouve ça très ingénieux. Le récit de cette histoire va se passer dix ans après les faits. On va voir comment cela les influencés dans leur vie mais aussi touché.
C'est un livre extrêmement touchant, qui malheureusement rappelle belle et bien les violences dans le monde scolaire actuel. En plus de cette violence vous allons y découvrir, la méchanceté, les discriminations, le racisme, l'exclusion que peuvent faire face les adolescents durant leurs années collège, lycée... Bref des thèmes qui sont toujours des thèmes d'actualités.

Parlons du style de l'auteur. Je dois dire que ce dernier est assez fluide, touchant, sympathique, noir mais pas trop, bien dosé, bien géré. Ce livre est fait pour faire réagir les adolescents et je trouve que c'est une merveilleuse idée car ce n'est pas choquant. C'est une vraie leçon de vie... Cela donne une notion de mort aux adolescents qui parfois ne pensent pas à leurs actes. Je trouve que ce livre montre merveilleusement la situation de comment c'est arrivé et comment cela à changer pour toujours les différents protagonistes. C'est un livre touchant vraiment, cela montre à quel point l'auteur à su trouver les bons mots, bien gérer son écriture et les événements.

Si je devais cependant dire un petit point négatif, ce serait surement comme certaines personnes le fait que les différents points de vue sont beaucoup trop courts à mon gout. J'aurais préféré je pense, que ce soit plus long encore plus poussé pour être vraiment accro à ce livre.

Mon avis. J'ai passé un excellent moment avec ce livre. L'écriture de l'auteur de l'auteur est fluide, simple, noire mais pas trop non plus, donne une réelle leçon de vie, touchante... Je pense que ce livre est un bon moyen de faire comprendre aux adolescents que la violence ne résout rien mais continue de vous tourmenter même dix ans après quoi qu'il arrive.
.





❧ NOTATION :

Ce crime, de Catherine Leblanc chez Balivernes Editions

vendredi 12 décembre 2014

Bilan de Novembre 2014

Bilan de Novembre 2014
 
 
Je suis sincèrement désolé pour ce retard de bilan, mais riez (ou non d'ailleurs), j'étais persuadé de l'avoir déjà fait. Ca prouve à quel point je suis pertubée en ce moment entre le boulot et les examens. Quoi qu'il en soit veuillez m'en excuser.

 Livres lu :

Quand la montagne scintille de Laurie Cohen et Marjorie Béal (48 pages) - SP
Mieux que dix fées de Cathy Delanssay et Lenia Major (32 pages) - SP
Waterfire Tome 1: Deep blue de Jennifer Donnelly (352 pages) - SP
Oniria Tome 1: Le royaume des rêves de B.F Parry  (332 pages) - SP


 Livres reçus/achetés :


Sous les couvertures de Bertrand Guillot - Match Prime Minister
Je m'appelle Lumikki Tome 1: Rouge comme le sang de Salla Simukka - SP
 - Vol 1618 de Bertrand Puart - SP
Fille des cauchemars Tome 1: Anna de Kendare Blake - SP






Cela fait donc 764 pages lu ce mois ci et 4 livres reçus.