vendredi 29 mai 2015

Ever after high: Il était une fois..., de Shannon Hale chez Hachette Jeunesse

Ever after high: Il était une fois..., de Shannon Hale chez Hachette Jeunesse



 Titre : Ever after high: Il était une fois...
 Auteur :Shannon Hale
 Editeur : Hachette Jeunesse
 Collection : Bloom
 Date de sortie :11 Mars 2015
 Genre :Jeunesse, Fantasy
 Nb de pages : 208 pages
 Prix : 12€90



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
«Il était une fois... ... dans un royaume imaginaire, un pensionnat pour les filles et les fils des plus célèbres personnages de contes de fées. Les élèves d'Ever After High apprennent à suivre les traces de leurs parents et doivent promettre de respecter leur Destin Tout Tracé en signant un registre enchanté : le Livre des légendes. Dans ce recueils, ils se sont donné rendez-vous pour mieux se présenter : Apple White, Raven Queen, Cedar Wood, Madeline Hatter, Lizzie Hearts... Quelle joyeuse bande ! Que de caractères bien trempés ! »



❧ MON AVIS :
 
Je pense que cette chronique risque d'en surprendre plus d'un d'entre vous. Quoi que si l'on regarde bien, il n'y a pas si longtemps je faisais une chronique un peu dans le même genre avec le livre "Real life tome 1: trois filles et un garçon" de Alessandro Ferrari. En ce qui concerne ce roman ci, le public visé est un peu plus jeune plus qu'il est en rapport aux célèbres poupées. Je tiens en tout cas à remercier encore une fois les éditions Hachette Jeunesse pour cet envoi. Bon alors ce n'est pas un coup de coeur, mais j'ai passé un bon moment.

Résumons un peu. Il était une fois... ... dans un royaume imaginaire, un pensionnat pour les filles et les fils des plus célèbres personnages de contes de fées. Les élèves d'Ever After High apprennent à suivre les traces de leurs parents et doivent promettre de respecter leur Destin Tout Tracé en signant un registre enchanté : le Livre des légendes. Dans ce recueils, ils se sont donné rendez-vous pour mieux se présenter : Apple White, Raven Queen, Cedar Wood, Madeline Hatter, Lizzie Hearts... Quelle joyeuse bande ! Que de caractères bien trempés !
Cela change en effet pas mal de mes lectures habituelles, mais le titre de ce livre me donnait pas mal envie et m'a fait penser à la série "Once Upon A Time". Cependant il s'agit cette fois des enfants des héros de contes de fées. Je tiens à dire que je suis également très admirative du travail qui a été fait en ce qui concerne la couverture et l'intérieur du livre.

Les personnages. Bon alors pour une fois je ne vais pas m'attarder sur eux, puisque chaque nouvelle concerne un personnage différent. Je pense qu'il est bon cependant d'avoir lu les trois autres livres auparavant pour mieux comprendre qui est qui, et surtout qui est ami(e) avec qui. Même si cela est réexpliqué dans ce livre ci, cela reste assez vague. Autant dire que pour une personne qui comme moi n'a pas lu les autres livres, cela peut être compliquer. Bref pour vous parler un petit peu des personnages quand même, je les ai globalement tous appréciés sauf les Charming et la fille du chat de Cheshire. Ce sont des personnages assez snobs, qui nous tape facilement sur le système... bref cela je ne les pas du tout appréciés. Les autres cependant étaient très très sympa.

Parlons à présent de l'histoire et de la manière dont est construit le livre. Comme on peut le lire dès le résumé, il ne s'agit pas d'une histoire mais de plusieurs nouvelles. Chaque nouvelle concerne un personnage différent. Ces personnages sont comme dit plus haut les enfants d'héros de contes de fées. J'ai globalement adoré l'idée que cela soit repris par les enfants. De plus autre chose que j'ai trouvé très sympathique, ce sont les notes d'humours qu'a mis l'auteur dans ce livre. Dans le livre elle fait réfèrence au groupe One Direction en les appelant "One Reflection". Et lorsque qu'elle fait sonner un téléphone elle va même jusqu'à changer leur première chanson "You don't know you are charming". J'ai trouvé que cela donnait un petit plus à l'histoire qui était très sympathique.

L'écriture de l'auteur à présent. Je trouve qu'elle correspond à merveille à ce type de lecture. Bon je sais qu'elle n'a pas écrit que pour de la jeunesse, mais je trouve que celle-ci se conjugue très bien à ce style là. Son écriture est simpliste, facile à comprendre, additive, légère et appréciable par tous. Je pense surtout que grâce aux petites notes d'humeurs tout le monde peut apprécier ce type de lecture. Alors certes ce n'est pas de la grande littérature mais pour lire entre deux bouquins, c'est plutôt pas mal.

Mon avis. J'ai passé un très bon moment avec cette lecture. Même si tout les personnages ne m'ont pas séduites, les autres cependant ont su me charmer. L'écriture de l'auteur est fort sympathique, amusante, addictive, simpliste, légère, humoristique... C'est d'ailleurs ce qui nous fait passer un très bon moments. Il ne s'agit pas d'une seule histoire, mais de plusieurs nouvelles. Je tiens cependant à préciser qu'il est préférable mais pas obligatoire d'avoir lu les trois autres tomes avant de lire celui-ci, cela permettra de mieux comprendre les différents personnages. En matière d'âge, je pense que c'est le genre d'histoire plus pour les préadolescents et adolescents. Mais cela reste tout de même sympathique pour les plus âgés. Qui plus est la couverture est magnifique.




❧ NOTATION :

Ever after high: Il était une fois..., de Shannon Hale chez Hachette Jeunesse

jeudi 21 mai 2015

The Originals Tome 1: L'ascension, de Julie Plec chez Blackmoon Hachette

The Originals Tome 1: L'ascension, de Julie Plec chez Blackmoon Hachette


 Titre : The Originals Tome 1: L'ascension
 Auteur :Julie Plec
 Editeur : Blackmoon Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie :18 Février 2015
 Genre :Jeunesse, Fantasy
 Nb de pages : 352 pages
 Prix : 16€50


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Ils sont trois frères et sœurs, et ils sont les plus vieux vampires du monde. Après une longue errance, Elijah, Rebekah et Klaus Mikaelson sont de retour à la Nouvelle-Orléans, déterminés à recouvrer le pouvoir qu'ils y exerçaient des siècles plus tôt. La ville, longtemps déchirée par les querelles entre sorcières et loups-garous, voit les deux clans se réconcilier, grâce notamment à une jeune sorcière considérée comme la princesse de cette communauté surnaturelle. Issue de l'union d'un loup-garou et d'une sorcière, Vivianne est promise à un loup-garou pour sceller l'alliance des deux clans. Malgré la désapprobation de son frère et sa sœur, Klaus s'est promis que Vivianne sera sienne, et il est prêt à tout pour y parvenir. Nous sommes en 1722, ils sont les vampires des origines, « The Originals »... »



❧ MON AVIS :

C'est encore moi, oui trois chroniques en a peine trois jours, je bats mon recors mais en même temps j'ai plus de temps pour rattraper mon retard. En ce qui concerne ce livre, je tiens à remercier les éditions Blackmoon Hachette pour cet envoi. Etant une grande fan de la série The Vampire Diaries & The Originals, je voulais absolument me faire une idée des livres aussi. Cependant les livres de "The Vampire Diaries" ne me tentait pas du tout contrairement à celui-ci. Peut-être cela vient aussi du fait que ces derniers la série The Vampire Diaries me plaisait beaucoup moins. Enfin bref j'ai beaucoup apprécié ce livre, j'ai passé un excellent moment.

Résumons un peu. 1722. Depuis que les frères et sœur Klaus, Elijah et Rebekah Mikaelson ont débarqué sur les côtes de la Nouvelle-Orléans, ils se battent pour revendiquer la ville. Ils sont les plus anciens vampires au monde, essayant de se partager la ville avec les sorcières et les loups-garous. Entre en scène Vivianne. Elevée comme une sorcière, elle est fiancée à un loup-garou pour une union qui devrait apporter la paix entre les sorcières et les loups-garous. Elle est la seule fille de la Nouvelle-Orléans hors de portée des Mikaelson. Klaus envisage immédiatement de faire sienne Vivianne. Les vampires peuvent-ils s'accrocher à leur territoire dans la ville ? Ou Vivianne et Klaus déclencheront-ils une bataille plus grande que tout ce que la Nouvelle-Orléans ait jamais connu?

Comme je l'ai dit un peu plus haut, j'étais très heureuse de commencer à lire ce livre car je suis une grande admiratrice de la série américaine. C'est donc assez rapidement que je me suis lancer dans ma lecture et assez facile à me mettre dedans. Je tenais à faire une précision ce livre ne se déroule pas pendant la période de la série télé mais bien avant. Pour ceux qui se demande alors si ils peuvent lire cette histoire sans avoir vu la série, la réponse est oui bien sur.

Parlons des personnages. Je dois dire que j'ai été assez heureuse de retrouver les personnages que j'apprécie beaucoup. Ils sont exactement comme dans la série. Notre éternel Klaus est toujours aussi complexe, mais on ne sait pourquoi on ne peut que l'apprécier. Ce qui est différent de la série, c'est que celui ci tombe amoureux. C'est la première fois qu'on le voit si vulnérable à cause d'un "amour". Rebekah quant à elle, est fidèle à elle-même. Tout en aimant énormément ces frères. Pas mal de soucis vont lui arriver comme d'habitude. Bien évidemment il y aussi Elijah. Toujours aussi posé, pragmatique, intelligent, moins dramatique que ces deux frères et soeurs. J'apprécie beaucoup son côté charmant, élégant.

Venons en à l'écriture de l'auteur. Je l'ai trouvé assez fluide, très facile à comprendre ce qui permet d'avancer plus que facilement dans l'histoire. Grâce notamment à cette écriture, j'ai plus qu'apprécié retrouver ces frères et soeurs, voir leurs aventures et surtout comment tout à commencé. Ce que j'ai apprécié dans la narration, c'est que l'auteur à décidé de dédier les chapitres à l'un des trois originaux à chaque fois. Cela permet de ce concentrer sur un seul à la fois. En ce qui concerne la narration en elle-même, elle est écrite à la troisième personne. Le récit quant à lui est assez- je dois le dire- descriptif parfois même un peu trop au point d'en devenir lourd.

Ce livre n'est en réalité qu'une introduction, cela permet donc de nous poser les bases avant la suite. On découvre comment c'est construit leur empire en Nouvelle-Orléans avec leurs différents pactes, alliances etc.

Mon avis. Ce tome est un bon tome introductif à la série de Julie Plec. On retrouve nos personnages favoris, leurs caractères que l'on connait si bien. Ce livre nous permet de comprendre comment les Originaux ont créés la Nouvelle-Orléans, comment ils ont créés leur Empire... Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié ce premier roman, mais comme tout roman introductif ce n'est pas un coup de coeur pour moi. Cependant la suite pourrait l'être, c'est pour cela que je la lirais certainement.


❧ NOTATION :


The Originals Tome 1: L'ascension, de Julie Plec chez Blackmoon Hachette

lundi 18 mai 2015

Tandis que le monde meurt Tome 1: Les premiers jours, de Rhiannon Frater chez Panini Books

Tandis que le monde meurt Tome 1: Les premiers jours, de Rhiannon Frater chez Panini Books


 Titre : Tandis que le monde meurt Tome 1: Les premiers jours
 Auteur :Rhiannon Frater
 Editeur : Panini Books
 Collection : Eclipse
 Date de sortie :4 Février 2015
 Genre :Horreur, Science-Fiction
 Nb de pages : 400 pages
 Prix : 14€00


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Katie et Jenni sont deux femmes que tout oppose. La première est une avocate hyperactive, la seconde une mère au foyer aimante. Lorsque l'apocalypse décime la population américaine, elles unissent leurs forces et abandonnent derrière elles leurs anciennes vies. Liées par de terribles événements, les deux femmes découvrent en elles des ressources insoupçonnées qui les aident à survivre. À la recherche d'un refuge, elles trouvent un camp de fortune où elles s'adapteront au nouveau monde... Un monde où la mort est partout. »




❧ MON AVIS :

Bon alors pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous allez vous dire "mais enfin Angélique, pourquoi tu t'entêtes avec ce genre de lecture alors que tu ne raffoles pas de ça du tout?" . Et bien j'ai envie de répondre et si un jour je tombais sur un livre qui me faisais changer sur ce style. Bon ce jour n'est toujours pas arriver, mais je tente tout de même. Je tiens à remercier les éditions Panini Books pour cet envoi. Malheureusement malgré l'essai encore une fois, je ne suis pas une grande fan de ce genre de lecture.

Résumons un peu. Katie et Jenni sont deux femmes que tout oppose. La première est une avocate hyperactive, la seconde une mère au foyer aimante. Lorsque l'apocalypse décime la population américaine, elles unissent leurs forces et abandonnent derrière elles leurs anciennes vies. Liées par de terribles événements, les deux femmes découvrent en elles des ressources insoupçonnées qui les aident à survivre. À la recherche d'un refuge, elles trouvent un camp de fortune où elles s'adapteront au nouveau monde... Un monde où la mort est partout.

Bon alors il est clair qu'il est impossible de passer à côté de l'univers, car dès les premières pages on est plongé dans le sombre, le noir, l'horreur... Au moins l'auteur ne tourne pas autour du pot, donc cela commençait bien pour moi. Les personnages vont prendre assez cher dès ce début d'histoire, ce qui change des histoires que j'ai pu lire jusqu'à présent. De même que contrairement a certains livres de zombies, celui-ci est assez gore je trouve. Le sang ne manque pas et va continuer de couler au fil des pages. Je ne suis pas une grande fan de ce genre de chose, c'est pour cela que j'avais un peu de mal à avancer dans ma lecture.

Pour les personnages, je dois dire que c'est assez sympathique de suivre l'histoire des survivants. Cela donne un point de vue assez intéressant. On apprécie le côté humain de chacun lorsque une situation grave arrive. Mais cela arrive dans toutes les histoires de zombies, donc bon ça n'a rien d'original. De plus leurs côtés nous voulons le bien de tout le monde, nous sommes les gentils pas les méchants ne me convient pas réellement. Même si donc ce n'est à la base pas très original, ce qui change par contre c'est le fait que ce soit raconté d'un point de vue féminin. Cela arrive que très rarement.

Parlons de l'écriture de l'auteur à présent, je l'ai trouvé plutôt pas mal, assez appréciable mais qui ne casse pas non plus trois pattes à un canard. C'est-à-dire que contrairement à certains livres, j'étais assez presser de finir le livre. Je me demandais même quand est-ce que cela allait arriver, ce qui annonce en général que je ne passe pas non un moment extraordinaire. Cependant il n'est pas si mal non plus, je pense juste qu'étant donné que ce n'est pas un genre qui me plait énormément, je n'étais pas si enthousiaste.

Mon avis. Et bien même si je persiste à m'essayer à ce genre de livre, je n'ai toujours pas été séduite par l'univers, l'écriture de l'auteur... L'idée du personnage principal/narrateur féminin est cependant pour moi une bonne idée. Mais je n'arrive toujours pas à trouver chaussure à mon pied sur ce style de littérature qui pourrait un jour me plaire. Cependant si vous aimez les histoires de zombies, je pense que celui-ci vous plaira pas mal..





❧ NOTATION :

Tandis que le monde meurt Tome 1: Les premiers jours, de Rhiannon Frater chez Panini Books

Le mystère de Lucy Lost, de Michael Morpurgo chez Gallimard Jeunesse

Le mystère de Lucy Lost, de Michael Morpurgo chez Gallimard Jeunesse




 Titre : Le mystère de Lucy Lost
 Auteur :Michael Morpurgo
 Editeur : Gallimard Jeunesse
 Collection : Romans Junior
 Date de sortie :17 Avril 2015
 Genre :Jeunesse, Historique
 Nb de pages : 448 pages
 Prix : 15€50




 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
« Mai 1915. Sur une île déserte de l'archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu'un seul mot : Lucy. D'où vient-elle ? Est-elle une sirène, ou plutôt, comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des Allemands?
De l'autre côté de l'Atlantique, le Lusitania, l'un des plus rapides et splendides paquebots de son temps, quitte le port de New York. À son bord, la jeune Merry, accompagnée de sa mère, s'apprête à rejoindre son père blessé sur le front et hospitalisé en Angleterre...
L'histoire du Lusitania, torpillé pendant le Première Guerre mondiale et dont le destin tragique fait écho à celui du Titanic, a inspiré l'auteur de Cheval de guerre et du Royaume de Kensuké. »






❧ MON AVIS :
 
Je suis heureuse de vous apporter mon dernier coup de coeur en date. Cela ne m'ai pas arrivée depuis longtemps, je dois le dire jusqu'à ce que je tombe sur ce livre. Je tiens d'ailleurs à remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour cet envoi. Ce qui est assez drôle, c'est que lorsque j'ai reçu ce livre j'étais en train de faire mon dossier de civilisation allemande sur la littérature jeunesse et la première guerre mondiale. Ce livre tombait donc à merveille, de plus j'avais déjà mentionner cet auteur dans mon dossier notamment avec "Le soldat Peaceful". J'étais donc très enthousiaste à l'idée de commencer livre, et j'ai passé un excellent moment.

Résumons un peu. Mai 1915... Sur une île de l'archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu'un seul mot : Lucy. D'où vient-elle ? Est-elle une sirène ou plutôt, comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des allemands ? De l'autre côté de l'Atlantique, le Lusitania, l'un des plus rapides et splendides paquebots de son temps, quitte le port de New-York. A son bord, la jeune Merry, accompagnée de sa mère, s'apprête à rejoindre son père blessé sur le front et hospitalisé en Angleterre... L'histoire tragique du Lusitania, le "Titanic anglais", torpillé par les allemands en mai 1915.

Comme je disais un peu plus haut, lorsque j'ai reçu ce livre j'étais plutôt heureuse. Même si l'idée de voir une telle brique m'a fait un peu peur. Mais je me suis jeté dedans assez rapidement car j'avais hâte de savoir de quoi cela parlait et surtout sous quel angle.

Parlons de suite des personnages. Tout d'abord il y a notre personnage principal Lucy. C'est une jeune fille retrouvée abandonnée par un pêcheur et son fils sur une île. Elle ne parle pas, ne bouge pas et surtout sans famille. Elle va donc être recueillie par la famille du pêcheur. Petit à petit, ils vont chercher et trouver d'où elle vient et pourquoi elle c'est retrouvée sur cette île. Personnellement j'ai trouvé son histoire mignonne, attachante sans être gnangnan. Le personnage d'Alfi est aussi très sympathique car il va aidé la demoiselle a avancer et comprendre pourquoi elle se trouve sur cette île. Encore une fois, j'ai trouvé que le personnage était bien dosé, sympathique, généreux, téméraire, attachant, gentil, doux... Les parents du jeune Alfie sont également extrêmement sympathique. Ils ont un coeur énorme, tout comme leur honneur. Ils sont merveilleux. Bref je les ai tous appréciés, même les moins importants.

Venons en à présent à l'écriture de l'histoire. C'est ce qui m'a le plus plu dans ce livre je crois. Je pensais que j'aurais du mal à rentrer dans l'histoire, cependant ce fut l'inverse. A peine ai-je commencé à lire les premières pages que je suis rentrée direct dedans. Et je ne pouvais pas m'arrêter de lire et d'avancer. Ce gros pavé se finit finalement assez rapidement, voir trop rapidement. J'ai trouvé que l'auteur n'en faisait pas trop, les descriptions sont gérés à merveille, je ne me suis pas ennuyée du tout. Ce que j'ai trouvé extraordinaire et très prenant, c'est la manière dont l'auteur arrive à nous faire partager les sentiments et les émotions de chaque personnage. L'histoire est magique et j'ai adoré. En ce qui concerne l'histoire en elle-même, je dois dire que d'habitude je ne suis pas une grande fan de la Première Guerre Mondiale car je la trouve "moins "intéressante. Cependant j'ai beaucoup aimé cette histoire ci. Il est vrai que l'on parle assez peu des bombardements de bateaux dans les livres jeunesses, c'était donc très intéressant de voir cet angle ci.

Mon avis. J'ai passé un excellent moment avec ce livre, ce fut même un véritable coup de coeur pour moi. Même si l'idée de lire ce pavé me faisait un peu peur, on ne les voit en réalité absolument pas passer. Ce livre est merveilleusement écrit, des personnages, à l'histoire, à l'intrigue... bref parfait. Je recommande ce livre vraiment à tous le monde car je pense qu'il peut convenir à n'importe quelle personne.




❧ NOTATION :

Le mystère de Lucy Lost, de Michael Morpurgo chez Gallimard Jeunesse

samedi 9 mai 2015

Bilan de Avril 2015

Bilan de Avril 2015

Bonsoir tout le monde :) Et oui je viens enfin avec mon article bilan, vous allez me dire il était temps. Et oui je n'ai pas vu le temps passé. Le mois d'avril est allé beaucoup trop vite à mon goût. Quoi qu'il en soit, il ne fut pas très glorieux en ce qui concerne mes lectures. M'enfin bon, je vais me rattraper en mai ^^

 Livres lu :

Doux comme un souvenir de Cathy Delanssay (32 pages) - SP
Le dernier voyage de Félicien de Pierre Touron (44 pages) - SP
Une si jolie terre de Satoe Tone (32 pages) - SP
Semeurs d'étoiles de Eugène Santangelo (48 pages) - SP
Clotilde aide sa nouvelle amie de Yann Walcker (32 pages) - Masse Critique
Les amours de Lara Jean Tome 1: A tous les garçons que j'ai aimés de Jenny Han (480 pages) - SP

 Livres reçus/achetés :

Doux comme un souvenir de Cathy Delanssay - SP
Le dernier voyage de Félicien de Pierre Touron - SP
Une si jolie terre de Satoe Tone - SP
Semeurs d'étoiles de Eugène Santangelo - SP
Goodbye Berlin de Wolfgang Herndorf - SP
Clotilde aide sa nouvelle amie de Yann Walcker - Masse Critique
Le coeur d'une autre de Tatiana de Rosnay - Achat
Et soudain tout change de Gilles Legardinier - Achat
Central Park de Guillaume Musso - Achat

 

Cela fait donc 668 pages lu ce mois ci et 9 livres reçus.

Le dernier voyage de Félicien, de Pierre Touron chez Balivernes

Le dernier voyage de Félicien, de Pierre Touron chez Balivernes

 Titre : Le dernier voyage de Félicien
 Auteur :Pierre Touron
 Illustratrice :Pierre Touron
 Editeur : Balivernes editions
 Collection : Calembredaines
 Date de sortie :1 septembre 2006
 Genre :Album Jeunesse
 Nb de pages : 44 pages
 Prix : 13€00


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Grand-père Félicien, capitaine au long cours, est parti pour un long voyage sur son bateau. Mais une énorme tempête le surprend. Il se retrouve dans une forêt inconnue.

Au détour d'un chemin, Sylvestre son petit-fils, l'aidera à retrouver le chemin de la mer pour un dernier voyage. Il aura ainsi l'occasion de lui dire un dernier au-revoir.

Un livre plein de poésie et de douceur sans cacher la violence des sentiments, avec ses illustrations aux couleurs chaudes dues au pastel pour aborder le thème de la mort et du deuil avec les enfants. »



❧ MON AVIS :

Avant de commencer cette chronique, je tiens encore une fois à dire que je suis désolé car il s'agit d'un livre jeunesse. Quoi qu'il en soit, j'étais heureuse de recevoir celui-ci car sur la brochure des éditions balivernes; il était marqué que c'était un livre pour le cycle 2, me semble-t-il. Etant donné que je souhaite être institutrice bilingue, je me fais petit à petit ma petite bibliothèque de livre. Bref j'étais très heureuse et je dois dire que j'ai trouvé ce livre très mignon mais ce n'est pas mon préféré.

Résumons un peu. Le chemin de la mer, pour un dernier voyage... Sylvestre rencontre son grand-père Félicien, capitaine au long cours perdu dans la forêt à la suite d'une tempête. Le jeune garçon l'aidera à retrouver le chemin de la mer, pour un dernier voyage... Abordant le thème de la mort, «Le Dernier Voyage de Félicien» est réalisé entièrement au pastel et par le biais du rêve, il montre que les personnes que l'on aime restent toujours dans notre cœur.

Le gros avantage de ce bouquin, c'est sa pédagogie. Car vous vous en doutez si il fait partie des recommandations du Ministère de l'éducation c'est qu'il y a une raison. En effet ce livre pour le cycle II va permettre de traiter avec les jeunes enfants le sujet de la mort et de la perte d'un proche. Il s'avère que j'ai beaucoup apprécié la façon dont l'auteur aborde le sujet. C'est-à-dire que dès le départ ce n'est pas dit de but en blanc que le grand père est décédé on le comprend au fil de notre lecture. Ce qui je pense est la manière dont il faut apprendre à un enfant la perte d'un être cher. Les paroles de la mère son sage et avisée ce qui est important dans ce genre de situation. De même l'enfant n'est pas déprimé mais pense au bon moment qu'il a pu partagé avec son grand-père, ce qui est important.

Venons en aux illustrations. Je les ai beaucoup appréciée même si (et oui il y a un même si), 
je trouvais qu'elles étaient trop foncés pour avoir été fait à la main. Cependant il m'a été corrigé qu'elles sont en réalité fait à la pastel par l'auteur lui-même, qui ont été scannés par la suite. Je me dois alors de souligner le magnifique travail de l'auteur car je ne pensais pas qu'il s'agissait du fait main. Cela n'en reste pas moins magique pour autant. Les images complètent merveilleusement bien à l'histoire. Ce qui permet aux enfants d'avoir une compréhension un peu plus imagé, ce qui est vraiment bien. 

Mon avis. Je trouve que le thème principal de la mort est plus que bien amené par l'auteur mais aussi par l'illustrateur. Je pense que c'est une bonne manière dans discuter avec des enfants entre 5 et 7 ans. Grâce à cette histoire, cela permet d'aborder le sujet sans les brusquer ni les choquer, ce qui est vraiment bien. Je conseille cette histoire surtout pour sa pédagogie.




❧ NOTATION :


Le dernier voyage de Félicien, de Pierre Touron chez Balivernes

Le dernier voyage de Félicien, de Pierre Touron chez Balivernes

mardi 5 mai 2015

Interview de l'auteur jeunesse Mymi Doinet

Interview de l'auteur jeunesse Mymi Doinet
(L'auteur jeunesse Mymi Doinet et une jeune lectrice qui a accepter de poser pour la photo, merci encore)

Aujourd'hui mardi 5 mai 2015, j'ai eu l'occasion de rencontrer l'auteur jeunesse Mymi Doinet à la médiathèque du Val d'Huisne (61, Le Theil Sur Huisne). Je me suis donc permise de lui poser quelques questions sur son métier. Voici mon interview:
 
- Pouvez-vous nous faire une courte présentation de votre personne?
Je m'appelle Mymi Doinet. J'ai écris plus de 235 livres jeunesses, qui vont de la grande section au CM2 tel que "Pas touche à Charly" pour ces derniers. Je me suis donnée pour mission dans la vie de donner le goût de la lecture à des gamins à la base réfractaire. La plupart de mes livres sont en général toujours positif.


- Comment êtes-vous devenue auteur-jeunesse?
J'écris depuis l'âge de 7 ans. J'avais des parents, enfin un papa très sévère, très violent aussi. Ma seule évasion quand j'étais petite fille c'était les livres et il y en avait peu à la maison. Et je dormais avec car j'avais pas de poupées, pas de doudou, pas trop de jouets...Je dormais avec comme mes confidents, comme mes petites poupées...Et je faisais attention de pas les écraser quand je dormais. Voila, la seule évasion de mon milieu difficile c'était la lecture et puis très tôt j'ai commencé à dire "mais moi les fins d'histoires je les aurais pas terminés comme ça, la princesse qui va épouser ce prince qui n'est peut-être pas si charmant que ça..." et bien je changeais les fins "le dragon qui crachait des langues de feu et bien il pourrait cracher tout autre chose etc". Et de fil en aiguille j'ai fais des études de lettres. Je suis devenue journaliste, mais pas journaliste télé. Je suis devenue journaliste dans la presse jeunesse, j'ai fais pleins d'articles. Et puis j'ai fais un livre, deux livres et jusqu'à aujourd'hui.


- Pensez-vous par la suite écrire pour les plus grands?
Ben en fait de plus en plus j'écris pour les plus grands. Peut-être quand je serais très vieille, j'écrirais pour les adultes.


- Où travaillez-vous chez vous (chambre, bureau...)?
Là où je travaille le plus chez moi, c'est la cuisine car j'adore faire à manger aussi.


- Faîtes vous un autre métier à côté?
Non.


- Choisissez vous vos illustrateurs ou la maison d'édition? 
Et bien, j'ai pratiquement jamais le choix. C'est la directrice artistique (les da) qui choisissent les illustrateurs. Et ils se trouvent que par exemple sur "Touche pas à Charly", j'aime beaucoup ce que fait Glen Chapron. Il a un super style.


- Avez-vous déjà refuser certaines illustrations?
Ben non c'est pas mon... En fait je vois souvent ce qu'on appelle les crayonnés, l'étape avant la mise en couleur et si il y a quelque chose qui colle pas avec mon texte, là je peux dire "le rapport texte-image n'est pas bon" mais autrement je peux pas refuser. J'ai jamais eu d'illustrateurs vraiment que je trouvais... J'ai toujours aimés les illustrateurs en général.


- Comment choisissez vous la maison d'édition?
Ouh... c'est très difficile de se faire éditer. Donc. Moi je suis chez Nathan depuis très longtemps. J'ai créée plein de collection chez eux. C'est vraiment la maison où je me sens bien. Voila Nathan c'est ma principal maison. Je voudrais pas faire de jaloux avec d'autres, voila. Je commence à travailler pour Belin, j'ai travaillé pour Hatier...
 
- Quels sont les points positifs et les points négatifs à être auteur jeunesse?
Le point négatif est que c'est très dur de vivre de sa plume parce que on gagne contrairement à ce que les gens pensent très très peu.
Le point positif c'est que l'on crée tous les jours et c'est que du bonheur de vivre de son imaginaire en faite.


- Que pensez-vous de cette nouvelle génération de blogueur littéraire?
Et bien je trouve que ça permet au livre d'être connu et on parle toujours du virtuel. Et ça c'est du virtuel très positif. Il y a des gens qui disent que ça tue les livres, là  justement les blogueurs ils font vivre les livres en parlant de nos collections. Bien souvent j'ai des parents qui ont découverts mes collections grâce à des blogs jeunesses ou prescripteurs de bouquins. Donc moi je trouve ça très bien.







Voilà, je tiens à remercier Mymi Doinet pour cet interview. Je tiens également à remercier la jeune demoiselle qui a accepter de poser pour la photo. 

vendredi 1 mai 2015

L'héritière Tome 1: je suis l'arme parfaite, de Mélinda Salisbury chez Gallimard Jeunesse

L'héritière Tome 1: je suis l'arme parfaite, de Mélinda Salisbury chez Gallimard Jeunesse


 Titre : L'héritière Tome 1: Je suis l'arme parfaite
 Auteur :Mélinda Salisbury
 Editeur : Gallimard Jeunesse
 Collection : Romans Ado
 Date de sortie :17 Avril 2015
 Genre :Fantasy, Jeunesse
 Nb de pages : 336 pages
 Prix : 16€90



 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« À la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est promise au prince héritier, selon la volonté des dieux. Elle possède un don, le pouvoir de tuer tous ceux qu'elle touche : elle est l'arme parfaite ! La cruelle reine qui l'a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Jusqu'au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission... »


❧ MON AVIS :

Je suis de retour avec une chronique qui plaira je pense à plus de personne que la précédente. Lorsque j'ai reçu ce livre je dois dire que je ne savais pas trop quoi penser. Il m'avait l'air pas trop mal puis arriva les premiers avis sur la blogosphère où tout le monde mettais que cela ressemblait à "Insaisissable". Bon aucun problème avec moi, étant donné que je n'ai pas lu cette série, mais je n'aime pas lorsque j'entends/lis les "cela à ressemble à". Pourquoi? Car tout simplement cela est parfois justifié et parfois le livre est en réalité tout le contraire. Quoi qu'il en soit, je suis assez mitigée sur ce livre. Je tiens d'ailleurs à remercier les éditions Gallimard pour cet envoi.

Résumons un peu. À la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est promise au prince héritier, selon la volonté des dieux. Elle possède un don, le pouvoir de tuer tous ceux qu'elle touche : elle est l'arme parfaite ! La cruelle reine qui l'a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Jusqu'au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission...

Avant de commencer, je me dois de remarquer l'excellent travail qui a été fait sur la couverture. Je la trouve juste sublime et surtout elle correspond à merveille à l'histoire.

Commençons par les points négatifs. Contrairement à certaines personnes, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Cette univers fantasy m'a quelque peu déranger. Même si ce ne fut pas un problème de base, puisque ces dernières sont exposés dès les premiers chapitres. Non ce n'était pas ça, mais j'avais beaucoup de mal à accrocher. Je pense que ce qui m'a pas mal ralenti, c'était notamment la romance qui arrive beaucoup trop rapidement et qui surtout pour moi prends beaucoup trop de place. J'ai de plus en plus de mal avec ce genre de chose dans la littérature young-adult et en effet la place qu'elle a ici m'a un temps soit peu agacé. Je pense qu'elle aurait du être moins au centre de l'histoire à mon humble avis. Du coup je n'y ai pas cru du tout. Pour continuer dans les points négatifs, il y a autre chose dont j'ai horreur c'est les fins ouverte. Pour moi il n'y a pas lieu d'être. Lorsque tu écris une histoire, pour moi tu te dois de la finir jusqu'au bout.

Poursuivons donc avec les points positifs et parlons des personnages. Ce qui m'a beaucoup plu c'est le personnage de Twylla. J'ai beaucoup apprécié son caractère et sa manière d'être (outre l'histoire de la romance). J'étais trouvé que c'était une jeune femme très courageuse, brave, fidèle à elle-même, intrépide... Au fil du livre la demoiselle s'ouvre, grandit et j'ai aimé la suivre dans cette aventure. On s'y attache petit à petit. Il est vrai qu'au début de l'histoire la jeune femme est très refermé mais j'ai aimé le changement de cette dernière. Le deuxième personnage que l'on rencontre est Lief. Quant à lui il est un peu l'inverse de Twylla. Et il va d'ailleurs changer ces habitudes. Il est un peu maladroit, sympathique, ne respecte pas les étiquettes... Ce qui est assez mignon mais tout va beaucoup trop vite avec ce personnage je trouve. Il y a un autre personnage de présent dans l'histoire mais qui m'a un peu moins plu, il s'agit du Prince Merek. Je le trouvais beaucoup trop arrogant. Tout comme sa mère la Reine qui est insupportable.

Venons en à l'écriture de l'auteur. Cette dernière est pour le moins intéressante mais longue à mon goût. J'ai su cependant capter les sentiments et les ressentiments de Twylla, ce que j'adore dans les écriture d'auteur. Comme je l'ai dit un peu plus haut, j'ai par contre eu du mal avec la longueur des premières pages. Je pense que Mélinda Salisbury aurait pu accélérer un peu le rythme. L'écriture en reste tout de même facile à lire et sans prise de tête.

Mon avis. Je suis plus que mitigée sur cette lecture. Plusieurs points négatifs ont un peu gâcher ma lecture. Cependant j'ai beaucoup apprécié les personnages qui m'ont fait avancé à travers cette lecture. Je ne pense pas sincèrement lire la suite car pour moi ce tome 1 ce suffit à lui-même.




❧ NOTATION :

L'héritière Tome 1: je suis l'arme parfaite, de Mélinda Salisbury chez Gallimard Jeunesse