mercredi 30 septembre 2015

Blackwood, le pensionnat de nulle part, de Lois Duncan chez Hachette

Blackwood, le pensionnat de nulle part, de Lois Duncan chez Hachette

 Titre : Blackwood, le pensionnat de nulle part
 Auteur :Lois Duncan
 Editeur : Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie :26 aout 2015
 Genre :Fantastique, Jeunesse
 Nb de pages : 288 pages
 Prix : 16€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«A l'instant où elle pose les yeux sur l'imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l'année, un sentiment d'angoisse s'empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s'il y avait quelque chose de maléfique à l'intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d'étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s'intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d'étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l'enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis... car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender. »



❧ MON AVIS :

En ce qui concerne ce livre, je dois dire qu'avant de le recevoir je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je n'avais entendu personne en parler sur la blogosphère et sur booktube. Ce qui est assez surprenant car j'ai cru comprendre que cet auteur est assez connu (surtout pour son livre "Comme un mauvais rêve"). Bon je dois dire que moi-même avant de lire ce livre, je n'avais entendu parler de lui donc bon. Mais peut-être n'était-ce pas si mal. Quoi qu'il en soit, je remercie la maison d'édition Hachette pour cet envoi. J'ai passé un très bon moment de lecture mais ce n'est pas un coup de coeur à cause d'un petit hic.

Résumons un peu. A l'instant où elle pose les yeux sur l'imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l'année, un sentiment d'angoisse s'empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s'il y avait quelque chose de maléfique à l'intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d'étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s'intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d'étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l'enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis... car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

Je vous ai mis un résumé un peu plus fourni que celui que j'avais au dos du livre, car je dois dire que ce dernier lorsqu'on le lit ne nous donne absolument pas envie de le lire. Tandis que si j'avais ce résumé, je me serais lancer sans moins de peur dans ce que j'allais me lancer. Bref, lançons nous.

Débutons par nos personnages principaux. Tout d'abord, nous avons Kit (Katherine). La jeune fille débarque au manoir avec une drôle d'impression. Petit à petit, nous apprenons à suivre ce petit bout de jeune fille qui grandit au fil des pages. Je l'ai trouvé extrêmement courageuse, sympathique, touchante et attachante mais parfois naïve. C'est-à-dire qu'elle changeait d'avis comme de chemise. Un coup elle a peur elle veut partir, puis l'instant d'après elle nous dit que finalement elle s'habitue etc. Alors que pour autant, elle sait que quelque chose cloche. Moi je ne sais pas si un lieu me fait peur, je m'en vais ou j'essaie direct de m'enfuir mais non pas elle. Nous avons trois autres personnages en plus de Kit, nous avons Linda, Sandy et Ruth. Toutes les trois sont les autres pensionnaires de Blackwood. J'ai beaucoup apprécié l'amitié entre Kit et Sandy. J'ai trouvé que cette dernière lui apporter cette petite touche en plus. Elle fait enfin douter Kit sur ce qui se passe. Cependant les deux autres et spécialement Linda, je ne pouvais pas l'encadrer. De plus, je trouvais que son rôle était juste inutile. M'enfin dans toute histoire, je suppose qu'il faut une nunuche. Il y également trois autres personnages en plus de ces demoiselles, Jules le fils de la directrice, Mme Duret la directrice et Mr Farley le professeur de maths. J'ai trouvé Mme Duret méchante, malsaine, manipulatrice, vicieuse... Bref la méchante de l'histoire. L'histoire se concentre tout de même principalement sur les quatre jeunes filles. 

A présent, venons en à l'histoire et l'intrigue. Je dois dire que je ne m'attendais absolument pas à ça. L'auteur m'a vraiment surprise avec cette intrigue. Le suspense est à son comble tout le long du livre et c'est d'ailleurs ce qui nous fait avancer car l'on veut absolument en savoir plus. De plus les chapitres sont courts, on n'avance donc à une vitesse impressionnante. Et avant que l'on s'en rende compte, nous sommes déjà à la fin de l'histoire. Et là arrive mon hic. J'ai été déçue par cette fin, je m'attendais à quelque chose de plus rechercher, quelque chose de plus...whaouh. J'espère qu'il y a une suite à ce livre car ce ne peut absolument pas ce terminer comme ça. Ce n'est pas possible ou alors le but de l'auteur est de jouer avec nos nerfs.

Mon avis. J'ai passé un excellent moment et qui aurait pu finir encore mieux si seulement je n'avais pas eu cette fin. J'espère qu'une seule chose que l'auteur va faire une suite à ce livre car sinon je serais extrêmement déçue. En tout cas si vous cherchez une histoire pour Halloween je vous conseille fortement celle-ci. 


❧ NOTATION :

Blackwood, le pensionnat de nulle part, de Lois Duncan chez Hachette

jeudi 24 septembre 2015

Les descendants tome 1: L'île de l'oubli, de Mélissa de la Cruz chez Hachette

Les descendants tome 1: L'île de l'oubli, de Mélissa de la Cruz chez Hachette

 Titre : Les descendants Tome 1: L'île de l'oubli
 Auteur :Mélissa de la Cruz
 Editeur : Hachette
 Collection : Films-Séries Tv
 Date de sortie :1 Juillet 2015
 Genre :Fantasy, Jeunesse
 Nb de pages : 304 pages
 Prix : 15€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d'Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c'est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d'Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie... Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C'est un endroit sale, qu'on laisse pourrir, oublié du reste du monde... Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver... à moins qu'il s'agisse d'une Descendante ? »



❧ MON AVIS :

Je vous retrouve aujourd'hui avec un livre que vous avez forcément entendu parler, car lors de sa sortie en juillet dernier TOUT LE MONDE en à parler. Aussi bien sur la blogo, que sur booktube. J'étais extrêmement heureuse d'avoir reçue, je tiens d'ailleurs à remercier les éditionsHachette pour cet envoi. Etant une grande fan de disney, j'étais vraiment de recevoir celui-ci. Je m'y suis donc lancer dès que j'ai pu. J'ai passé un très bon moment avec cette lecture mais ce ne fut pas un coup de cœur pour moi.

Résumons un peu. Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d'Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c'est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d'Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie... Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C'est un endroit sale, qu'on laisse pourrir, oublié du reste du monde... Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver... à moins qu'il s'agisse d'une Descendante ?

J'ai fais une terrible erreur avant de lire ce livre. Ne pouvant attendre, je me suis d'abord lancer dans le film. Cependant il est très clair qu'il ne faut pas regarder le film avant d'avoir le livre, tout simplement parce que le livre se déroule juste avant le film. De plus cela permet de comprendre, certaines choses qui va se passer dans le film.

Parlons dés à présent des personnages. Dans ce livre, nous avons quatre personnages principaux ou plutôt devrait-je dire cinq. Tout d'abord, nous avons Mal, qui n'est autre que la fille de Maléfique (La belle au bois dormant). On la découvre pour la première fois dans le livre à l'âge de 6 puis à 16. C'est une jeune fille méchante, envieuse, colérique... mais qui cache des petites choses en elle. Je dois dire qu'au fil des pages, j'ai appris à apprécié cette petite teigneuse. Je l'ai même trouver touchante et attachante. Certes parfois on peut se demander pourquoi elle agit de cette manière mais on comprend assez rapidement pourquoi. Le deuxième personnage principal féminin est Evie, la fille de la méchante Reine (Blanche Neige). Cette dernière est complètement différente de Mal. Elle est beaucoup plus soft, plus gentille, plus extravertie... Et cela est du à sa mère bien évidemment. On découvre également une jeune fille qui n'est pas si bien dans sa peau et je trouve ça très intéressant. Les personnages masculins à présent. Il y a tous d'abord Jay, le fils de Jafar (Aladin). Je l'ai trouvé très drôle, voleur, charismatique, sympathique et un brin de malice. Il est également très intéressant mais m'a moins touché tout de même. Et enfin le dernier n'est autre que Carlos, le fils de Cruelle Denfer (Les 101 Dalmatiens). C'est le rôle où j'ai été un peu déçue. Ici c'est un geek, discret, peureux, très peu de courage, très peu méchant j'ai trouvé. Je pense qu'il aurait pu être encore plus travaillé et être un peu plus sympathique et un peu plus comme le Carlos du film. Mais globalement ces derniers m'ont quand même plutôt plu. L'auteur a décidé en plus d'ajouter le rôle de Ben, le fils de la Belle et la Bête. Cependant je trouve que cela n'apporte pas grand chose à l'histoire mise à part mettre en avant son rôle dans le film. Ce qui en soit n'était pas nécessaire ici.

L'histoire et l'intrigue maintenant. Cette histoire est vraiment sympathique mais il m'a manqué un quelque chose. C'est-à-dire que l'on nous met en place une petite intrigue (mais qui ne prends pas énormément de place) et qui finit de manière un peu décevante je trouve. C'est-à-dire que je m'attendais à plus. Le film m'ayant beaucoup plus, je pensais que ce serait dans le même univers or ce ne fut pas le cas. Peut-être suis-je trop vieille pour ce genre d'histoire? Peut-être que cela plaira un peu plus aux plus jeunes je ne sais pas. De plus j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de répétitions de la part de l'auteur. Je ne sais pas pourquoi mais cela tournait facilement en rond.

L'écriture de l'auteur est quant à elle plutôt sympathique. L'histoire se lit très facilement, notamment car les chapitres sont très courts. Ce qui nous fait avancer rapidement dans l'histoire. J'ai trouvé que plus l'on avançait dans l'histoire, plus cela donnait envie de continuer à lire. C'est donc très additive, très enivrant... 

Mon avis. J'ai passé un bon moment de lecture cependant j'ai eu quelques soucis. Comme notamment un personnage introduit (Ben) qui pour moi n'avait pas lieu d'être, une histoire qui a tendance à tourner en rond, une intrigue un peu trop légère et qui finit de manière trop facile... Cette histoire fut pour autant enivrante, additive, adorable, mignonne... Bref j'ai beaucoup aimé.


❧ NOTATION :

Les descendants tome 1: L'île de l'oubli, de Mélissa de la Cruz chez Hachette

dimanche 20 septembre 2015

Adolf Eichmann: Comment un homme ordinaire devient un meutrier de masse?, de David Cesarani chez Tallandier

Adolf Eichmann: Comment un homme ordinaire devient un meutrier de masse?, de David Cesarani chez Tallandier

 Titre : Adolf Eichmann: Comment un homme ordinaire devient un meurtrier de masse?
 Auteur :David Cesarani
 Editeur : Tallandier
 Collection : Texto
 Date de sortie :20 novembre 2014
 Genre :Biographie
 Nb de pages : 560 pages
 Prix : 12€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Adolf Eichmann, haut fonctionnaire nazi, est l'incarnation de la « banalité du mal ». De 1941 à 1945, assis à son bureau, il organise méticuleusement l'extermination de millions de juifs.
Après la guerre, Eichmann fuit en Argentine, où il mène une vie paisible. En mai 1960, enlevé par le Mossad, il est conduit en Israël pour y être jugé. Événement majeur, son procès s'ouvre à Jérusalem le 11 avril 1961 et est retransmis dans le monde entier. Un an plus tard, il est condamné à mort et pendu.
Dans cette biographie magistrale, David Cesarani décrit comment Eichmann devient progressivement l'expert en questions juives et le complice de l'assassinat de millions de personnes. À partir de documents inédits, il répond à une question : comment un homme ordinaire se transforme en meurtrier de masse ? »



❧ MON AVIS :

Pour ceux qui me connaissent depuis un moment, vous le savez que je suis une fervente amatrice de ce genre de lecture. J'aime en savoir davantage sur ce qui c'est passé durant cette période, je parle bien sur de la Seconde Guerre Mondiale. Cependant je dois dire que j'ai très peu lu sur ce personnage. C'est pour cela que quand la maison d'édition Tallandier m'a demandé de choisir un livre, je me suis de suite intéresser à celui-ci. Je tiens d'ailleurs à les remercier pour leur envoi. Je sais que tout le monde ne va pas être intéresser par cette chronique mais pour ceux qui le sont, bonne lecture. 

Résumons un peu. Adolf Eichmann, haut fonctionnaire nazi, est l'incarnation de la "banalité du mal". De 1941 à 1945, assis à son bureau, il organise méticuleusement l'extermination de millions de juifs. Après la guerre, Eichmann fuit en Argentine, où il mène une vie paisible. En mai 1960, enlevé par la Mossad, il est conduit en Israël pour y être jugé. Evénement majeur, son procès s'ouvre à Jérusalem le 11 avril 1961 et est retransmis dans le monde entier. Un an plus tard, il est condamné à mort et pendu. 

Comme tous ces livres, je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur car il s'agit d'un documentaire et non d'un documentaire. Et donc de même ma présentation de ce livre va être différente à ce que j'ai l'habitude de vous présenter. Pourquoi? Tout simplement parce qu'il n'y a pas de personnage principal mise à part la personne dont l'on parle. De même, l'intrigue n'est pas une intrigue mais une description de faits vécus. 

Je dois dire que ce n'est pas rare des livres sur Adolf Eichmann, cependant pour moi il s'agit du premier. J'ai beaucoup apprécié la manière dont est amené ce livre. Nous allons vraiment comprendre la vie, son rôle et même après la Seconde Guerre Mondiale. Je me suis rendu compte avec ce livre que je ne connaissais pas grand chose finalement de cet acteur majeur. 

Ce que j'apprécie beaucoup dans ce livre, c'est que David Cesarani ne donne pas son avis personnel. Beaucoup le font malheureusement, mais ce n'est pas son cas. Nous avons donc une vision totalement neutre des actes de Eichmann. Nous pouvons donc très facilement faire notre propre avis sur ce personnage. J'ai trouvé cette biographie poignante, importante et nécessaire pour comprendre un personnage si complexe qu'Eichmann.

J'ai cependant eu un petit soucis avec ce livre. Malgré les informations que j'ai lu m'ont beaucoup plus, j'ai eu énormément de mal à rentrer dans ce livre. Notamment car il n'y a pas de chapitres, pas de sous parties... Le livre entier n'est qu'un seul bloc. Et cela malheureusement nous fait décrocher à plusieurs moment de la biographie car on ne sait plus où on en est. Beaucoup d'informations arrivent en même temps et cela fait que l'on perd pied.

Mon avis. Je pense que ce livre nous permet de comprendre la vie d'un des pires criminels de la Seconde Guerre Mondiale. Ce livre est tout de même poignant. Cependant j'ai rencontré quelques difficultés avec ce livre. Notamment car il n'y a pas de sous parties, tout n'est qu'un bloc. Et cela fait beaucoup d'informations, complexes à lire en même temps. Je conseille tout de même ce livre à tout le monde car l'on ne sait pas grand chose sur cette homme. De plus nous avons besoin de ce genre de livres pour nous faire comprendre les erreurs du passé.





❧ NOTATION :

Adolf Eichmann: Comment un homme ordinaire devient un meutrier de masse?, de David Cesarani chez Tallandier

vendredi 11 septembre 2015

Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven chez Gallimard Jeunesse

Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven chez Gallimard Jeunesse

 Titre : Tous nos jours parfaits
 Auteur :Jennifer Niven
 Editeur : Gallimard
 Collection : Romans ado
 Date de sortie :17 Septembre 2015
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 377 pages
 Prix : 17€50

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Quand Violet Markey et Thedore Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante, l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir. »



❧ MON AVIS :

Lorsque j'ai reçu ce livre, je dois dire que j'étais très heureuse car je l'avais vu sur beaucoup de blog américain. J'étais donc très contente que ce dernier soit adapté en français. Je dois dire que par contre je ne me souvenais plus trop de quoi cela parlait avant de me lancer dans ce dernier. Qui plus est, je ne connaissais pas l'écriture de l'auteur. C'était donc une totale découverte. En ce qui me concerne je dois dire que j'ai passé un bon moment, mais ce n'est pas un coup de cœur. Je tiens à remercier encore une fois Gallimard pour cet envoi.

Résumons un peu. Quand Violet Markey et Thedore Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante, l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Avant de commencer, je tenais juste à dire pourquoi ce ne fut pas un coup de coeur. Car malheureusement cela est indépendant de l'histoire. Je pense que ces erreurs viennent de l'impression, cependant c'est ce qui m'a déranger. C'est-à-dire que tout le long du livre j'ai pu rencontrée de nombreuses coquilles. Notamment avec la lettre "r". Celle ci était souvent absente à la fin de certains mots et je pense que cela est juste un petit soucis d'impression. Mais cela m'a beaucoup dérangée dans ma lecture.

Parlons de suite des personnages car c'est ce qui au milieu de cette histoire. Nous avons deux personnages principaux. Le premier n'est autre que Violet. C'est une jeune fille de 17 ans, populaire, intelligente, créative mais comme cassée en elle-même. Cassée car elle a perdu sa grande soeur Eleanor il y a peu. Depuis Violet perd de plus en plus pieds. Elle décide de monter alors dans la tour de l'école. Seulement un jeune homme va la dissuader de sauter. Il s'agit de notre deuxième personnage principal: Finch. Tout comme Violet, il est tout aussi perdu mais pour des raisons inconnus et sombres également. L'amitié qui va naitre entre les deux jeunes adolescents est très belle. Elle leur donne le courage de se battre pour la vie, de voir la beauté de ce qui les autours... J'ai été très émue par le combat de ces deux personnages mais surtout pas le personnage de Violet. Finch est parfois complexe à comprendre, mais on est tout de même touché par ce qu'il a vécu.

L'histoire en elle-même et l'intrigue maintenant. Clairement si vous souhaitez lire une histoire calme avec des sujets facile à lire ce livre n'est pas pour vous. Car les sujets abordés ici sont des sujets très forts et pourtant si difficile à aborder chez les adolescents. Comme notamment la perte d'un être cher, la violence d'un père, l'idée de la tentative de suicide et le passage à l'acte. Ce sont des sujets extrêmement fort. Je dois dire que c'est l'un des premiers livres que je lis sur le suicide et malheureusement je m'attendais un peu à cette fin quand même. C'était prévisible et cela m'a du coup un peu déçue. Cependant j'ai aimé le message de l'auteur: parler à l'un de nos proche ou ami lorsque quelque chose ne va pas. Je sais c'est facile à dire. Cependant l'auteur à tout de même délaisser quelques sujets, je pense notamment à la violence du père. Je pense que l'auteur aurait pu travailler un peu plus dessus, au lieu de passer rapidement sur le sujet.

L'écriture de l'auteur. Je dois dire que c'est ce qui m'a le plus plu. J'ai trouvé son écriture très envoutante, très plaisante, enivrante. J'étais tellement à fond dans le livre que je l'ai lu très rapidement. Notamment car les petits chapitres font que la lecture se fait rapidement. La fin malheureusement était prévisible mais avec un sujet comme ça c'est en quelque sorte normal. Ce qui m'a le plus déranger dans les choix de l'auteur, c'est le fait qu'elle délaisse certains sujets qu'elle a su nous implanter un peu plus tôt dans le récit mais qu'elle décide finalement de ne pas aller au bout de ce dernier.

Mon avis. J'ai passé un excellent moment notamment grâce à nos deux personnages principaux et cette relation qui l'est unis. Les sujets sont des sujets forts mais malheureusement tabous chez les adolescents de nos jours. Malgré les petits couacs, je conseille quand même fortement cette histoire forte en sensation.





❧ NOTATION :


Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven chez Gallimard Jeunesse

dimanche 6 septembre 2015

Bilan d'Août 2015

Bilan d'Août 2015
 
 
Coucou tout le monde :) Je vous retrouve aujourd'hui pour le bilan du mois d'août. Contrairement au mois de juillet, celui-ci n'est vraiment pas mirobolant. Mais bon quelques complications ont fait que je ne pouvais faire mieux malheureusement. J'espère vraiment me rattraper ce mois-ci. Quoi qu'il en soit, voici mon bilan. Bonne lecture à vous.

 Livres lu :

- Les Royales Baby-Sitters Tome 1: les bébés ça pue... de Clémentine Beauvais (154 pages) - SP
- A la poursuite de demain: les origines de Collectif Disney (304 pages) - SP
- Nos âmes jumelles de Samantha Bailly (310 pages) - Achat

 Livres reçus/achetés :

Les Royales Baby-Sitters Tome 1: Les bébs ça pue... de Clémentine Beauvais - SP
L'équation de l'amour et de l'hasard de Jennifer E. Smith - SP
Reign: la prophétie de Lily Blake - SP
Le choix de Rudi de Françoise Dargent - SP
Blackwood Le pensionnat de nulle part de Lois Duncan - SP


Cela fait donc 768 pages lu ce mois ci et 5 livres reçus/achetés.