dimanche 29 novembre 2015

Les échoués, de Pascal Manoukian chez Don Quichotte

Les échoués, de Pascal Manoukian chez Don Quichotte

 Titre : Les échoués
 Auteur :Pascal Manoukian
 Editeur : Don Quichotte
 Collection : /
 Date de sortie :20 aout2015
 Genre :Contemporain
 Nb de pages : 300 pages
 Prix : 18€90


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« 1992. Lampedusa est encore une petite île tranquille et aucun mur de barbelés ne court le long des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Virgil, le Moldave, Chanchal, le Bangladais, et Assan, le Somalien, sont des pionniers. Bientôt, des millions de désespérés prendront d'assaut les routes qu'ils sont en train d'ouvrir. Arrivés en France, vivants mais endettés et sans papiers, les trois clandestins vont tout partager, les marchands de sommeil et les négriers, les drames et les petits bonheurs.»

❧ MON AVIS :

Alors je suis extrêmement heureuse de vous présenter ce livre aujourd'hui. Au tout départ je dois dire que lorsque les matchs de la rentrée littéraire m'ont annoncé que j'allais recevoir ce livre, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je savais que cela allait parler de migrants et de leurs vies en France mais c'est tout. Je pensais (avant de le lire) que ce serait une lecture comme les autres sympathiques mais sans plus. Et bien je me suis tromper, car ce livre est un véritable coup de cœur. Je remercie les éditions Don Quichotte et Price Minister pour cette merveilleuse découverte.

Résumons un peu. 1992. Lampedusa est encore une petite île tranquille et aucun mur de barbelés ne court le long des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Virgil, le Moldave, Chanchal, le Bangladais, et Assan, le Somalien, sont des pionniers. Bientôt, des millions de désespérés prendront d'assaut les routes qu'ils sont en train d'ouvrir. Arrivés en France, vivants mais endettés et sans papiers, les trois clandestins vont tout partager, les marchands de sommeil et les négriers, les drames et les petits bonheurs.

Avant de commencer cette chronique, je tiens à dire que je ne souhaite en aucun cas rentrer dans une polémique en ce qui concerne les migrants. Cela ne sert à rien de me mettre des commentaires là-dessus. 

Commençons de suite par les personnages. Dans cette histoire nous allons suivre plusieurs migrants dans leurs aventures pour rejoindre la France et une fois qu'ils y sont arrivés. Dans un premier temps, nous rencontrons Virgil qui est Moldave. Ce dernier est justement un des personnages qui m'a beaucoup plus. Notamment car malgré la misère dans laquelle il se trouve, il aide les gens qui l'entoure. Il est extrêmement généreux, courageux, sympathique, attachant, touchant... Il se bat pour faire venir sa famille, mais cela ne l'empêche pas d'aider tout de même Chanchal, le bangladais, Iman & Assan les Somaliens. Ces derniers vont en quelque sorte devenir ces amis. Ce que j'ai admiré chez Virgil c'est son acte final qu'il va faire pour aider sa famille, ses amis... Ce fut un magnifique geste. J'ai également beaucoup apprécié le père Assan et sa fille Iman. La situation qu'a vécue Iman m'a juste horrifié. Cela m'a fait prendre que cela arrive toujours. 

Cependant cette dernière reste extrêmement courageuse face à la situation. Son père quant à lui fait son maximum pour que sa fille puisse vivre comme une vraie française. Il va donc s'acharner au travail, vivre dans des conditions compliqués... Tout comme Virgil ce dernier est extrêmement courageux, généreux, bâtant... Iman elle est quand même beaucoup plus discrète contrairement aux autres. Mais on ressent sa volonté de vivre, sa volonté de se battre tout comme ces amis. Vient enfin Chanchal, je l'ai trouvé très sympathique notamment avec sa manière de prendre soin de Iman. D'ailleurs je pense que c'est là, mon seul petit hic, j'aurais voulu que leur relation aillent plus loin m'enfin. Chanchal est un jeune homme bangladais de 19 ans. Il va prendre soin de ces amis au niveau médicinal en quelques sortes. Tout comme les autres, il est très touchant, attachant, généreux, protecteur... J'ai trouvé ce petit groupe très complémentaire.

Parlons à présent de l'histoire. Tout d'abord, un point qui m'a de suite sauté aux yeux est que l'histoire se déroule peu de temps avant que je naisse. Et pourtant j'avais l'impression que la situation n'a absolument pas changée et que cela est toujours pareil. Ce qui m'a également marqué avec cette histoire et que j'étais d'accord avec beaucoup points de vue de l'auteur (comme notamment celui que je vous ai partagé sur instagram). Il nous parle de choses certes vrai en 1992 mais également en 2015. Cela m'a outrée car ça montre bien que l'on ne fait rien pour arranger les choses. Et au contraire si beaucoup de plus de gens étaient comme M.Julien, cela permettrait d'avancer les mentalités de certains et la situation de certaines familles. J'ai vraiment été touchée par cette histoire qui m'a fait réaliser certains points de notre vie actuelle.

Mon avis. Je tiens à remercier Pascal Manoukian pour ce livre, car il est pour mieux très ingénieux, très intelligent et surtout vrai. Cela permet vraiment de prendre conscience des aventures que vivent tous ces migrants à l'époque mais surtout encore aujourd'hui. Cela vaut le cout de prendre en compte ce qu'ils ont vécus et de les aider lorsque cela est possible, au lieu de les haïrent.



❧ NOTATION :

Les échoués, de Pascal Manoukian chez Don Quichotte

samedi 28 novembre 2015

La reine des neiges,Tome 1: Vive la reine!, de Erica David & Bill Robinson chez Hachette

La reine des neiges,Tome 1: Vive la reine!, de Erica David & Bill Robinson chez Hachette

 Titre : La reine des neiges, Tome 1: Vive la reine!
 Auteur :Erica David
 Illustrateur :Bill Robinson
 Editeur : Hachette
 Collection : Junior
 Date de sortie :21 Octobre 2015
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 128 pages
 Prix : 11€90


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« La princesse Anna, la reine Elsa, Olaf le bonhomme de neige et tous les autres héros du film de Disney La Reine des Neiges sont de retour dans une nouvelle série de courts romans illustrés, pour les lectrices de 6 à 9 ans. Maintenant que les portes du château sont ouvertes, Anna et Elsa sont ravies de découvrir leur royaume. Anna déborde d'enthousiasme. Il y a tellement de choses à faire et de gens à rencontrer à Arendelle ! Quant à Elsa, elle adore utiliser son pouvoir pour aider les habitants. Mais gouverner un royaume peut être fatigant. Les deux sœurs donneraient n'importe quoi pour passer du temps ensemble !»

❧ MON AVIS :

Alors pour être honnête avec vous, je ne me souviens absolument pas l'avoir demander à recevoir. Cependant lorsque je l'ai vu dans mon courrier, je l'ai trouvé direct très sympathique et très mignon. Comme tout le monde je pense, j'ai adoré le film et donc j'étais très contente de savoir ce qui allait se passer ensuite. Malheureusement ce n'est pas un coup de cœur, mais ce fut tout de même une très bonne lecture. Je remercie les éditions Hachette pour cet envoi. 

Résumons un peu. La princesse Anna, la reine Elsa, Olaf le bonhomme de neige et tous les autres héros du film de Disney La Reine des Neiges sont de retour dans une nouvelle série de courts romans illustrés, pour les lectrices de 6 à 9 ans. Maintenant que les portes du château sont ouvertes, Anna et Elsa sont ravies de découvrir leur royaume. Anna déborde d'enthousiasme. Il y a tellement de choses à faire et de gens à rencontrer à Arendelle ! Quant à Elsa, elle adore utiliser son pouvoir pour aider les habitants. Mais gouverner un royaume peut être fatigant. Les deux sœurs donneraient n'importe quoi pour passer du temps ensemble !

Tout d'abord avant de commencer cette chronique je me dois de souligner le travail qui a été fait autour de ce livre. C'est-à-dire que déjà c'est un livre très appréciable en main car il est souple, et lorsque l'on lit à des enfants notamment (où bien qu'ils lisent par eux même) cela est un avantage. De plus les illustrations sont très belles, même si très simples. En effet ces dernières ne sont pas en couleur mais cela n'empêche pas d'apprécier les dessins qui sont liés à l'histoire des deux sœurs. 

Parlons de suite des personnages. Comme vous vous en doutez je pense, nous allons retrouver dans ce livre nos deux sœurs préférées : Elsa & Anna. Tout d'abord intéressons-nous donc à cette reine des neiges Elsa. On la retrouve après son couronnement et les évènements du film. Je l'ai trouvé toujours aussi touchante, attachante, généreuse, combattante, forte... Cependant on découvre une partie d'elle-même où elle n'a pas confiance en elle, elle a peur de tout faire mal, de ne pas satisfaire son peuple, d'être une mauvaise sœur... Alors qu'en fait elle est tout l'inverse. En ce qui concerne, Anna elle reste également elle-même. C'est-à-dire que c'est l'inverse de sa sœur elle a la confiance, elle est sûre d'elle, elle aime sa sœur plus que tout, elle a tchatche avec les gens... De plus cette dernière malgré sa confiance est complétement maladroite. Ce qui peut être un avantage car les deux sœurs vont alors se compléter, l'une dans sa maladresse et l'autre à l'inverse très adroite. Elles sont vraiment très touchantes et très attachantes. J'ai vraiment aimé les retrouvées toutes les deux et leurs complicités.

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. L'intrigue réalité ce suit, mais c'est en quelque sorte plusieurs petites histoires je m'explique. Il y a un fil conducteur dans ce livre, Anna a écrit une liste peu de temps après le couronnement de sa sœur Elsa. Dans cette liste, il y a plusieurs choses que souhaitent faire les demoiselles dans les semaines qui suivent le couronnement. Par exemple un pique-nique avec les amies d'Anna, allé manger des flagendorfers chez Florian... Bref du coup chaque chapitre va correspondre à un point de cette liste. J'ai trouvé l'idée très originale, très sympathique mais j'aurais aimé peut-être que certaines d'entre elles soient un peu plus longues. En effet le livre est assez court et du coup chaque chapitre doit faire au maximum 15 pages. Bon cela peut-être un avantage car cela permet d'avancer vite, mais j'aurais voulu en lire plus du coup. L'écriture est simple pour que les plus jeunes puissent le lire seuls si ils souhaitent. De plus cela est très fluide.

Mon avis. Ce fut une histoire très belle avec des personnages adorables que nous adorons : Anna et Elsa. J'ai beaucoup apprécié ma lecture, cependant je l'ai trouvé trop courte et j'aurais voulu que cela dure beaucoup plus longtemps. Mais rassurez-vous ce n'est qu'un tome 1.



❧ NOTATION :

La reine des neiges,Tome 1: Vive la reine!, de Erica David & Bill Robinson chez Hachette

vendredi 27 novembre 2015

Mais où est donc ornicar?, de Elisabeth Marrou & Ben Bouchet chez Deux coqs d'or

Mais où est donc ornicar?, de Elisabeth Marrou & Ben Bouchet chez Deux coqs d'or

 Titre : Mais où est donc ornicar?
 Auteur :Elisabeth Marrou
 Illustrateur :Ben Bouchet
 Editeur : Deux coqs d'or
 Collection : /
 Date de sortie :7 octobre 2015
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 110 pages
 Prix : 11€95


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Marre de te demander si l'Antarctique, c'est en haut ou en bas sur la carte ? Si l'araignée est un insecte ou pas ? Si en été, on avance ou on recule d'une heure ? Grâce à ce livre, fini toutes ces questions ! Il t'apprendra une multitude d'astuces pour retenir tout ce qu'on a tendance à oublier. Et il te donnera aussi des moyens mnémotechniques pour retenir la table de 9, pour savoir si la Lune croît ou décroît, ou pour retenir le numéro à composer en cas d'urgence... Prêt à découvrir toutes ces astuces et épater tes amis ? Puis amuse-toi à créer tes propres moyens mnémotechniques ! »

❧ MON AVIS :

Lorsque l'on m'a proposé de lire ce livre, je me suis dit oui de suite. Tout simplement parce que je suis quelqu'un qui ne fonctionne que grâce à des moyens mnémotechniques. J'ai toujours eu des soucis au niveau mémoire, depuis que je suis gamine donc je fonctionne donc grâce à ce genre de chose. Je trouvais donc l'idée très intéressante de voir comment cela été amener aux enfants. Et je dois dire que cela m'a beaucoup plu. Je remercie les éditions Les deux coqs d'or pour leur envoi. 

Résumons un peu. Marre de te demander si l'Antarctique, c'est en haut ou en bas sur la carte ? Si l'araignée est un insecte ou pas ? Si en été, on avance ou on recule d'une heure ? Grâce à ce livre, fini toutes ces questions ! Il t'apprendra une multitude d'astuces pour retenir tout ce qu'on a tendance à oublier. Et il te donnera aussi des moyens mnémotechniques pour retenir la table de 9, pour savoir si la Lune croît ou décroît, ou pour retenir le numéro à composer en cas d'urgence... Prêt à découvrir toutes ces astuces et épater tes amis ? Puis amuse-toi à créer tes propres moyens mnémotechniques !

Encore une fois, je ne vais pas pouvoir vous faire une chronique typique, puisque l'on ne retrouve pas ici d'intrigue ou bien encore de personnages récurrents. Je vais donc vous dire tel quel ce qui m'a plus, déplu et autre... Je vais faire de mon mieux en tout cas.
Tout d'abord je dois dire que ce qui m'a beaucoup plus dans ce livre, c'est le travail qui a été fait sur celui-là. Premièrement le livre est en hard-back et je dois dire que cela rend le livre beaucoup plus sympathique à tenir en main. Deuxièmement, le travail au niveau des dessins fait par Ben Bouchet. Ils sont travaillés, colorés, recherchés et surtout en rapport avec le texte auquel il est lié. On peut voir que ce dernier a dû passer pas mal de temps à essayer de concorder les deux.

Parlons à présent du contenu au niveau du texte. Je suis globalement de ce côté-là plutôt satisfaite. C'est-à-dire que j'ai trouvé la plupart des mnémotechniques vraiment très ingénieux et facile à se souvenir pour tous les enfants. Cela m'a même permit de comprendre certaines choses que l'on m'avait déjà expliqué auparavant mais que je n'avais pas totalement compris. Comme quoi cela aide même les plus grands. Je pense sincèrement que ce livre peut aider tout le monde, peu importe l'âge. Par contre, je dois dire qu'un truc m'a un peu déranger c'est que parfois on retrouve encore et encore la même méthode mnémotechnique et je dois dire que personnellement je ne m'en souviendrais pas. Comme notamment les méthodes avec les cadrans horaires, ce n'est pas quelques chose de faciles je pense car sinon il faut se rappeler de beaucoup d'horaires. Cependant c'est un livre très intelligent que je recommande d'avoir pour tous les enfants car l'auteur à fait un énorme travail de recherche aussi bien au niveau mathématiques, français, histoires, géographies... Je lui tire donc mon chapeau car elle a dû passer beaucoup de temps la dessus. 

Mon avis. Je recommande réellement à tous les parents d'avoir ce livre pour leurs enfants, car tous les enfants ont besoins de moyens mnémotechniques à un moment donner. Et je dois dire que j'ai trouvé celui-ci très intelligent, très bien travaillé, il y a énormément de recherches qui ont été faites et cela se voit. De plus la complémentarité des dessins avec le texte rend la chose deux fois plus intéressante et interactive. Bref, ce fut une très belle découverte.



❧ NOTATION :

Mais où est donc ornicar?, de Elisabeth Marrou & Ben Bouchet chez Deux coqs d'or

mardi 17 novembre 2015

Le bonheur en 5 lettres, de Pascale Perrier chez L'Archipel Galapagos

Le bonheur en 5 lettres, de Pascale Perrier chez L'Archipel Galapagos

 Titre : Le bonheur en 5 lettres
 Auteur :Pascale Perrier
 Editeur : L'Archipel
 Collection : Galapagos
 Date de sortie :6 mars 2013
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 200 pages
 Prix : 15€95


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«« Maman est morte. Il y a un mois, tout allait bien. Quatre semaines ont suffi pour que clac, l'affaire soit réglée. Je suis devenue orpheline - le gros mot est lâché - ainsi que mon frère Gaspard, dix-sept hivers, et ma soeur Joséphine, dix-neuf printemps. Depuis que c'est arrivé, tout le monde s'applique à gommer le mot. Pourtant, de maman, il ne reste plus qu'un vase contenant une poudre blanche. Du blanc trop blanc, si vous voulez mon avis. » Chloé, 15 ans, va apprendre à vivre seule. Enfin seule, pas vraiment. Il y a Joséphine, la grande soeur, qui devient tutrice légale. Il y a aussi Gaspard, le frère, amoureux de jeux vidéo et d'opéra. Sans oublier le père, qui vit dans une hutte polynésienne avec sa nouvelle femme, ses quatre fils et ses lubies écologiques. Et enfin Marjolaine, la grande amie, avec sa famille parfaite (surtout si on n'y regarde pas de trop près)... Cinq années durant, au jour anniversaire de la disparition de sa mère, elle reçoit une lettre confiée à un notaire... »

❧ MON AVIS :

Aujourd'hui je vous fais la chronique d'un livre que j'aurais dû faire depuis fort longtemps. Cependant si ce dernier me tentait fort bien au départ, je dois dire qu'avec le temps lorsque je voyais ce livre dans ma bibliothèque, je me disais « oui je le lirais quand je le sentirais ». Mais je ne l'ai pas senti jusqu'il y a peu, où je l'ai sortie. Je dois dire que je pense que j'avais dû le ressentir, car ma lecture était plaisante mais cela s'arrête là. Je tiens à remercier les éditions L'Archipel pour cet envoi.

Résumons un peu. « Maman est morte. Il y a un mois, tout allait bien. Quatre semaines ont suffi pour que clac, l'affaire soit réglée. Je suis devenue orpheline - le gros mot est lâché - ainsi que mon frère Gaspard, dix-sept hivers, et ma sœur Joséphine, dix-neuf printemps. Depuis que c'est arrivé, tout le monde s'applique à gommer le mot. Pourtant, de maman, il ne reste plus qu'un vase contenant une poudre blanche. Du blanc trop blanc, si vous voulez mon avis. » Chloé, 15 ans, va apprendre à vivre seule. Enfin seule, pas vraiment. Il y a Joséphine, la grande sœur, qui devient tutrice légale. Il y a aussi Gaspard, le frère, amoureux de jeux vidéo et d'opéra. Sans oublier le père, qui vit dans une hutte polynésienne avec sa nouvelle femme, ses quatre fils et ses lubies écologiques. Et enfin Marjolaine, la grande amie, avec sa famille parfaite (surtout si on n'y regarde pas de trop près)... Cinq années durant, au jour anniversaire de la disparition de sa mère, elle reçoit une lettre confiée à un notaire...

Alors attention mon avis risque en demi-teinte, mais je tiens à dire encore une fois que cela ne tient qu'à moi et si cela se trouve vous, cela vous plaira du début à la fin. De plus, je n'avais jamais lu aucun livre de cette auteure avant ce livre et je me dis que surement cela passerait mieux avec un autre de ces livres. Sinon un petit point un peu superficiel, personnellement je trouve la couverture jolie mais sans plus.

Tout d'abord parlons des personnages. Nous avons notre personnage principal qui se prénomme Chloé et qui a 15 ans. Je dois dire que malheureusement le fait que je n'ai pas du tout accroché à cette histoire, c'est notamment à cause de ce personnage principal. Je ne sais pas pourquoi réellement cela ne collait pas. C'est-à-dire que déjà elle ne savait pas quoi faire, jamais. Et lorsque cela arrive une fois, deux fois ça va ; mais au bout d'un moment cela devient pesant. Qui plus est lorsqu'elle était plus âgée, j'avais quand même cette impression qu'elle restait immature. Notamment en ce qui concerne, son aventure amoureuse. Pour compléter le tout, j'avais envie de lui donner parfois des baffes lorsqu'elle se plaignait de sa meilleure amie et qu'elle dit qu'elle deviendra son ancienne meilleure amie, cependant on l'a voit rester toujours au même plan. Personnellement si ma meilleure amie me fait certaines choses qu'a pu vivre Chloé, je pense qu'elle ne serait plus mon amie depuis longtemps. En ce qui concerne les autres personnages, j'ai beaucoup plus été touchée par sa sœur Joséphine et son frère Gaspard. Je ne sais pas je les ai trouvés plus touchant, plus attachant que Chloé.

A présent venons-en à l'histoire. Personnellement ce fut mon autre point de négatif car je n'ai pas compris à quoi servait ce livre finalement. Je n'ai pas compris sa nécessité. Je pense que c'est ma faute bien évidemment. Cependant un point qui n'est pas de ma faute, c'est qu'il n'y a pas réellement d'intrigue. Et c'est le genre de chose que je ne suis pas trop fan car j'aime suivre une histoire tout le long d'un livre. Dans cette histoire donc, nous allons suivre la vie de Chloé à partir de la mort de sa mère. Nous allons voir comment elle va surmonter la perte de sa mère, comment sa vie va changer et évoluer. En soi l'idée aurait pu être intéressante, cependant la manière dont l'auteur nous l'amène ici, manque d'un peu plus. Peut-être que cela aurait été bien de se concentrer sur des choses importantes qu'elle vit justement après la mort de sa mère. De plus le fait que l'histoire rend un sentiment d'inachevé à notre lecture. Cela se lit beaucoup trop vite et la fin n'est pas une fin selon moi. L'écriture de l'auteur est simple à lire, fluide, elle utilise des termes faciles à comprendre bref rien à signaler de ce côté-là. C'est vraiment l'histoire en elle-même qui m'a posé problème. 

Mon avis. Malheureusement cette lecture ne l'a pas fait avec moi. Je ne me suis pas du tout attachée au personnage principal : Chloé. Je ne sais pas su comprendre son rôle, ce qu'elle souhaitait et tout simplement son comportement. De plus au niveau de l'histoire, le fait qu'il n'y est pas réellement d'intrigue m'a posé un problème car j'aime lorsqu'il y a une trame dans un livre. Or la cela n'a pas fonctionné avec moi. Peut-être retenterais-je un autre livre de cette auteur, qui sais.



❧ NOTATION :

Le bonheur en 5 lettres, de Pascale Perrier chez L'Archipel Galapagos

dimanche 15 novembre 2015

La Grande Guerre 1914/1918, de Collectif chez Hachette

La Grande Guerre 1914/1918, de Collectif chez Hachette

 Titre : La Grande Guerre 1914/1918
 Auteur :Collectif
 Illustrateur :Jim Kay
 Editeur : Hachette
 Collection : Témoignages
 Date de sortie :14 Octobre 2015
 Genre :Jeunesse, Conte
 Nb de pages : 320 pages
 Prix : 14€90


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Un soldat de plomb, un plat à beurre, une boussole. Des objets du quotidien. Pourtant, aux yeux de nos auteurs, ces artefacts touchent au coeur des vies humaines pendant la Première Guerre mondiale. Chaque auteur de ce recueil a été enjoint de choisir un objet qui avait un lien avec la guerre - une croix de Victoria pour Timothée de Fombelle, un kit d'écriture pour David Almond, un casque pour Michael Morpurgo - et de s'en servir comme inspiration pour une nouvelle originale. Le résultat : un recueil extraordinaire, illustré par Jim Kay (Quelques minutes après minuit), avec des photographies des objets qui ont inspiré les nouvelles »


❧ MON AVIS :

Lorsque j'ai reçu ce livre, je me suis dit whaouh, il est juste magnifique. Tout d'abord il est en hard-back et même si la première de couverture est plutôt simple, je trouve qu'elle correspond parfaitement au sujet de l'histoire. Donc cela ne m'a pas déranger. Il m'a donc fallu très peu de temps pour que je me lance dans ces histoires qui me tentaient énormément. Je dois dire que ce n'est pas un coup de cœur mais ce n'est vraiment pas loin. Quoi qu'il en soit, je remercie réellement Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. Un soldat de plomb, un plat à beurre, une boussole. Des objets du quotidien. Pourtant, aux yeux de nos auteurs, ces artefacts touchent au cœur des vies humaines pendant la Première Guerre mondiale. Chaque auteur de ce recueil a été enjoint de choisir un objet qui avait un lien avec la guerre - une croix de Victoria pour Timothée de Fombelle, un kit d'écriture pour David Almond, un casque pour Michael Morpurgo - et de s'en servir comme inspiration pour une nouvelle originale. Le résultat : un recueil extraordinaire, illustré par Jim Kay (Quelques minutes après minuit), avec des photographies des objets qui ont inspiré les nouvelles.

Encore une fois je ne vais pas pouvoir vous faire une chronique typique, tout simplement car ce n'est pas une mais plusieurs petites nouvelles écrite par différents auteurs que l'on connait ou pas (d'ailleurs). Quoi qu'il en soit, vous comprenez alors qu'il va mettre difficile de vous parler de personnages quand il s'agit de plusieurs nouvelles. Bon commençons.

Tout d'abord je dois dire que ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est que pour une fois les différents auteurs ne se basent pas forcément sur des personnes mais surtout sur des objets qui ont fait partie de cette guerre. Quand je parle d'objet, c'est par exemple un kit d'écriture, un casque... Les auteurs vont donc écrire une histoire autour de l'objet qui leur a été attribué. Je trouve que c'est une excellente idée, car je dois dire qu'il y a certain objets dont je n'avais jusqu'à présent aucunes connaissances. Comme par exemple : l'assiette à beurre et le colis préparer par l'Angleterre pour les militaires. 

Je dois dire qu'il m'est vraiment complexe de donner mon avis sur ce livre car je ne sais pas trop comment faire. Ce que je peux dire, c'est que selon les auteurs j'ai plutôt bien apprécié ou non. J'ai aimé retrouver notamment les histoires de Michael Morpurgo et Timothée de Flombelle. J'ai également eu de belles découvertes comme Tracy Chevalier – que je ne connaissais que de nom -, David Almond que je ne connaissais absolument pas. Mais il a su me toucher avec son histoire, comprenant le kid d'écriture. Je pense que c'est l'histoire qui m'a le plus marqué. Notamment parce que c'est une vieille dame qui va venir dans une école afin de montrer aux enfants avec quoi écrivait son mari pendant la guerre. Elle va également faire comprendre que cela ne sert à rien de se faire la guerre, mise à part amener de la peine dans les familles. Ce qui m'a touché, c'est que l'auteur fait passer le message que l'on continue tout de même de souffrir malgré les précédentes guerres que nous avons vécues. 

Je me dois tout de même vous parler de quelque chose que j'ai beaucoup apprécié dans ce livre, ce sont les illustrations. C'est à-dire qu'entre chaque nouvelle, on peut trouver une illustration également en rapport avec les objets de la guerre ou bien des personnes. Je dois dire que même si ces dernières sont en noires et blancs et que cela rends les choses assez sombres, je trouve que cela représente assez bien l'ambiance qu'il y avait pendant la guerre. J'ai trouvé ces images très belles malgré la profondeur dans laquelle elles nous emmènent. Bravo à l'illustrateur car ces illustrations sont très belles et poétiques.

Mon avis. C'est un merveilleux que je vous recommande chaleureusement car nous voyons la guerre sous un angle que nous ne connaissons pas. C'est-à-dire grâce à des objets ayant servi durant cette Grande Guerre. Je pense que c'est une bonne manière d'amener la chose à de jeunes adolescents. Qui plus est, c'est un merveilleux livre objet.



❧ NOTATION :

La Grande Guerre 1914/1918, de Collectif chez Hachette

mercredi 11 novembre 2015

Mama mam'ba & L'enfant qui voulait boire la mer, de Magali Turquin & Chantal Péninon chez Bateau de papier

Mama mam'ba & L'enfant qui voulait boire la mer, de Magali Turquin & Chantal Péninon chez Bateau de papier

 Titre : Mama mam'ba & L'enfant qui voulait boire la mer
 Auteur :Magali Turquin & Chantal Péninon
 Editeur : Bateau de papier
 Collection : /
 Date de sortie :Septembre2015
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 16 pages
 Prix : 1€50


 QUATRIEME DE COUVERTURE :


«L'enfant qui voulait boire la mer
Une fillette s'interroge sur une photo entraperçue à la télévision.

Mama mam'ba
Un jeune Africain adresse un poème posthume à sa mère.

Cet ouvrage est tiré à 10 000 exemplaires. Les 5 000 premiers exemplaires seront distribués gratuitement par les libraires : ce sont les bénéfices issus de la vente des 5 000 suivants qui reviendront à l'association Singa France venant en aide aux réfugiés. »


❧ MON AVIS :
 
Il y a quelques temps, j'ai reçu un mail des éditions balivernes me proposant de recevoir ce petit livre, qui pour autant n'était pas chez eux mais chez bateau de papier. Si j'ai décidé d'accepter de recevoir ce livre, c'est tout simplement car c'est pour la bonne cause. En effet ce livre vise directement la situation actuelle dans laquelle se retrouvent les migrants. Je trouve que c'est une bonne initiative notamment pour montrer par le biais de la lecture aux enfants. Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé que c'était une lecture très sympathique. Merci aux éditions Balivernes et Bateau de papier de me l'avoir envoyé.

Résumons un peu. 
L'enfant qui voulait boire la mer
Une fillette s'interroge sur une photo entraperçue à la télévision.
Mama mam'ba
Un jeune Africain adresse un poème posthume à sa mère.
Cet ouvrage est tiré à 10 000 exemplaires. Les 5 000 premiers exemplaires seront distribués gratuitement par les libraires : ce sont les bénéfices issus de la vente des 5 000 suivants qui reviendront à l'association Singa France venant en aide aux réfugiés.

Tout d'abord, je tiens juste à dire que cette chronique n'est pas faite pour faire débat, bien au contraire. De plus, je ne pense pas que ma chronique sera comme les autres, car ce n'est petit livre ne fait que 16 pages. Il m'est donc difficile de faire une chronique comme j'ai l'habitude de faire. Je vais donc faire comme je peux pour vous donner mon avis sur ce livre et les informations nécessaires. 

Ce petit livre est donc séparer en deux faces. D'un côté nous avons l'histoire de « l'enfant qui voulait boire la mer ». Je pense que rapidement vous allez faire le lien avec l'image du petit garçon de trois ans Aylan retrouvé au bord de la mer, mort. Personne n'est resté de marbre face à cette histoire. Cela nous a forcément touchés. Dans cette histoire, nous avons un enfant (nous ne savons pas si c'est une petite fille ou un petit garçon) qui essaye de comprendre ce qui se passe. Qui essaye de comprendre pourquoi ce petit garçon reste au bord de la mer sans bouger. Par les déductions que peut faire l'enfant, il essaye de comprendre ce qui ce passe. Je dois dire que j'ai trouvé cela vraiment touchant, car je ne sais pas moi-même comment j'aurais expliqué à un enfant de 6/7 ans par exemple ce qui lui arrivé. Certes on pourrait se poser la question de dire directement « ben voilà il est mort car il fuyait son pays à cause de la guerre », cependant sur certains enfants cela a un impact fort. Il faut donc trouver un autre moyen pour leur explique et je dois dire que cela est compliqué. La manière dont l'auteur Chantal Péninon est très beau, poétique je trouve malgré la situation. Cependant j'ai pu remarquer (avec l'aide de ma colocataire, que je remercie d'ailleurs) qu'il y a certains paragraphes qui n'ont pas lieu d'être. C'est-à-dire qu'il y a un passage notamment sur les parents étant addict à leurs téléphones, mais nous avons trouvé que cela n'a rien à faire ici. De plus certaines tournures de phrases sont assez dures parfois. Je pense que cette lecture permet de faire comprendre aux enfants ce qui s'est passé. C'était très bien travaillé, bien recherché...

En ce qui concerne l'autre face, l'histoire se nomme « Mama mam'ba » écrit par Magali Turquin. C'est histoire est un peu plus complexe que la précédente je trouve. Notamment dans la compréhension, car elle est peu caché. Tout du moins, elle ne nous saute pas aux yeux comme la précédente. Cependant dans l'écriture on ressent que cela est également recherché, de plus pour rendre l'histoire rythmé celle-ci ressemble un peu à une musique car il y a la présence de phrases qui se répètent, telles une de ces chansons africaines qui nous donnerait envie de bouger. Ce qui est assez contradictoire avec le message que l'on veut passer. En effet, il est question ici de « morts », lorsque ces derniers essayent d'arriver jusqu'à l'Europe en général. Ce qui est plus que tragique et sur lequel nous n'avons pas de s'amuser. Je pense que le message de l'auteur est de montrer que les stéréotypes que nous avons sur l'Afrique dansante, amusante ; ne l'est pas partout et que c'est pour cela qu'ils fuient leur pays. Nous (ma colocataire et moi, encore une fois) avons trouvé cette histoire beaucoup plus attirante et beaucoup plus sympathique à lire. J'ai trouvé l'écriture de l'auteur extrêmement poétique, chantante, intéressante...

Mon avis. Ce sont deux histoires à lire impérativement. Car même si la première histoire m'a un peu moins captivé que la deuxième, elles ont toutes les deux un objectif et une morale. Il est important que les enfants soient au courant de la situation malgré tout. De plus vous ferez une bonne action en lisant le livre.



❧ NOTATION :

Mama mam'ba & L'enfant qui voulait boire la mer, de Magali Turquin & Chantal Péninon chez Bateau de papier

dimanche 8 novembre 2015

Le choix de Rudi, de Françoise Dargent chez Hachette

Le choix de Rudi, de Françoise Dargent chez Hachette

 Titre : Le choix de Rudi
 Auteur :Françoise Dargent
 Editeur : Hachette
 Collection : Littérature contemporaine
 Date de sortie :19 aout 2015
 Genre :Jeunesse, Historique
 Nb de pages : 352 pages
 Prix : 15€90


 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
« Novembre 1951, Union soviétique. Il fait un froid de loup. Rudi a 13 ans. Il court dans la forêt pour échapper à son père, ce père parti à la guerre et qui n'en est jamais tout à fait revenu, ce père qui ne le connaît pas. Le père de Rudi aurait voulu un fils à son image : un gars qui aime la chasse, qui fera un métier d'homme. Pour Rudi, la vie, c'est la musique et la danse. Sa force, sa puissance, il les met dans chacun de ses pas, de ses pliés, de ses sauts. Bientôt, envers et contre tout, Rudi écrira lui-même son avenir. Bientôt, il vivra son rêve, celui qui va l'emmener à Moscou, Leningrad et à travers le monde, celui où il devient un danseur inoubliable : Rudolf Noureev...»


❧ MON AVIS :
 
Alors, je me souviens en ayant le service presse de ce livre m'être dit : « ce livre à l'air assez intéressant surtout qu'il parle de danse, mais d'un point de vue masculin ». Or cela n'arrive presque jamais dans la littérature jeunesse. J'étais donc très heureuse d'avoir l'opportunité de lire ce livre, car j'étais presque sûr que cela changerait de mes lectures habituelles. Quoi qu'il en soit, je remercie encore une fois les éditions Hachettepour cet envoi. Ce livre était en tout cas pas très loin du coup de cœur, mais ce n'en est pas un.

Résumons un peu. Novembre 1951, Union soviétique. Il fait un froid de loup. Rudi a 13 ans. Il court dans la forêt pour échapper à son père, ce père parti à la guerre et qui n'en est jamais tout à fait revenu, ce père qui ne le connaît pas. Le père de Rudi aurait voulu un fils à son image : un gars qui aime la chasse, qui fera un métier d'homme. Pour Rudi, la vie, c'est la musique et la danse. Sa force, sa puissance, il les met dans chacun de ses pas, de ses pliés, de ses sauts. Bientôt, envers et contre tout, Rudi écrira lui-même son avenir. Bientôt, il vivra son rêve, celui qui va l'emmener à Moscou, Leningrad et à travers le monde, celui où il devient un danseur inoubliable : Rudolf Noureev...

Je me dois avant de commencer ma chronique de dire, qu'une bonne partie de l'histoire est vrai. C'est-à-dire qu'il s'agit en effet d'une histoire inspiré de la vie d'un danseur fantastique qui se Rudolf Noureev. Ce que je trouve d'ailleurs sympathique c'est que l'auteur a décidé d'appeler son personnage principal : Rudi. Pour faire un clin d'œil direct à cet incroyable danseur classique.

Venons-en de suite aux personnages. Tout d'abord nous avons bien évidemment notre personnage principal : Rudi. Je dois dire que j'ai été extrêmement touché par ce personnage. Il sait ce qu'il veut et qu'il doit faire pour que cela se produise. Il est déterminé à ce que son rêve devienne réalité, et se battra pour que cela se réalise. Le rêve de se retrouver sur une grande scène est fort et a envie de faire rêver les spectateurs par sa danse. Je trouve que ce personnage change réellement de ce que l'on a l'habitude de voir dans les livres jeunesses. Je l'ai trouvé très attachant, passionné, déterminé mais avec son petit caractère. De plus on ressent son énergie à travers le livre et cela fait du bien. J'ai beaucoup apprécié le fait de suivre ses aventures et voir s'il allait réussir à réaliser ses rêves.

A présent parlons de l'histoire et de l'intrigue. J'avoue qu'au départ je ne savais pas trop dans quoi je me lançais mise à part que ce soit une histoire de la danse. Cependant l'histoire est centrée ici sur notre personnage Rudi. Et on ne peut pas dire que sa vie est facile et rose. Bien au contraire ce dernier va rencontrer des moments très difficiles pour un jeune homme de son âge. J'ai été vraiment touché par ce qu'il vivait, je voulais qu'il réussisse à avancer. L'auteur sait nous faire ressentir les émotions vécues par Rudi, mais aussi son désir de réussir et son courage. J'ai trouvé que cette histoire était vraiment magnifique.

Concentrons-nous désormais sur l'écriture de l'auteur. Je dois dire que cette dernière n'est vraiment pas désagréable bien au contraire. La lecture se fait assez simplement et cela est notamment dû au fait que les chapitres ne sont pas trop longs. On en arrive donc à tourner les pages rapidement et à se retrouver à la fin de ce livre plus vite que prévu. L'écriture en elle-même n'est pas très complexe, très sentimental...

Mon avis. C'est une histoire avec un contexte très fort, un personnage courageux et qui va se battre pour son rêve : la danse. L'histoire est magnifique et je ne peux que vous conseiller de lire ce livre car vous en ressortirez touché. Et si en plus vous aimez la danse vous serez servi.



❧ NOTATION :

Le choix de Rudi, de Françoise Dargent chez Hachette

mardi 3 novembre 2015

Bilan d'Octobre 2015

Bilan d'Octobre 2015
Coucou tout le monde :) Et oui il est déjà le temps de faire le bilan du mois d'octobre. Je dois dire que je suis un peu déçue de moi même car je n'ai pas beaucoup avancer. M'enfin ce n'est pas une catastrophe non plus. J'espère que votre mois a été meilleure que le mien et je vous souhaite de bonnes lectures pour le mois de novembre.

 Livres lu :

- Tous nos noms de Dinaw Mengestu (315 pages) - Masse Critique
- Mama mam'ba et L'enfant qui voulait boire la mer de Magali Turquin & Chantal Péninon (16 pages) - SP
- Reality girl de Lois Duncan (272 pages) - SP
- Le rêve de Lisa de Sylvie Lavoie & Irène Carle  (32 pages) - Masse Critique
- La Grande Guerre: Histoire inspirées par des objets emblématiques de 1914-1918 de Collectif (314 pages) - SP

 Livres reçus/achetés :

Retour sur terre de Mélanie Rose - SP
L'enfant qui voulait boire la met & Mama mam'ba de Chantal Péninon & Magali Turquin - SP
Les échoués de Pascal Manoukian - Les matchs de la rentrée littéraire
J'étais la de Gayle Forman - SP
Les intrus de Lauren Oliver - SP
Captive Les nuits de Shéhérazade de Renée Adhieh - SP
La Grande Guerre de 1914-1918 de Collectif - SP
Le rêve de Lisa de Sylvie Lavoie & Irène Carle - Masse Critique
Marthe & Mathilde de Pascale Hughes - Achat
Un gout de cannelle et d'espoir de Sarah McCoy - Achat
Momo des Halles de Philippe Hayat - Achat
Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes & Lorreta Nyhan - Achat


Cela fait donc 949 pages lu ce mois ci et 12 livres reçus/achetés.