mercredi 27 avril 2016

Satanée Grand-mère, de Anthony Horowitz chez Hachette

Satanée Grand-mère, de Anthony Horowitz chez Hachette


 Titre : Satanée grand-mère
 Auteur :Anthony Horowitz
 Editeur : Hachette
 Collection : Littérature contemporaine
 Date de sortie :13 avril 2016
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 288 pages
 Prix : 11€90
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Joe Warden n'est pas heureux. Il a de riches parents indifférents et vit quasiment prisonnier dans l'immense demeure familiale, Thattlebee Hall. Mais, le vrai souci, c'est sa grand-mère. Non seulement elle est physiquement répugnante et incroyablement méchante, mais elle semble aussi avoir un plan secret – un plan qui l'implique, lui. »
 
❧ MON AVIS :
 
Cela fait un petit moment que je n'ai pas fait de chronique, mais je suis en pleine période de stage j'ai donc choisi des lectures plutôt simple. Comme notamment cette lecture, puisqu'il s'agit d'une lecture jeunesse. Cependant cette chronique va m'être difficile à écrire, car je suis très perplexe sur cette lecture. Je ne sais pas vraiment si j'ai apprécié ou non. Je remercie tout de même les éditions Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. Une grand-mère avare, voleuse, laide à faire peur et sourde quand ça l'arrange... c'est un comble ! Mais quand en plus toute la famille l'entoure d'égards, c'est à n'y rien comprendre... Joe apprécie d'autant moins qu'il est la première victime des coups sournois de sa grand-mère. Pourquoi l'épouvantable grand-mère de Joe prend-elle tant de plaisir à le tourmenter ? Joe soupçonne le pire, mais il est encore loin de la vérité...

Tout d'abord je tiens à préciser que je n'avais entendue parler de ce livre auparavant qui est pourtant de 1994. Ni même le nom de l'auteur ne mettait connue. Je me suis donc lancée dans cette lecture sans ne rien savoir dessus.

Dans un premier temps, parlons des personnages. Je crois que c'est la première que je ne me suis attachée à aucun personnage. Cela me dérange beaucoup. Notamment car le personnage de Joe est censé susciter un minimum d'émotion mais je n'ai pas réussi à sentir cela. J'avais plutôt l'impression qu'on le prenait pour un imbécile. Je n'ai pas réussi à m'attacher à lui, ni à me sentir désolé pour lui car il n'essaye pas de se battre pour lui-même auprès de sa grand-mère. C'est réellement dommage. Les parents m'ont également déçu car même s'ils reconnaissent leurs erreurs, ils ne se sont pas rapprochés de leurs enfants pour autant. Je n'ai donc pas l'impression d'une réelle évolution dans les personnages. En ce qui concerne le dernier personnage, celui de Bonne-Maman, la grand-mère ; je l'ai juste détesté encore plus que les autres personnages. Elle était insupportable à souhait. Un point m'a quelque peu gêné. La grand-mère réussit à faire plusieurs choses mais n'est jamais accuser. J'ai trouvé que ce n'était juste pas crédible. Aucun des personnages n'a su donc me convaincre. 

L'histoire et l'intrigue. Je n'ai jamais vu d'histoire aussi loufoque. On y découvre donc une grand-mère ultra méchante, des parents inexistants auprès de leurs enfants, et un enfant paumé mais qui n'ose pas se battre pour lui-même. Ce n'est en aucun cas une histoire véridique mais purement fantastique. Tout comme les personnages, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier l'histoire. L'intrigue de la grand-mère méchante, uniquement là pour faire du mal à son petit-fils ne marche pas trop avec moi (peut-être car j'ai perdu mes deux grands-mères). Cependant c'est une histoire tellement étrange que je pense que les enfants apprécieront beaucoup. L'écriture de l'auteur n'est pas déplaisante et est plutôt simple à lire, à comprendre... Mais je n'ai pas réussi à apprécier le contenu. 

Mon avis. Personnellement c'est un flop pour moi. Je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire et aux personnages. L'écriture est cependant facile à lire, simple à comprendre... Je pense que c'est une histoire que les enfants apprécieront beaucoup, pour les plus âgés ce ne sera surement pas le même ressentis.



❧ NOTATION :

Satanée Grand-mère, de Anthony Horowitz chez Hachette

vendredi 15 avril 2016

Paranoia, de Melissa Bellevigne chez Hachette

Paranoia, de Melissa Bellevigne chez Hachette


 Titre : Paranoia
 Auteur :Melissa Bellevigne
 Editeur : Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie :30 mars 2016
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 320 pages
 Prix : 17€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
« Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l'institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s'alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d'une lucidité et d'un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d'un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l'experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l'accouchement approche, la vérité semble s'éloigner. »
 
❧ MON AVIS :
 
Alors contrairement à beaucoup de blogueurs, de booktubeurs, je n'avais jamais attendus parler de ce livre ou bien même de cette youtubeuse avant de recevoir. Et je pense que cela n'est pas plus mal, car vu la mauvaise publicité qui est fait actuellement sur les youtubeurs qui écrivent des livres... Je ne l'ai su que quelques jours avant de la rencontrer sur Strasbourg lors de sa dédicace. Je tiens d'ailleurs à la remercier pour sa venue, j'ai trouvé que c'était une personne formidable. Quoi qu'il en soit j'ai passé un bon moment avec son roman et je remercie les éditions Hachette pour me l'avoir envoyé.

Résumons un peu. Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l'institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s'alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d'une lucidité et d'un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d'un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l'experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l'accouchement approche, la vérité semble s'éloigner.

Commençons dans un premier temps par les personnages. Un de nos deux personnages principaux n'est autre que Lisa Hernest. Cette dernière, comme il est dit dans le résumé, un psychiatre hors pair. Cela se ressent dans sa manière d'aborder les choses. La jeune femme est très attachée à son travaille peut-être même un peu trop, au risque et péril de son couple. Au départ je pensais que c'était une jeune femme qui avait l'habitude de ce genre de situation, qu'elle allait tenir bon, qu'elle était extrêmement courageuse... Et puis plus on avance, plus on se rends compte qu'elle est comme tout le monde finalement. Je regrette un peu que l'on n'est pas plus de choses sur ce personnage. En effet l'auteur ce focus sur Judy et délaisse un peu Lisa. Dommage, je pense qu'il y avait beaucoup de chose à dire. De l'autre côté, nous avons sa patiente, Judy. Elle, c'est le personnage mystérieux dont on ne sait absolument rien. On ne sait pas si elle fait exprès ou bien si elle est en effet malade. L'auteur joue beaucoup sur ce côté psychologique. Et je dois dire que c'est intéressant mais pour autant j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à ce personnage. Plus on avance, plus on voit que Judy est sûr de ce qu'elle avance, qu'elle a de quoi prouver ce qu'elle avance... C'est un personnage plus que complexe, très difficile à comprendre...

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. J'avoue que je lis très peu, voir même pas du tout de thriller psychologique. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en général il y a toujours une partie qui me dérange. Globalement j'ai trouvé que l'auteur menait ici bien son sujet. Je suis rentrée très facilement dans l'histoire et je voulais en savoir plus dès que je tournais les pages. L'auteur a vraiment bien travaillé son roman. Je dois dire que plusieurs fois, j'ai été complétement désorienté. Je ne savais plus ce qui faisait partie de la réalité ou non. Et pour que ce soit le cas, cela veut dire que l'auteur a vraiment bien gérer son sujet. Donc bravo. Son écriture est envoutante, enivrante, simple mais efficace, fluide et originale.

Mon avis. Grosse surprise. J'ai plutôt bien apprécié son roman, notamment par le fait que l'auteur m'a complétement envouté et emmené dans son univers. Mon seul point négatif est que j'aurais préféré en savoir plus sur Lisa car je pense qu'elle peut être tout aussi passionnante que Judy. Bref si vous aimez les livres psychologiques n'hésitez pas. Pour un premier roman, je dis bravo..



❧ NOTATION :

Paranoia, de Melissa Bellevigne chez Hachette

Pêcheur de rêves, de Christos & Charlotte Cottereau chez Balivernes

Pêcheur de rêves, de Christos & Charlotte Cottereau chez Balivernes


 Titre : Pêcheur de rêves
 Auteur :Christos
 Illustrateur :Charlotte Cotteau
 Editeur : Balivernes
 Collection : Calembredaines
 Date de sortie :8 mars 2016
 Genre :Jeunesse, Album
 Nb de pages : 32 pages
 Prix : 13€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
« Le père de Isha lui a enseigné comment fabriquer les pièges à rêves. Il lui a montré les meilleurs endroits, ceux où l'on trouve les plus beaux songes, comment ne pas briser les rêves des enfants, connus pour être les plus fragiles. Maintenant, le petit indien est en âge de prendre sa suite. Mais pour cela il doit accomplir un prodige : capturer le plus terrible des cauchemars et le vaincre... »
 
❧ MON AVIS :
 
Je suis très heureuse de vous faire encore une fois cette chronique, tout simplement car ce fut une merveilleuse surprise pour moi. Je m'explique, au départ j'avais reçu un mail de la part de l'attaché de presse des éditions Balivernes pour un autre « Petit Poucet » (que vous pouvez déjà retrouver sur le blog). L'attaché de presse en a profité pour me proposer également ce livre et je me suis dit pourquoi pas. Je ne savais pas du tout de quoi cela parlait, ni ne connaissait les auteurs et illustrateurs... Je me suis donc lancé dans l'inconnu et j'ai adoré. Je remercie donc les éditions Balivernes pour cet envoi.

Résumons un peu. Le père de Isha lui a enseigné comment fabriquer les pièges à rêves. Il lui a montré les meilleurs endroits, ceux où l'on trouve les plus beaux songes, comment ne pas briser les rêves des enfants, connus pour être les plus fragiles. Maintenant, le petit indien est en âge de prendre sa suite. Mais pour cela il doit accomplir un prodige : capturer le plus terrible des cauchemars et le vaincre...

Pour une fois, je vais vous parler dans un premier temps du graphisme de ce merveilleux livre. C'est ce qui m'a le plus surprise. Je ne connaissais pas du tout le coup de crayon de Charlotte Cottereau, mais quand j'ai vu ce qu'il pouvait faire cela a fait « whaouh ». Les couleurs sont globalement froides, au moment du cauchemar, elles s'intensifient un peu. On a une impression de magie, enivrante qui nous fait rêver... Ce fut un véritable coup de cœur pour cet illustrateur. J'ai été complétement envoutée et enchantée ! De plus, ces dessins collent merveilleusement bien à l'histoire.

Venons-en à présent à l'histoire. Je n'avais pas du tout lu le résumé avant de lire l'histoire, et je ne savais donc pas du tout en quoi consistait cette histoire. Attention je ne dis pas que cela n'arrive jamais dans les histoires pour enfants, bien au contraire. De plus cela permet aux enfants de s'intéresser aux indiens, bien que cela soit un sujet assez fréquent, on le retrouve de moins en moins. Ce que j'ai beaucoup apprécié également, c'est l'idée de transmettre dans une même famille des valeurs, des traditions.... C'est une histoire très poétique et philosophique en même temps. Cela fait notamment comprendre aux enfants qu'il ne faut pas s'inquiéter des rêves et des cauchemars. Je trouve que c'est une excellente idée pour les rassurer. Cette légende est vraiment très belle et bien pensée.

Mon avis. J'ai passé un excellent moment avec ce livre. Ce ne fut pas un coup de cœur, mais ce n'est pas loin. J'ai trouvé les dessins juste magiques, envoutant, enivrant, magnifique et surtout qui passaient merveilleusement bien avec le texte. Les deux auteurs/illustrateurs ont travaillé plus que parfaitement ensemble. Je conseille ce livre pour les enfants, notamment pour les enfants qui font facilement des cauchemars.



❧ NOTATION :

Pêcheur de rêves, de Christos & Charlotte Cottereau chez Balivernes
 
 
Pêcheur de rêves, de Christos & Charlotte Cottereau chez Balivernes
 
 
Pêcheur de rêves, de Christos & Charlotte Cottereau chez Balivernes

mercredi 13 avril 2016

Le monde secret de Sombreterre Tome 1: Le clan perdu, de Cassandra O'Donnell chez Flammarion

Le monde secret de Sombreterre Tome 1: Le clan perdu, de Cassandra O'Donnell chez Flammarion

 Titre : Le monde secret de Sombreterre Tome 1: Le clan perdu
 Auteur :Cassadra O'Donnell
 Editeur : Flammarion
 Collection : Jeunesse
 Date de sortie :6 avril 2016
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 202 pages
 Prix : 10€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Orphelin, Victor n'est pas un garçon comme les autres. Il parle avec les fantômes et voit des choses que personne d'autre ne perçoit. Quand la jolie et captivante Alina fait irruption dans sa classe avec son horrible monstre invisible sur son épaule, le monde de Victor est bouleversé. Qui est-elle ? D'où lui viennent ses étranges et terribles pouvoirs ? Et surtout, pourquoi a-t-il l'impression de la connaître et qu'un lien ancien et magique les relie l'un à l'autre ? »

❧ MON AVIS :

Aujourd'hui je vous écris une chronique qu'il me tardait de vous écrire. Je dois dire qu'avant de recevoir ce livre, je n'avais jamais lu cette auteure. C'est d'ailleurs pour cela que je voulais d'abord la découvrir dans de la jeunesse pour voir si je me lancerais après dans ces autres romans. Et ma réponse est oui. Je tiens dans un premier temps à remercier l'auteur Cassandra O'Donnell pour cette opportunité, mais aussi leséditions Flammarion. J'ai tout simplement adoré ma lecture.

Résumons un peu. Orphelin, Victor n'est pas un garçon comme les autres. Il parle avec les fantômes et voit des choses que personne d'autre ne perçoit. Quand la jolie et captivante Alina fait irruption dans sa classe avec son horrible monstre invisible sur son épaule, le monde de Victor est bouleversé. Qui est-elle ? D'où lui viennent ses étranges et terribles pouvoirs ? Et surtout, pourquoi a-t-il l'impression de la connaître et qu'un lien ancien et magique les relie l'un à l'autre ?

Comme d'habitude, commençons dans un premier temps pas les personnages. Nous avons trois personnages principaux. La première étant Alina. La jeune demoiselle est une gardienne et vient de Sombreterre. Je m'arrête là dans les détails. C'est un personnage qui bouge beaucoup, qui a énormément de caractère, qui est franche mais tout de même drôle... Le fait qu'elle soit étrangère à notre planète, rends la situation très drôle dans certaines situations. J'ai trouvé que ce personnage apportait beaucoup au trio. De plus, elle est très attachante. Bien évidemment comme il s'agit d'un trio il n'y a pas qu'elle, il y a aussi Victor. C'est un jeune homme qui est élevé par une famille (dans laquelle il est placé) avec d'autres enfants. Ce qui est particulier chez lui, c'est qu'il peut voir les fantômes et même interagir avec eux. Cependant depuis ce dernier est poursuivis par des ombres qui ne sont pas des fantômes habituels. Ils s'enfuient donc tous les soirs de chez lui. J'ai trouvé que ce personnage était très touchant, très attachant, sympathique, courageux, prêt à tout pour ses amis et sa famille... Avec lui on retrouve constamment son meilleur ami, Lucas. Il est le seul à savoir que Victor peut voir les fantômes. Ils sont juste inséparable. Lucas est l'humoriste en herbe de la bande en quelque sorte. Même si ce dernier est très intelligent, cela ne l'empêche de prendre les choses à la rigolade et d'être heureux de vivre ainsi. J'ai beaucoup apprécié ce personnage, je l'ai trouvé très touchant, très attachant. Dans le fait de se débrouiller tout seul, j'ai eu l'impression de me voir moi en fait. Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé que ces trois personnages allaient très bien ensemble. 

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. Alors pour ma part contrairement à ce que certains ont pu dire, n'ayant pas lu « Malenfer » je ne pouvais pas comparer. Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié cette histoire. J'ai trouvé que cela changeait un peu de ce que l'on peut lire dans la littérature jeunesse. De plus l'écriture de Cassandra O'Donnell est simple, fluide, légère, facile avec des notes d'humour que m'ont fait bien rire. J'étais vraiment dans l'histoire de ce trio. Je voulais voir comment cela allait avancer. Je dois dire que l'auteur a vraiment bien décrit son univers, ses créatures, ses personnages...Si j'avais un seul point négatif à noter, ce serait que le livre était trop court. J'ai envie de savoir la suite moi. Je me dois également de dire que les illustrations sont justes magnifiques. Le travail est impressionnant, donc bravo.

Mon avis. J'ai passé un excellent moment en compagnie de notre trio. L'écriture était simple, fluide, facile à lire, enivrante, envoutante... Mon seul souci c'est que cela était beaucoup trop court, je voudrais connaitre la suite maintenant. En tout cas, j'ai beaucoup accroché à la plume de l'auteur. Et je retenterais avec plaisir. Merci pour ce moment de plaisir.


❧ NOTATION :

Le monde secret de Sombreterre Tome 1: Le clan perdu, de Cassandra O'Donnell chez Flammarion

dimanche 10 avril 2016

Miscellanées de culture générale, de Florence Braunstein & Jean-François Pépin chez PUF

Miscellanées de culture générale, de Florence Braunstein & Jean-François Pépin chez PUF

 Titre : Miscellanées de culture générale
 Auteur :Florence Braunstein & Jean-François Pépin
 Editeur : PUF
 Collection : Hors collection
 Date de sortie :2 mars 2016
 Genre :Esotérisme
 Nb de pages : 248 pages
 Prix : 19€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Apprenez à parler le louchébem, l'argot des bouchers, retrouvez ce que Louis XIV exige des femmes dans son carrosse, fréquentez les arts incohérents, étonnez-vous du carré magique, des Hénokiens, suivez votre âme dans ses migrations ou laissez-vous tenter par les avances des prostituées en Grèce ou à Rome. Si vous en avez assez de répondre à la couleur du cheval blanc d'Henri IV, ces miscellanées sont faites pour vous. Ici, pas de solution limitée à un mot, un nom, une date. Pour être instructives, les réponses sont suffisamment longues, l'envie d'en savoir plus suit d'elle-même.Vous ne connaissez pas les réponses ? Et alors ? Peu importe, tout l'intérêt réside justement dans leur découverte, une invitation à se plonger dans les plaisirs de la connaissance. Tout comme les auteurs, vous apprendrez vite que l'important c'est ce que l'on ne connaît pas encore. Entre deux remue-méninges, des recettes de cuisine, depuis l'Antiquité, offrent repos de l'esprit et joie des papilles. À vous les astuces de beauté de l'époque médiévale, les grands écrits fondateurs des artistes, les grottes préhistoriques, les inventions, les femmes à avoir relevé un défi incroyable pour la première fois.Vous savez que vous ne savez rien ? Cela tombe bien, nous aussi.»

❧ MON AVIS :

C'est un style de livre un peu différent de d'habitude dont je vais vous parler aujourd'hui. Lorsque l'on m'a proposé cette masse critique au départ, je ne savais pas si cela allait me plaire et surtout si cela serait mon genre. Cependant je voulais tenter, je n'avais jamais réellement lu de livre d'énigmes, cela m'intriguer donc énormément. Quoi qu'il en soit, je remercie les éditions PUF et Babelio pour cet envoi. J'ai passé un bon moment, mais c'est tout.

Résumons un peu. Apprenez à parler le louchébem, l'argot des bouchers, retrouvez ce que Louis XIV exige des femmes dans son carrosse, fréquentez les arts incohérents, étonnez-vous du carré magique, des Hénokiens, suivez votre âme dans ses migrations ou laissez-vous tenter par les avances des prostituées en Grèce ou à Rome. Si vous en avez assez de répondre à la couleur du cheval blanc d'Henri IV, ces miscellanées sont faites pour vous. Ici, pas de solution limitée à un mot, un nom, une date. Pour être instructives, les réponses sont suffisamment longues, l'envie d'en savoir plus suit d'elle-même. Vous ne connaissez pas les réponses ? Et alors ? Peu importe, tout l'intérêt réside justement dans leur découverte, une invitation à se plonger dans les plaisirs de la connaissance. Tout comme les auteurs, vous apprendrez vite que l'important c'est ce que l'on ne connaît pas encore. Entre deux remue-méninges, des recettes de cuisine, depuis l'Antiquité, offrent repos de l'esprit et joie des papilles. À vous les astuces de beauté de l'époque médiévale, les grands écrits fondateurs des artistes, les grottes préhistoriques, les inventions, les femmes à avoir relevé un défi incroyable pour la première fois. Vous savez que vous ne savez rien ? Cela tombe bien, nous aussi.

Vous l'aurez deviné, encore une fois je ne peux pas vous faire une chronique comme j'ai l'habitude de vous faire. Tout simplement parce qu'il s'agit ici d'énigmes et de devinettes.

Alors comme beaucoup je ressors mitiger suite à la lecture de ce livre. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en soit je trouve que c'est une excellente idées ces énigmes. Cependant comme beaucoup l'ont déjà fait remarquer, ces énigmes sont beaucoup trop complexes pour réellement s'amuser. Il faut du silence, de la patience, pouvoir écrire...Or en général lorsque l'on nous dit énigmes, on pense jeu, amusement, rigolade... La très honnêtement si j'ai pu répondre à dix questions sur tout le livre c'est déjà bien. Or le but n'est pas de faire sentir au lecteur qu'il est bête, qu'il n'a pas de culture... C'est toutefois ainsi que je me suis sentie en refermant ce livre. Et cela me désole car j'adore les énigmes. En soit, le travail des écrivains est impressionnant, mais il n'est pas porté de tout le monde et je trouve cela plus que dommage. Je pense que ce livre vise un certain public et je ne dois pas en faire partie.

Mon avis. Et bien malheureusement cela ne l'a pas fait avec moi car même si je reconnais l'excellent travail fait par les auteurs. On ne comprend pas très bien leurs intentions, nous apprendre des choses ou essayer de nous faire comprendre que nous n'avons pas de culture. Dommage, j'attendais beaucoup de ce livre car je pensais m'amuser avec mes amis et ça a été plutôt une prise de tête.


❧ NOTATION :

Miscellanées de culture générale, de Florence Braunstein & Jean-François Pépin chez PUF

vendredi 8 avril 2016

Bilan de Mars 2016

Bilan de Mars 2016
Bonjour à tous :) J'ai un peu tarder pour écrire ce bilan, mais le voila enfin. Je dois dire que je ne suis pas aussi satisfaite que je le pensais, cependant j'ai quand même avancer un peu dans mes lectures. J'espère que vous avez passer de bonnes lectures. 

 Livres lu :

Les nuits de Shéhérazade Tome 1: Captive de Renée Ahdieh (448 pages) - SP
Litchi et Tic-Toc Tome 1: Drôle de rencontre de Polly Faber (144 pages) - SP
Petit poucet de Hassan Amekan (32 pages) - SP
Pêcheur de rêves de Christo & Charlotte Cottereau (32 pages) - SP
Moi, Malala de Malala Yousafzai (268 pages) - SP
Fans de la vie impossible de Kate Scelsa (365 pages) - SP
Miscellanées de culture générale de Florence Braunstein & Jean-François Pétrin (342 pages) - Masse Critique

 Livres reçus/achetés :

Paranoia de Melissa Bellevigne - SP
L'inconnue du quai de Mary Kubica - SP
Déclaration universelle des droits de l'homme  de Collectif - Achat
La petite éloge de la lecture de PEF - Achat
Défense des droits des femmes de Mary Wollstonecraft - Achat
Dora Bruder de Patrick Modiano - Achat
Ouragan sur la riviera de Sandra Nelson - SP
Mémoire cachée  de Sebastian Fitzek - SP
Litchi et Tic-Toc Tome 1: Drôle de rencontre de Polly Faber - SP
Petit poucet de Hassan Amekan - SP
Pêcheur de rêves de Christo & Christelle Cottereau - SP
Miscellanées de culture générale de Florence Braunstein & Jean-François Pétrin - Masse Critique


Cela fait donc 1631 pages lu ce mois ci et 12 livres reçus/achetés.