samedi 25 juin 2016

Sunshine Episode 1, de Paige McKenzie chez Hachette

Sunshine Episode 1, de Paige McKenzie chez Hachette

 Titre : Sunshine Episode 1
 Auteur :Paige McKenzie
 Editeur : Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie :10 Février 2016
 Genre :Horreur, Jeunesse
 Nb de pages : 304 pages
 Prix : 15€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« L'univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l'autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu'elle choisie sur Internet. Sunshine constate que rien n'est à son goût : la maison est décrépie, l'intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l'air, l'humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l'étage. Bizarrement, sa mère n'entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu'il s'agit de l'esprit d'une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s'habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique... Au cours d'une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l'eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n'y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu'il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement... »
 
❧ MON AVIS :
 
Contrairement à beaucoup de personnes, je n'avais absolument pas du tout entendu parler de ce livre ou bien même de la série diffusée sur youtube. Je me suis donc lancée dans cette histoire sans ne rien savoir, mise à part qu'il était question d'une histoire de fantômes. Et vu les commentaires qui étaient écrits sur la première page et la quatrième page de couverture, je m'attendais à prendre réellement peur pour une fois. Je dois dire que j'ai passé un bon moment avec ce livre mais cependant je n'ai pas eu du tout peur. Quoi qu'il en soit je remercie les éditions Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. L'univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l'autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu'elle choisie sur Internet. Sunshine constate que rien n'est à son goût : la maison est décrépie, l'intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l'air, l'humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l'étage. Bizarrement, sa mère n'entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu'il s'agit de l'esprit d'une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s'habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique... Au cours d'une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l'eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n'y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu'il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement...

Commençons comme d'habitude par les personnages. Notre personnage principal n'est autre que la jeune demoiselle Sunshine qui a 16 ans. J'ai plutôt bien accrochée avec ce personnage, je dois dire. Je l'ai trouvé très courageuse, passionnée, déterminée... Ce que j'ai apprécié, c'est que pour une fois, nous n'avons pas un personnage parfait (bien au contraire). Il y a plein de moments où la demoiselle ne sait absolument pas comment elle doit faire, qui croire, comment agir... On sent sa tristesse et sa détresse face à des évènements qui la dépasse. Elle fut très attachante et touchante dans sa manière d'être et d'agir. Et bien évidemment il nous fallait, un personnage principal masculin également. Sur celui-ci je l'ai bien apprécié également mais je suis un peu plus perplexe. C'est-à-dire que bien que l'on voie qu'il veut bien faire, être là pour Sunshine. On remarque également qu'il travaille d'arrachepied pour l'aider, il est attentionné, courageux... Cependant on ressort avec une impression de ne pas le connaitre le tout à fait. J'ai en tout cas était touché par leur relation à tous les deux, cela change des relations habituelles. J'ai été également très touché par la mère de Sunshine, Kate. Je stressais pour elle, je voulais qu'elle s'en sorte. Ça me faisait limite mal de voir certaines situations et de voir la distance que prenait la relation entre la mère et la fille. 

Venons-en à présent à l'histoire et l'intrigue. Je vais commencer par mon seul point négatif comme je vous l'ai déjà annoncé. Sur le livre, il nous ait annoncé que nous aurions peur au cours du livre. Et bien pour ma part, je dois dire que cela ne m'a pas plus effrayé que cela. Malheureusement, je m'attendais à vraiment en rêver (car c'est ce qui m'arrive lorsque je suis à fond dans un livre et qui me marque) mais là ce ne fut pas le cas. Toutefois, j'ai tout de même vraiment apprécié ma lecture. C'est-à-dire qu'une fois dans mon livre, je n'ai pas pu m'arrêter de tourner les pages encore et encore. Notamment car c'est le genre d'histoire que je lis très peu (non pas car ce n'est pas mon style, mais tout simplement car je ne trouve pas d'histoire qui pourrait me convaincre). Bref j'ai trouvé l'histoire très originale, très prenante, très additive et enivrante... De plume, j'ai trouvé que la plume de l'auteur était simple mais prenante en même temps. Cela nous tient en haleine tout le long du livre. On veut absolument savoir comment cela va se finir. Et je dois dire que j'y attendais un peu finalement (en tout cas pour certains éléments). Je pense que je lirais la suite, non pas pour le côté surnaturel mais pour le côté fantastique et savoir le reste de l'histoire de Sunshine. 

Mon avis. Je dois dire que j'ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre mais ce n'est pas réellement ce que j'attendais. Notamment car je n'ai pas eu peur durant l'histoire mais j'ai tout de même apprécié le côté fantastique de l'histoire. J'ai aimé suivre la relation entre Sunshine et Nolan qui ne ressemble à aucune autre. Je pense que je lirais la suite.
 
❧ NOTATION :

Sunshine Episode 1, de Paige McKenzie chez Hachette

dimanche 19 juin 2016

The DUFF: Dodue Utile et Franchement Fade, de Kody Keplinger chez Hachette

The DUFF: Dodue Utile et Franchement Fade, de Kody Keplinger chez Hachette

 Titre : The DUFF: Dodue Utile et Franchement Fade
 Auteur :Kody Keplinger
 Editeur : Hachette
 Collection : Films & Séries TV
 Date de sortie :9 Janvier 2016
 Genre :Contemporaine
 Nb de pages : 304 pages
 Prix : 15€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Meilleure amie ? Boulet ? En fait, elle est leur... DUFF ! Bianca n'est peut-être pas la fille la plus jolie, ni la plus populaire du lycée mais elle a d'autres atouts : deux meilleures copines, un esprit mordant et beaucoup de second degré. Elle est aussi bien trop maligne pour tomber sous le charme du sexy Wesley, coureur de jupons invétéré et son ennemi juré depuis qu'il la surnomme la D.U.F.F (Dodue, Utile et Franchement Fade). Jusqu'au jour où elle commence à se demander si ses vraies ennemies ne seraient pas en fait ses amies si jolies, si parfaites et si populaires qui ont fait d'elle leur faire valoir : la copine un peu moche mais bien utile... leur D.U.F.F. ? Fatiguée d'être toujours reléguée au second plan, Bianca décide de sortir de l'ombre et de se débarrasser de son surnom en menant une véritable révolution contre les impitoyables règles sociales du lycée. Et en croisant sur son chemin un improbable allié... »

❧ MON AVIS :

Alors, comme tout le monde j'ai bien entendu parler de ce livre. Cependant je ne l'ai pas reçu avant un certain moment. Contrairement à mes habitudes, j'ai vu le film avant de lire le livre. C'est une chose que je ne fais pas habituellement car cela m'empêche de visualiser les caractères, les évènements qui arrivent aux personnages. Quoi qu'il en soit pour une fois, j'ai lu le livre après. Et je pense en effet que cela n'était pas une bonne idée car même si j'ai apprécié ma lecture, j'ai trouvé des mais. Je remercie toute fois les éditions Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. Meilleure amie ? Boulet ? En fait, elle est leur... DUFF ! Bianca n'est peut-être pas la fille la plus jolie, ni la plus populaire du lycée mais elle a d'autres atouts : deux meilleures copines, un esprit mordant et beaucoup de second degré. Elle est aussi bien trop maligne pour tomber sous le charme du sexy Wesley, coureur de jupons invétéré et son ennemi juré depuis qu'il la surnomme la D.U.F.F (Dodue, Utile et Franchement Fade). Jusqu'au jour où elle commence à se demander si ses vraies ennemies ne seraient pas en fait ses amies si jolies, si parfaites et si populaires qui ont fait d'elle leur faire valoir : la copine un peu moche mais bien utile... leur D.U.F.F. ? Fatiguée d'être toujours reléguée au second plan, Bianca décide de sortir de l'ombre et de se débarrasser de son surnom en menant une véritable révolution contre les impitoyables règles sociales du lycée. Et en croisant sur son chemin un improbable allié...

Parlons dans un premier temps des personnages. Nous avons tout d'abord notre personnage principal Bianca. J'ai plutôt bien apprécié ce personnage car j'ai l'impression de me reconnaitre en elle (même si je n'étais pas pareil durant mes années lycée). C'est une jeune fille très attachante, très touchante, un peu perdue par moment, qui manque de confiance en elle en permanence. Toutefois cela ne l'empêche pas d'avoir de l'humour et un sacré caractère quand elle veut. Notre autre personnage principal est Wesley. Je dois dire que je ne l'appréciais absolument pas au début du livre, je le trouvais très frimeur, odieux, peu sympathique (bref le gars typique populaire des films américains). Sauf que plus l'on avance dans le livre, plus on se rend que finalement il n'est pas si méchant que ça bien au contraire. Il va même jusqu'à aider notre protagoniste. Et j'ai commencé à le trouver alors touchant et attachant. Pour les autres personnages secondaires, je dois dire que je suis assez mitigée. Je les ai trouvés sympa mais j'aurais souhaité allez un peu plus dans ce qu'ils pensent, ressentent...

Venons-en à présent à l'histoire et à l'intrigue. J'avais très peur de retomber dans ce côté très adolescent et ce à cause du film. Mais ce ne fut pas tant le cas que ça. Pour la simple et bonne raison que dans le film cela est plus tourné à la comédie romantique ; tandis que dans le livre les thèmes abordés sont beaucoup plus profonds, plus recherchés et travaillés. Je dois dire que cela m'a beaucoup plus car de nombreux sujets, je les ai malheureusement vécues moi-même. Et ce ne fut pas facile tous les jours. De voir la manière dont l'auteur amène cela était très intéressant je trouve. Cela va permettre aux adolescents qui vont lire justement cette histoire de comprendre certains points de vue même si c'est soi-disant « pour rire ». L'histoire est très originale et une fois que l'on est dans le livre, on ne veut juste plus arrêter de tourner les pages. En ce qui concerne l'écriture de l'auteur, je dois dire que celle-ci fut extrêmement agréable, simple à lire, sans réelle contrainte. On ressent les émotions des différents personnages, on rigole même grâce à l'humour (certes parfois cynique) de Bianca.

Mon avis. Je dois dire que même si c'est un livre extrêmement adolescent, cela ne m'a pas empêché d'apprécié ma lecture. Notamment grâce aux différents thèmes que nous apporte l'auteur. Les pages se tournent très vite et ce grâce à l'aide de l'humour des personnages, de l'écriture de l'auteur qui est envoutante et nous incite à tourner encore et toujours les pages. Bref si vous voulez retomber dans vos années lycée, n'hésitez surtout pas ce livre est fait pour vous.

❧ NOTATION :

Le testament noir, de Jean-Luc Aubarbier chez City Editions

Le testament noir, de Jean-Luc Aubarbier chez City Editions

 Titre : Le testament noir
 Auteur :Jean-Luc Aubarbier
 Editeur : City Editions
 Collection : Thriller
 Date de sortie :Janvier 2016
 Genre :Thrillere
 Nb de pages : 288 pages
 Prix : 17€90
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« De terribles attentats commis par des fous d'Allah frappent le monde occidental, faisant des milliers de victimes. Juste avant le début de cette vague de terreur, le père de l'archéologue Pierre Cavaignac a été assassiné. C'est sa dernière découverte qui lui a coûté la vie. Aidé de sa partenaire Marjolaine Karadec, Pierre se lance dans un jeu de piste semé de cadavres, sur les traces d'une conspiration remontant aux heures les plus sombres de l'Histoire et à l'alliance entre Hitler et Husseini, le mufti de Jérusalem. Avec l'aide des services secrets et de nombreux frères maçons, Pierre et Marjolaine doivent à tout prix arrêter une redoutable terroriste fanatique. Son objectif : s'emparer d'un objet légendaire qui pourrait fédérer tous les musulmans, la Lance de Mahomet... »
 
❧ MON AVIS :
 
Et oui il s'agit bien du deuxième livre sur les Nazis que je vous parle aujourd'hui. A croire que j'ai des journées à thèmes. Je dois dire que lorsque l'on m'a proposé ce livre, je me suis dit oui pour le thème ; même si je dois bien l'avouer je ne suis pas habitué aux thrillers. De plus je n'ai jamais entendu parler de ce livre, ni de son auteur. Je partais donc en terre totalement inconnue. Quoi qu'il en soit, je remercie les éditions City pour cet envoi. J'ai passé un bon moment avec ce livre.

Résumons un peu. De terribles attentats commis par des fous d'Allah frappent le monde occidental, faisant des milliers de victimes. Juste avant le début de cette vague de terreur, le père de l'archéologue Pierre Cavaignac a été assassiné. C'est sa dernière découverte qui lui a coûté la vie. Aidé de sa partenaire Marjolaine Karadec, Pierre se lance dans un jeu de piste semé de cadavres, sur les traces d'une conspiration remontant aux heures les plus sombres de l'Histoire et à l'alliance entre Hitler et Husseini, le mufti de Jérusalem. Avec l'aide des services secrets et de nombreux frères maçons, Pierre et Marjolaine doivent à tout prix arrêter une redoutable terroriste fanatique. Son objectif : s'emparer d'un objet légendaire qui pourrait fédérer tous les musulmans, la Lance de Mahomet...

Comme d'habitude, parlons dans un premier temps des personnages. Je dois dire que pour la plupart d'entre eux, je les ai plutôt bien appréciés. Nous avons tout d'abord Pierre et Marjolaine. J'ai aimé leur manière de mener l'enquête, de penser, de réagir. Au fil des pages on veut juste en savoir plus en fait. Nous avons également un autre personnage, le père de Pierre : Joseph. J'ai d'ailleurs trouvé son histoire très intéressante. J'ai été très prise par ce qu'il avait vécu. On se rend compte que l'espionnage durant les années 20 à 40 n'était pas si facile que ça, bien au contraire. Il se retrouve dans des situations complexes plusieurs fois mais cela ne l'empêche de continuer ce qu'il fait. Il est vrai qu'il y a des moments du livre, qui ne sont pas toujours simple à lire. Cependant pour ma part j'ai déjà lu pire et bien que ce soit dure ; cela ne m'a pas empêcher d'avancer dans ma lecture. J'ai trouvé que l'écriture de l'auteur était impressionnante car je ressentais parfois la peur, le courage, l'espoir et la haine des personnages. (Ce qui est assez ces derniers temps dans mes lectures.) Si je me devais de chercher un petit hic dans l'histoire, ce serait peut-être que l'auteur passait certains éléments un peu trop rapidement et que nous aurions pu nous y attarder un peu plus. M'enfin là je cherche la petite bête.

Parlons à présent de l'histoire et l'intrigue. Bon alors comme vous le savez depuis le temps, en général lorsqu'il y a un mélange entre le passé et le présent, j'ai tendance à décrocher. Toutefois ici cela ne m'a absolument pas dérangé. Pour la simple et bonne raison que cela était bien gérer de la part de l'auteur. Et comme dit auparavant je ne suis pas non plus une grande adepte des thrillers mais je dois dire que c'est ce qui m'a le plus captivé dans ce livre. Je n'ai pas trouvé cela glauque. Certes cela pouvait être dure, mais je trouvais que ça allait. J'avais un peu peur que le côté politique me dérange et occupe trop de place, mais ce ne fut absolument pas le cas bien au contraire. Je n'avais qu'une seule envie au fil des pages, en savoir plus. C'est un livre qui relativement rythmé, on ne ressent pas de moment de relâchement. 

Mon avis. Ce fut une très bonne découverte. Notamment car je ne lis d'habitude pas de thriller. J'ai vraiment été prise par l'histoire, plus j'avançais dans les pages plus je voulais en savoir plus sur les deux histoires. La construction faite par l'auteur entre le passé et le présent est vraiment bien fait. Je ne me suis jamais sentie perdu. De plus le côté politique n'est en aucun cas dérangeant, au contraire. Ce roman va permettre de nous expliquer la montée des extrêmes et je trouve cela très intéressant. Bref je vous le conseille fortement.
 
❧ NOTATION :

Le testament noir, de Jean-Luc Aubarbier chez City Editions

Le garçon au sommet de la montagne, de John Boyne chez Gallimard

Le garçon au sommet de la montagne, de John Boyne chez Gallimard
 Titre : Le garçon au sommet de la montagne
 Auteur :John Boyne
 Editeur : Gallimard
 Collection : Romans Ado
 Date de sortie :9 Juin 2016
 Genre :Jeunesse, Drame
 Nb de pages : 272 pages
 Prix : 13€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, le petit Pierrot mène une vie insouciante et heureuse à Paris. Devenu orphelin, il rejoint sa tante, en Allemagne dans une maison en haut de la montagne. Sauf qu'il ne s'agit pas d'une maison ordinaire. C'est le Berghof, la résidence secondaire d'Hitler. Pierrot va découvrir un nouveau monde, fascinant et monstrueux. »

❧ MON AVIS :

Lorsque j'ai reçu ce livre je ne pouvais pas être plus heureuse. Comme vous le savez depuis le temps, je lis beaucoup de livres concernant la Seconde Guerre Mondiale. C'est donc tout naturellement que je connaissais déjà le travail de John Boyne. En effet j'avais eu l'occasion auparavant de lire « Le garçon en pyjama rayé », mais aussi « Mon père est parti à la guerre ». Ce sont deux livres que j'avais beaucoup apprécié. J'étais donc heureuse de découvrir son nouveau livre. Je remercie les éditions Gallimard car j'ai encore passé un excellent moment.

Résumons un peu. A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, le petit Pierrot mène une vie insouciante et heureuse à Paris. Devenu orphelin, il rejoint sa tante, en Allemagne dans une maison en haut de la montagne. Sauf qu'il ne s'agit pas d'une maison ordinaire. C'est le Berghof, la résidence secondaire d'Hitler. Pierrot va découvrir un nouveau monde, fascinant et monstrueux.

Parlons dans un premier temps des personnages. Notre personnage principal n'est autre que Pierrot Fischer. On découvre un petit garçon au départ avec une vie de famille difficile et ce dû au reste de la Grande Guerre. C'est un garçon naïf, qui découvre la vie, se pose beaucoup de questions... Au début du livre on apprécie beaucoup ce petit garçon devenu orphelin, on le trouve touchant, attachant, on s'attriste pour lui durant les différentes situations. Puis les années passent et notre haine envers ce jeune homme commence à grandir. On comprend rapidement qu'il est contrôlé, mais on ne comprend pas qu'il puisse aller aussi loin dans ses actions. J'avais parfois envie de lui mettre une baffe pour qu'il retrouve son identité d'origine et qu'il arrête d'être aussi naïf et influençable. C'est un personnage très bien construit et tout en complexité malgré tout. Cela nous fait comprendre que cela a pu en effet arrivé plusieurs fois durant cette époque. En ce qui concerne les autres personnages, ils sont assez secondaires. Nous avons bien évidemment le Führer, la tante de Pierrot Béatrix, le conducteur du Führer Ernst... En ce qui concerne Béatrix, on comprend pourquoi elle fait venir son neveu, cependant on doute fortement sur son choix plus le temps passe. On la trouve désemparé et son sort nous attriste, de même que pour le sort d'Ernst. Quant au Führer et bien on ne peut que le détester. Il est tel qu'on le connait et cela suffit à camper sur nos positions.

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. Et bien je dis encore une fois bravo à John Boyne. Notamment car une fois le livre en main, je n'ai pas pu le délaissé. J'ai été complétement happé par cette histoire. C'était la première fois que je lisais une histoire comme celle-ci. L'idée de faire venir un jeune garçon au Berghof et qui changerait son point de vue sur la situation (de la guerre, des juifs...). On se rends compte grâce à cette histoire de l'influence que peut avoir l'entourage sur un jeune garçon qui grandit. Et on voit également jusqu'où peut aller cette traitrise envers « sa famille, son pays, ses amis... ». Cela nous montre également bien qu'il n'y avait de personnes parfaites, cela dépend de l'entourage, de l'influence. Pour moi l'histoire était très bien écrite, même si j'aurais aimé en savoir un peu plus par exemple sur son passage à l'orphelinat, sur la vie des sœurs... J'ai beaucoup apprécié que l'auteur fasse un retour après la guerre sur ce qui est arrivé aux différents personnages rencontrés durant l'histoire. Cela permet de ne pas les oublier, de ne pas les mentionner qu'une seule fois. Pour l'écriture de l'auteur, je l'ai trouvé tout autant envoutante et enivrante que d'habitude. Il nous emmène réellement dans cette époque sombre de l'histoire.

Mon avis. Il s'agit presque d'un coup de cœur. J'ai tout simplement adoré cette histoire qui nous montre que personne n'était parfait durant la Seconde Guerre Mondiale. Selon l'entourage que nous avions, on pouvait se retrouver influencé dès le plus jeune âge dans cet univers sombre. Et ça beaucoup de français et d'allemands feraient mieux de ne pas l'oublier. Je remercie John Boyne d'avoir écrit cette histoire.

❧ NOTATION :

Le garçon au sommet de la montagne, de John Boyne chez Gallimard

mercredi 15 juin 2016

Retour sur terre, de Mélanie Rose chez L'Archipel

Retour sur terre, de Mélanie Rose chez L'Archipel


 Titre : Retour sur terre
 Auteur :Mélanie Rose
 Editeur : L'Archipel
 Collection : Romans
 Date de sortie :Octobre 2015
 Genre :Contemporaine
 Nb de pages : 402 pages
 Prix : 22€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Michaela Anderson, une jeune Anglaise de 25 ans travaillant dans une compagnie d'assurances, a accepté de participer avec quelques collègues à un baptême de saut en parachute. Au moment de s'élancer dans le vide, la dernière, elle est emportée par une bourrasque qui l'éloigne des autres... Quand elle retrouve la terre ferme, l'aérodrome est désert, sa voiture a disparu et il fait presque nuit. C'est alors qu'elle découvre avec stupeur sa photo sur des affichettes prétendant qu'elle a disparu... il y a six ans et demi ! Qu'a-t-il bien pu se passer ? Aurait-elle perdu la raison ? Serait-elle devenue amnésique ? A-t-elle été victime d'une faille spatiotemporelle ? Mais, surtout, qu'a-t-elle bien pu faire au cours de tout ce temps ? »

❧ MON AVIS :

Il me semble que contrairement à certains romans, j'ai demandé celui-ci un peu au pif. Je m'explique, depuis quelque temps j'apprécie réellement le contemporain (peut-être parce que je vieillie). Donc lorsque les éditions l'Archipel m'ont proposé ce roman, je me suis dit c'est du contemporain, pourquoi pas. Et je ne suis globalement pas déçue. J'ai passé un bon moment de lecture. Je remercie donc les éditions l'Archipelpour cet envoi.

Résumons un peu. Michaela Anderson, une jeune Anglaise de 25 ans travaillant dans une compagnie d'assurances, a accepté de participer avec quelques collègues à un baptême de saut en parachute. Au moment de s'élancer dans le vide, la dernière, elle est emportée par une bourrasque qui l'éloigne des autres... Quand elle retrouve la terre ferme, l'aérodrome est désert, sa voiture a disparu et il fait presque nuit. C'est alors qu'elle découvre avec stupeur sa photo sur des affichettes prétendant qu'elle a disparu... il y a six ans et demi ! Qu'a-t-il bien pu se passer ? Aurait-elle perdu la raison ? Serait-elle devenue amnésique ? A-t-elle été victime d'une faille spatiotemporelle ? Mais, surtout, qu'a-t-elle bien pu faire au cours de tout ce temps ?

Tout d'abord je me dois de préciser, que contrairement à certaines personnes je ne connaissais absolument pas l'auteur et donc par conséquent, ni ses précédents romans. Je me suis donc lancée à l'aveugle dans ce roman.

Commençons comme toujours par les personnages. Nous avons tout d'abord notre personnage principal Michaela Anderson. C'est une jeune femme de 25 ans, jeune mais extrêmement mature. En effet cette dernière vit avec un homme qui a déjà une petite fille Abigail et qui a 8 ans. La jeune femme joue alors un « second » rôle de maman pour la petite fille. Et c'est d'ailleurs ce qui l'a rendu très mature, apte à prendre des décisions rapidement, essayer d'apaiser et calmer les choses tout en trouvant des solutions... En soit j'aurais pu apprécié ce personnage, cependant à cause d'évènements qui vont lui arriver ; je trouve qu'elle change très vite son avis, ses sentiments...Je trouve cela un peu incompréhensible car même si elle est peu perdue, cela n'explique certains de ces agissements. J'ai – je dois dire – beaucoup apprécié son côté protecteur, maternel... Pour les autres personnages principaux, nous avons plusieurs Matt, Calum, Abigail... Je n'ai absolument pas apprécié Matt, car je trouvais qu'il prenait avantage de la situation. Même s'il voulait le bien de la demoiselle, je ne voyais que l'avantage pris sur elle. Quant à Calum, j'ai trouvé qu'il se rabaissait, qu'il ne se battait absolument pas, il laissait les choses se passer. Et c'est dommage car on aurait pu avoir tellement plus avec lui. De même qu'avec sa fille Abigail. Alors elle je l'appréciais, mais je n'ai pas aimé la manière dont l'auteur l'a décrit et construit son personnage. J'avais l'impression de me visualiser un cliché que tout le monde a. Mais je trouvais son fond intéressant et qui aurait pu être également creuser un peu plus.

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. C'est là que ça coince. Comme beaucoup de personnes, j'ai dévoré le livre. Cependant les incohérences, la crédibilité de l'histoire et les clichés présents gâchent un peu le paysage. Alors quand je parle de crédibilité, en soit l'histoire de disparition en plein vol et qui l'a fait apparaitre 6 ans et demi après, ça cela ne me dérange absolument pas. Au contraire j'ai adoré l'idée et le concept. Mais c'est l'amoncellement de clichés qui rends l'histoire peu crédible. *SPOILERNous avons tout d'abord le fait que c'est une jeune femme qui se retrouve avec un homme ayant déjà une petite fille (d'une autre femme) ... La jeune femme (« Grace ») est morte de maladie. Lorsque Michaela revient, la petite fille est devenue une adolescente gothique (qui ne va pas au lycée, fume des joints, boit...). Bref j'en passe *FIN DE SPOILER* Mais il n'y a pas que ça. Que l'auteur veuille que les lecteurs se posent des questions tout au long de leur lecture, je suis d'accord. Mais qu'il n'y ait absolument aucune réponse de la part de l'auteur, là je dis non. On a un semblant de réponse, de ce qui a pu lui arriver mais ce ne sont que des hypothèses, nous n'avons aucune réponse à la fin du livre. Et en parlant de cette fin, on ne peut pas appeler cela réellement une fin, car c'est tellement flou et c'est tellement vague, qu'il s'agit plus que de laisser les lecteurs se faire une idée. Cela m'a extrêmement déçue.

Mon avis. J'ai passé un bon moment mais malheureusement plusieurs points sont venus ternir ma lecture : les clichés, le manque de crédibilité de l'histoire, les personnages peu attachants... C'est réellement dommage car la trame de l'histoire était vraiment bonne. De plus je trouvais que l'évènements marquant était vraiment intriguant et je pensais donc que cela allait m'amener dans un monde réellement autre mais là. Je suis un poil déçue et sur ma faim.

❧ NOTATION :

Retour sur terre, de Mélanie Rose chez L'Archipel

dimanche 12 juin 2016

En mission avec la 2ème D.B De la libération de Paris au Nid d'Aigle, de Pierre Coatpéhen chez Locus Solus

En mission avec la 2ème D.B De la libération de Paris au Nid d'Aigle, de Pierre Coatpéhen chez Locus Solus

 Titre : En mission avec la 2ème D.B De la libération de Paris au Nid d'Aigle
 Auteur :Pierre Coatpéhen
 Editeur : Locus Solus
 Collection : Récits
 Date de sortie :22 Juillet 2014
 Genre :Historique
 Nb de pages : 141 pages
 Prix : 19€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« L'incroyable aventure d'un jeune Breton engagé dès 1940 dans la France Libre. Il fut notamment le tireur du premier char à libérer Paris, le 24 août 1944, veille de l'entrée du général Leclerc. Ce souvenir inoubliable de l'accueil des premiers blindés français dans une capitale encore occupée est raconté directement par l'un de ses acteurs principaux. »
 
❧ MON AVIS :

Bon je pense que vous savez tous à quel point j'aime les livres qui concernent la Seconde Guerre Mondiale. J'aime en apprendre toujours plus sur le sujet et avec des points de vue différent. Lorsque j'ai vu ce livre lors de la masse critique de Babelio, je me suis dit que je n'avais vu ce livre et que cela m'intéressait beaucoup. Je remercie d'ailleurs Babelio et les éditions Locus Solus pour cet envoi et cette découverte.

Résumons un peu. L'incroyable aventure d'un jeune Breton engagé dès 1940 dans la France Libre. Il fut notamment le tireur du premier char à libérer Paris, le 24 août 1944, veille de l'entrée du général Leclerc. Ce souvenir inoubliable de l'accueil des premiers blindés français dans une capitale encore occupée est raconté directement par l'un de ses acteurs principaux.

Comme il m'arrive de le répéter assez souvent, il est difficile de faire une chronique comme j'ai l'habitude de faire. Je vous fais donc une chronique sur mon ressenti, mais pas les mêmes détails qu'habituellement.

Alors déjà que j'ai beaucoup apprécié avec ce livre-ci, c'est que l'on voit bien qu'il s'agit d'un jeune homme qui décide de partir de sa région française (la Bretagne) pour aller défendre son pays : La France. On ressent sa fierté de pouvoir défendre son pays comme il le peut. Et on peut le comprendre très honnêtement. En plus de sa fierté, on ressent également son courage, sa détermination...

Dans ce livre, nous suivons donc son parcours de la Bretagne jusqu'au nid d'Aigle de Hitler ; mais également son retour à Paris, à Strasbourg. J'ai trouvé cela très intéressant de suivre ce jeune homme au fil des évènements et d'avoir son point de vue sur la situation. Cependant j'ai rencontré un petit souci avec ce récit. J'ai trouvé que pour certains éléments, évènements ; cela manquait de précisions. Je souhaitais en savoir plus que les petits paragraphes que l'on pouvait trouver parfois. On comprenait la situation mais cela manquait de détails sur ce qui se passait, ce qu'il ressentait, ce qu'il vivait... Et malheureusement, je lis ce genre de livre pour découvrir ce genre de choses en général. Toutefois cela peut plaire, à ceux qui justement ne veulent pas rentrer dans les détails. 

Mon avis. J'ai globalement vraiment apprécié ma lecture. Toutefois il m'a tout de même manqué plus de détails sur la situation, sur ce que vivait le narrateur, sur ce qu'il ressentait. Lorsque je lis des récits sur la Seconde Guerre Mondiale, j'aime avoir le maximum d'informations. J'ai cependant vraiment apprécié que l'éditeur ai ajouté plusieurs feuillets de photos afin d'avoir une idée des personnes dont nous parle le narrateur, mais aussi des engins, des lieux... Je trouve que c'était une très bonne idée. Bref pour ceux qui n'aime pas trop les détails, je vous conseille fortement ce livre.

❧ NOTATION :

En mission avec la 2ème D.B De la libération de Paris au Nid d'Aigle, de Pierre Coatpéhen chez Locus Solus

mercredi 1 juin 2016

Hello, adieu et nous au milieu..., de Jennifer E.Smith chez Hachette

Hello, adieu et nous au milieu..., de Jennifer E.Smith chez Hachette

 Titre : Hello, adieu et nous au milieu
 Auteur :Jennifer E.Smith
 Editeur : Hachette
 Collection : Littérature contemporaine
 Date de sortie :14 Octobre 2015
 Genre :Romance
 Nb de pages : 272 pages
 Prix : 15€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« DANS DOUZE HEURES, Clare partira pour une prestigieuse université de la côté Est des États-Unis, tandis que son petit ami, Aidan, ira étudier en Californie, à cinq mille kilomètres de là.

Pour CLARE, les choses sont évidentes: elle et Aidan doivent rompre ce soir. Ils sont trop jeunes pour se promettre de s'aimer pour toujours, et les relations à distance sont trop douloureuses. AIDAN, lui, est persuadé du contraire et ne peut se résoudre à quitter Clare.

Au cours de leurs dernières heures ensemble, ils vont passer en revue leur histoire d'amour, se rappeler leurs souvenirs communs.

ET RETOURNER LA QUESTION DANS TOUS LES SENS : SE DIRE AU REVOIR OU ADIEU ? »

❧ MON AVIS :

Comme vous le savez sûrement depuis le temps, je n'aime pas rester sur un sentiment déception avec un auteur. Il me faut donc toujours essayer un autre livre pour voir ce que j'en pense réellement. C'est pour cela que j'ai décidé de retenter ma chance avec cet auteur : Jennifer E. Smith. Et bien maintenant je peux dire que je pense que ces romans ne me correspondent juste pas en fait. Attention je ne dis pas que c'est mauvais, juste que moi je n'ai pas accroché. Quoi qu'il en soit, je remercie les éditions Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. DANS DOUZE HEURES, Clare partira pour une prestigieuse université de la côte Est des États-Unis, tandis que son petit ami, Aidan, ira étudier en Californie, à cinq mille kilomètres de là. Pour CLARE, les choses sont évidentes : elle et Aidan doivent rompre ce soir. Ils sont trop jeunes pour se promettre de s'aimer pour toujours, et les relations à distance sont trop douloureuses. AIDAN, lui, est persuadé du contraire et ne peut se résoudre à quitter Clare. Au cours de leurs dernières heures ensemble, ils vont passer en revue leur histoire d'amour, se rappeler leurs souvenirs communs. ET RETOURNER LA QUESTION DANS TOUS LES SENS : SE DIRE AU REVOIR OU ADIEU ?

Je me suis donc lancée dans ce livre en me disant que je donnais une deuxième chance à l'auteure pour essayer de me convaincre ou tout du moins voir si son écriture était mon truc ou non. Avant de lire ce livre, je ne l'avais vu nulle part, sur aucune chaine, ni aucun blog. Je n'avais donc aucun avis.

Parlons dans un premier des personnages. Je dois dire que tous ces personnages m'ont perturbé. Nous avons tout d'abord Clare. Je ne l'ai pas du tout apprécié car je l'ai trouvé égoïste, caractérielle et qui se fou un brun des sentiments de notre autre personnage. Il y a des moments des moments où l'on se dit, « oh finalement elle peut être sympa », puis elle redevient insupportable. J'avais parfois même l'impression qu'elle se sentait supérieur à son petit ami. Notre autre personnage principal n'est autre justement que son petit ami, Aidan. Lui est déjà plus sympa que Clare. Toutefois l'on remarque quand même que ce personnage est très naïf. Il s'efface complétement face à son amie. Elle prend complétement le dessus sur l'histoire contrairement à lui. Ce n'est donc pas un couple qui m'a particulièrement convaincu. Nous avons tout de même deux autres personnages dans cette histoire. Scotty et Stella. J'ai trouvé Stella super intéressante. On sent rapidement qu'elle a plus de caractère. Personnellement j'ai préféré en savoir plus sur eux, que sur Clare et Aidan. Bref je n'ai pas été complètement convaincu.

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. Personnellement, l'idée de base n'était pas extraordinairement originale selon moi. Pour moi, l'idée du couple qui doit décider s'ils doivent se séparer ou non et un peu bof. C'est-à-dire que cela peut-être amener selon à moi à penser à l'avenir, à ce que l'on doit faire... J'ai eu un autre souci, j'aime beaucoup l'idée de repasser par les différents points importants d'une vie, d'une relation, d'une amitié. Toutefois, là cela donne une idée de longueur horrible. Au départ l'idée est intéressante, puis cela devient soulant. Bon il faut tout de même avouer que l'auteur parsème la narration de révélations importantes. Cependant cela ne m'a pas aidé à apprécié ma lecture plus que ça. De plus leur histoire d'amour ne m'a mais alors absolument pas convaincu. Déjà les personnages ne le sont pas eux-mêmes donc. Très honnêtement j'avais envie que leur décision soit prise dès le début de l'histoire. Comme dans toutes histoires pour adolescent, l'auteur nous apporte quand même des thèmes importants pour les jeunes : l'orientation scolaire, les changements des relations, l'évolution des caractères, les désaccords avec les parents... Je trouvais cela beaucoup plus intéressant que leur histoire d'amour, qui me sonnait complétement fausse.

En ce qui concerne l'écriture de l'auteure, n'étant pas totalement convaincu par l'histoire ; je dois dire que je n'étais pas tout le temps à fond dans l'envie de retourner dans le livre. L'écriture est assez simple, mais l'auteure a réussi à rendre les personnages principaux plus complexes. Pour moi, l'auteure aurait pu rentrer dans des détails plus importants, que d'ajouter de la longueur à leur jeu de piste.

Mon avis. J'ai été majoritairement assez déçue. Je pense que je commence à me faire trop vieille pour ce genre de lecture. L'idée de base était pour moi pas mauvaise, mais l'idée de jeu de poste nous donne des longueurs. De plus je n'ai absolument pas cru à ce couple. Je pense qu'après deux déceptions, je ne retenterais pas le coup avec cette auteure.

❧ NOTATION :

Hello, adieu et nous au milieu..., de Jennifer E.Smith chez Hachette