samedi 25 février 2017

Bilan de Janvier 2017

Bilan de Janvier 2017
 
 
Bonjour à tous, c'est avec énormément de retard que je vous retrouve pour le bilan du mois de Janvier 2017. Il n'y a pas eu beaucoup de lectures mais beaucoup d'achats et de réceptions. Cela se rattrapera cependant au mois de Février, je vous le promets. Quoi qu'il en soit, le voici. J'espère que vos bilans étaient meilleurs. 
 
 ❧ Livres lu :

-  Charley Davidson Tome 1: Première tombe sur la droite de Darynda Jones (415 pages) - Achat
-  Le musée des monstres Tome 1: La tête réduite de Lauren Oliver & H-C Chester (350 pages) - SP
-  L'inovateur Tome 1: Novice de Taran Matharu (346 pages) - SP

 Livres reçus/achetés :

Toute la lumière que nous ne pouvons voir de Anthony Doerr - Achat
La vague de Todd Strasser - Achat
La marraine de guerre de Catherine Cuenca - Achat
Paris sera toujours une fête de Collectif - Achat
La reine des neiges et autres contes de Hans Christian Andersen - Achat
Charley Davidson Tome 4 de Darynda Jones - Achat
Charley Davidson Tome 5 de Darynda Jones - Achat
Complots à Versailles Tome 1: A la cour du Roi de Annie Jay - SP
Complots à Versailles Tome 2: La dame aux elixirs de Annie Jay - SP
Complots à Versailles Tome 3: L'aiguille empoisonnée de Annie Jay - SP
Complots à Versailles Tome 4: Le trésor des Rovigny de Annie Jay - SP
Candidate de Christine Féret-Fleury - SP
Impyrium Tome 1 de Henry H. Neff - SP
Rage  de Orianne Charpentier - SP
Au bonheur des ogres de Daniel Pennac - Achat
La fée carabine de Daniel Pennac - Achat
Messieurs les enfants de Daniel Pennac - Achat

Cela fait donc 1111 pages lu ce mois ci et 17 livres reçus/achetés.

Double Faute, de Isabelle Pandazopoulos chez Gallimard

Double Faute, de Isabelle Pandazopoulus chez Gallimard


 Titre : Double faute
 Auteur :Isabelle Pandazopoulos
 Editeur : Gallimard
 Collection :Scripto
 Date de sortie :14 Novembre 2016
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages :204 pages
 Prix : 9€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Ulysse et Ludovic ont été entraînés au tennis par leur père dès leur plus jeune âge, dans le but d'en faire des champions. Ulysse, victime d'une blessure à l'âge de 14 ans, décide de tout arrêter pour vivre comme les autres adolescents. Deux ans plus tard, Ludovic s'écroule en plein match et se retrouve dans le coma. »

❧ MON AVIS :

J'ai reçu ce livre il n'y a pas très très longtemps. Contrairement aux précédents livres que j'ai pu vous présenter, j'avais déjà entendu parler de l'auteur qui est assez connu dans le monde du livre jeunesse. En tout cas pour ma part car elle est professeur d'ESPE et je suis étudiante en ESPE. Donc il arrive souvent que son nom soit mentionné durant les cours de français en matière de littérature jeunesse. Toutefois, je dois avouer que je ne n'ai pas encore lu « La décision » qui est pourtant son livre le plus connu. C'était donc pour ma part l'occasion de découvrir son écriture. Je remercie pour cela les éditions Gallimard pour cet envoi.

Résumons un peu. Ulysse et Ludovic ont été entraînés au tennis par leur père dès leur plus jeune âge, dans le but d'en faire des champions. Ulysse, victime d'une blessure à l'âge de 14 ans, décide de tout arrêter pour vivre comme les autres adolescents. Deux ans plus tard, Ludovic s'écroule en plein match et se retrouve dans le coma.

Parlons comme d'habitude, dans un premier temps des personnages. Nous avons ici deux personnages principaux : Ulysse et Ludovic. L'histoire nous est raconté du point de vue de Ulysse. Ce qui peut être assez dérangeant parfois est qu'il passe de la première personne à la troisième. On a cette impression qu'il n'est absolument pas imbu de sa propre personne et cela va se ressentir tout le long du livre. Ce qui est assez dérangeant c'est qu'il ne se gêne pas cependant pour accuser son père de l'avoir rendu de cette manière. Pour lui tout part du comportement de son père et de la manière dont celui-ci les a élevés mais à aucun moment il ne se remet en question. Je pouvais comprendre ce qu'il ressentait mais je le trouvais en même temps très agaçant. Il fallait qu'il critique tout le monde et tout le temps. Je crois que ce qu'il m'embêtait réellement le plus c'est ce fait qu'il ne se posait pas plus de question sur lui-même. Nous avons également le personnage de Ludovic, mais celui-ci ne parle pas dans cette histoire. On vit ce qu'il endure à travers son frère. Je me suis pas mal reconnu à travers ce personnage, car lorsque l'on est le premier dans une fratrie, on ressent beaucoup d'attente. C'est ce que vit Ludovic au quotidien de la part de son père surtout. C'est un Ludovic affaibli, brisé qui nous touche énormément je trouve. Bien évidemment très vite, on ressent de la haine pour le père qui ne comprend absolument pas ces enfants et qui n'essaye même pas. A la fin du livre, on en ressort avec des sentiments mélangés pour tous les personnages. Je n'ai pas eu de gros coup de cœur pour l'un d'entre eux ou de gros désintérêt.

Venons-en à présent à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Pour une fois je vais d'abord parler de l'écriture de l'auteur car c'est ce qui de plus clair dans mon esprit. J'ai trouvé que c'était une écriture assez simple et surtout compréhensive par tous. Je pense qu'elle pourra plaire aussi bien aux ados qu'aux plus âgés. Revenons à présent à l'histoire et l'intrigue. L'idée de se concentrer sur un sport est plutôt intéressant mais surtout de la drogue qui y coule dedans. Ce que j'ai bien apprécié, c'est que cette histoire montre bien qu'aucun sport n'est épargné. Cela permet donc de dépasser les préjugés mais également de faire de la prévention en même temps. J'ai été pas mal prise par cette histoire, une fois commencé, j'ai eu beaucoup de mal à délaisser le livre. Je voulais savoir comment cela allait finir. D'ailleurs en parlant, je fus plus que déçue par cette fin je m'attendais à autre chose et surtout une réelle réponse. Or on n'en a pas réellement. Cela reste assez vague, en tout cas pour moi.

Mon avis. Je conseille ce livre à tout adolescent ayant des relations assez complexes avec leurs parents. Je pense que ce livre peut aider à voir plus claire pour certains d'entre eux en tout cas. La plume de l'auteur m'a beaucoup plu. L'intrigue de l'histoire change de ce que l'on peut rencontrer et surtout il y a une morale derrière.

❧ NOTATION :

Double Faute, de Isabelle Pandazopoulus chez Gallimard

mardi 21 février 2017

Il était un rêve, de Liz Braswell chez Hachette

Il était un rêve, de Liz Braswell chez Hachette

 Titre : Il était un rêve
 Auteur :Liz Braswell
 Editeur : Hachette
 Collection :Littérature contemporaine
 Date de sortie :8 Juin 2016
 Genre :Jeunesse, Conte
 Nb de pages :272 pages
 Prix : 15€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Aurore a été adoptée par Maléfique après que ses parents se sont débarrassés d'elle quand elle était petite. Aurore vit à l'intérieur du château de Maléfique, couvert de ronces, avec des serviteurs zélés qui la surveillent. Mais un jour, un troubadour lui glisse une plume d'oiseau bleu : il existe donc des êtres vivants, dehors ! Aurore se met à douter de l'honnêteté de Maléfique à son égard. Elle s'enfuit du château et découvre qu'à l'extérieur, le monde est beau et bien vivant. Elle retrouve le prince Philippe qui lui raconte leur histoire. Les souvenirs d'Aurore reviennent petit à petit. Elle comprend que Maléfique la maintient prisonnière en la gardant endormie et en contrôlant ses rêves. Une nouvelle quête commence pour Philippe et Aurore qui doivent à nouveau terrasser Maléfique pour se libérer et réveiller leurs sujets avant que la méchante sorcière ne les extermine tous durant leur sommeil. »

❧ MON AVIS :

Alors, alors. J'ai reçu ce livre il n'y a pas très longtemps. J'ai toujours eu un faible pour les histoires concernant les contes, notamment car cela me rappelle ma jeunesse. Je dois dire que je n'avais cependant pas entendu de ce livre avant de le recevoir, mais le nom de l'auteur me disait quelque chose. Toutefois je ne sais pas si c'était pour ce livre ou pour un autre. J'étais donc heureuse de me lancer pour une fois dans un conte que l'on retrouve assez peu : La Belle au bois dormant. Cependant j'ai été pas mal décontenancé par ce livre. Je remercie les éditions Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. Aurore a été adoptée par Maléfique après que ses parents se sont débarrassés d'elle quand elle était petite. Aurore vit à l'intérieur du château de Maléfique, couvert de ronces, avec des serviteurs zélés qui la surveillent. Mais un jour, un troubadour lui glisse une plume d'oiseau bleu : il existe donc des êtres vivants, dehors ! Aurore se met à douter de l'honnêteté de Maléfique à son égard. Elle s'enfuit du château et découvre qu'à l'extérieur, le monde est beau et bien vivant. Elle retrouve le prince Philippe qui lui raconte leur histoire. Les souvenirs d'Aurore reviennent petit à petit. Elle comprend que Maléfique la maintient prisonnière en la gardant endormie et en contrôlant ses rêves. Une nouvelle quête commence pour Philippe et Aurore qui doivent à nouveau terrasser Maléfique pour se libérer et réveiller leurs sujets avant que la méchante sorcière ne les extermine tous durant leur sommeil.

Parlons dans un premier temps des personnages. C'est justement ce qui m'a pas mal décontenancé. Notre personnage principal n'est autre que Aurore (ou Rose comme vous voulez), la belle au bois dormant. Ce qui est assez difficile à comprendre dans cette histoire, c'est qu'il n'y a pas une Aurore mais « deux ». Une dans la réalité et une dans le rêve. Autant celle de la réalité, nous sembles forte et courageuse ; autant celle du rêve je m'en serais bien passé. Je l'ai trouvé neuneu, j'avais envie de lui mettre des claques. Elle est incapable de prendre des décisions, il lui faut constamment l'aide de quelqu'un pour avancer, soit ce sera l'aide de Maléfique, soit ce sera l'aide du Prince... Je n'avais pas l'impression qu'elle avait 16 ans, mais 8. Je trouvais cela insupportable. Parlons également de ce prince, Philippe. Ce dernier arrive beaucoup plus tard dans l'histoire. Il va donc prendre les rênes. Je n'ai également pas réussi à l'apprécier car il appréciait jouer sur le fait que Aurore/Rose était neuneu. Cela ne le dérangeait pas et le rendait également niait. Je l'ai trouvé macho alors certes éperdument amoureux. Alors ça par contre on l'a plutôt bien compris puisqu'il le répète constamment au point qu'on a envie de lui demander s'il n'a pas eu un lavage de cerveau. Bref passons. Le seul personnage qui m'a plutôt convaincu dans toute cette histoire c'est Maléfique. Car même si au départ elle est douce, gentille, compréhensive ; elle redevient rapidement la méchante que tout le monde aime. Fidèle à elle-même. Pour moi ce personnage suivait beaucoup plus l'histoire que les deux autres.

Venons-en dès à présent à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Celle-ci ne m'a pas beaucoup plus convaincu malheureusement. En effet comme je vous l'ai écrit un petit peu plus haut dans cette histoire Aurore ne sait pas réveiller à 16 ans et se retrouve alors plongé dans un rêve. On suit alors Aurore dans son rêve, sauf que cette dernière n'a pas mémoire de ce qui s'est passé auparavant. Elle va donc le découvrir petit à petit. Dit comme cela l'idée peut être intéressante, sauf qu'en réalité toute l'histoire fait des allers-retours constants entre le passé, le présent... mais aussi avec des interludes de Maléfique. Autant vous dire que tout cela nous perd mais constamment. J'ai trouvé cela beaucoup trop brouillon, l'auteur a voulu mettre beaucoup trop d'éléments et c'est perdu. La fin est précipitée en un éclair et d'une façon je trouve totalement incongru. J'ai eu beaucoup de mal a accroché à la plume de l'auteur et j'ai dû me battre pour aller jusqu'au bout du livre.

Mon avis. Malheureusement c'est avis assez négatif qui ressort de la lecture de ce livre. Tout simplement car les personnages furent extrêmement naïfs, mal construits, insupportable... Le seul personnage remplissant réellement son rôle n'est autre que Maléfique. En ce qui concerne l'histoire, celle-ci est également ressentit comme brouillonne car l'on est beaucoup trop perdu entre le rêve et la réalité. On peine beaucoup trop à faire la différence et on ne peut dès lors pas apprécier notre lecture. En tout cas ce ne fut pas mon cas.

❧ NOTATION :

Il était un rêve, de Liz Braswell chez Hachette

samedi 11 février 2017

L'invocateur Tome 1: Novice, de Taran Matharu chez Hachette

L'invocateur Tome 1: Novice, de Taran Matharu chez Hachette

 Titre : L'invocateur Tome 1: Novice
 Auteur :Taran Matharu
 Editeur : Hachette
 Collection :Univers Aventure
 Date de sortie :23 Mars 2016
 Genre :Jeunesse, Fantasy
 Nb de pages :352 pages
 Prix : 18€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire. Jusqu'au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d'invoquer les démons. Accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, Fletcher trouve refuge à l'Académie Vocans, sous l'aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d'Ignatius, ce petit démon qu'il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d'une amitié sans faille. Mais l'apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d'Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l'Empire dans le chaos. »
 
❧ MON AVIS :
 
J'ai reçu ce livre il y a un petit moment maintenant. Avant de le recevoir, je ne savais strictement rien de ce dernier. Je ne connaissais ni l'auteur, ni le titre. Je n'avais vu d'ailleurs ce livre sur aucun blog francophone et anglophone. Je me suis donc dit que c'était une bonne occasion pour se lancer dans un livre jeunesse fantasy. Je remercie d'ailleurs les éditions Hachette pour cet envoi. Malheureusement je dois dire que ce livre n'a pas bien fonctionné avec moi.

Résumons un peu. Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire. Jusqu'au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d'invoquer les démons. Accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, Fletcher trouve refuge à l'Académie Vocans, sous l'aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d'Ignatius, ce petit démon qu'il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d'une amitié sans faille. Mais l'apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d'Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l'Empire dans le chaos.

Commençons comme à notre habitude avec les personnages. Ces personnages m'ont beaucoup posé problèmes, notamment car pour moi ils n'étaient pas assez approfondis. De plus je ne serais vous dire réellement quelle personnalité chacun avait, car il n'avait pour moi aucun sens. Je n'ai pas compris l'intention de l'auteur en ce qui concerne les personnages. J'aurais souhaité plus de détails, plus de recherche bref plus d'engouement pour ces personnages. Je n'ai même pas réussi à m'accrocher au héro et m'a clairement pas aidé à accrocher à l'histoire. De plus les différents liens entre les personnages sont incompréhensibles, du coup il nous est impossible de nous attacher à eux. J'ai vraiment trouvé cela dommage car cela semblait tout de même prometteur dans le résumé. Je ne m'attendais donc pas du tout à cela.

Venons-en à présent à l'histoire, l'intrigue et la plume de l'auteur. Cela m'a également posé problème sur pas mal de points. Dès le début du livre, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher. Notamment car cela commençait sur une partie de chasse sur 2/3 pages, alors qu'il aurait pu faire ça en un paragraphe. De plus j'ai trouvé que le reste de l'intrigue ne bougeait pas assez. Il n'y avait vraiment pas assez d'évènements et de rebondissements à mon gout, du coup je me suis vite ennuyé. Au bout d'un certain moment, je me demandais même pourquoi je lisais ce livre et si j'allais le finir. Je m'attendais à une histoire beaucoup plus prenante. En ce qui concerne l'univers que l'auteur à crée, celui-ci n'est cependant pas trop mal. Je pense que si l'intrigue était plus intéressante, on s'intéresserait trois fois plus à l'univers. On peut réellement sentir que ce premier tome est une introduction, mais alors pour moi c'est une énorme introduction.

Mon avis. Malheureusement je ressors extrêmement négative de ce livre. Je n'ai absolument pas accroché aux personnages, à l'intrigue. L'univers est intéressant, mais je trouve que ce premier tome n'était pas du tout assez travaillé. Pour moi on ressent réellement que tome est une introduction à la suite de la saga. Malheureusement je ne pense pas que je vais la lire.
 
❧ NOTATION :

L'invocateur Tome 1: Novice, de Taran Matharu chez Hachette

mardi 7 février 2017

Le musée des monstres Tome 1: La tête réduite, de Lauren Oliver & H.C Chester chez Hachette

Le musée des monstres Tome 1: La tête réduite, de Lauren Oliver & H.C Chester chez Hachette

 Titre : Le musée des monstres Tome 1: La tête réduite
 Auteur :Lauren Oliver & H.C Chester
 Editeur : Hachette
 Collection :Univers Aventure
 Date de sortie :5 Octobre 2016
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages :352 pages
 Prix : 15€90
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« L'aventure extraordinaire de 4 orphelins aux capacités tout aussi extraordinaires. Mystères, malédictions, meurtres et merveilleux au rendez-vous. « Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! » Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l'acrobate et assistant du magicien... Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l'abri des murs d'un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles évènements s'enchaînent. Suite à la mort d'une spectatrice lors d'une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d'être à l'origine d'une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l'enquête... Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé... »
 
❧ MON AVIS :
 
J'ai reçu ce livre il y a un petit moment désormais. Je dois dire que lorsque ce fut le cas, j'ai sauté au plafond. En effet, notamment car c'est un objet livre juste merveilleux. De plus, les auteurs ne m'étaient pas inconnus tout comme l'illustrateur. Je me réservais donc cette lecture pour un moment privilégier et calme. Je dois dire que j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre. Je remercie encore une fois les éditions Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. L'aventure extraordinaire de 4 orphelins aux capacités tout aussi extraordinaires. Mystères, malédictions, meurtres et merveilleux au rendez-vous. « Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! » Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l'acrobate et assistant du magicien... Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l'abri des murs d'un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles événements s'enchaînent. Suite à la mort d'une spectatrice lors d'une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d'être à l'origine d'une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l'enquête... Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé...

Parlons dans un premier temps des personnages. Nous avons 4 personnages principaux : Thomas, Max, Pippa & Sam. Ce sont quatre adolescents avec des dons particuliers. J'ai trouvé ces quatre personnages fort sympathiques. J'ai apprécié suivre leurs aventures. Ils sont courageux mais pas parfaits non plus. En effet à travers l'histoire on peut voir que ces derniers commettent des erreurs et je trouve que cela est pas mal. Pour une fois on ne glorifie pas nos protagonistes. Personnellement je suis beaucoup attaché aux 4 enfants. J'ai beaucoup aimé le fait qu'ils se taquinent entre eux, cela donne une note humoristique à l'histoire. J'ai apprécié les suivre au fil de l'histoire et savoir ce qui allait leur arriver. Ce qui est drôle c'est que l'on arrive forcément à se reconnaître parmi l'un des 4 personnages. J'ai trouvé que ces derniers étaient très bien écrits mais que les auteurs auraient pu encore plus les approfondir. 

Venons-en à l'histoire. J'ai trouvé l'histoire plus que surprenante et ultra intéressante. Je ne m'attendais absolument pas du tout à ce genre d'histoire. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus jeunesse. Or les auteurs ont rendu cette histoire plus qu'intéressante. J'ai été notamment très surprise par le tour de main faite avec la révélation de fin. Les auteurs ont réussi à me twister l'esprit. Je pensais avoir trouver le coupable et je me suis fait complètement berner. Ce fut donc réellement un tour de main. Je trouve que pour un jeunesse, les auteurs n'ont pas décidé de faire dans la facilité. Et c'est tant mieux pour le lecteur car du coup nous avons une pépite entre les mains. En ce qui concerne la plume de l'auteur est simple et se lit très simplement. De plus, il se lit d'une rapidité affolante. Les auteurs amènent des petites volontaires sur les paroles de Max, lorsqu'elle essaye d'utiliser des maximes. Je trouve très drôle et apprend en même temps aux adolescents les vraies maximes. Je dois également rajouter un petit mot sur les illustrations de Benjamin Lacombe qui sont juste a tombé par terre. Elles sont totalement en accord avec l'histoire, cela donne réellement un plus à l'histoire et nous permet de mieux imaginer les personnages.

Mon avis. Je vous conseille fortement ce livre. Vous passerez un excellent moment. Ce livre vous permet de rire, de vous évader, de penser littéralement à autre chose avec des personnages fort agréable. C'est une histoire que vous ne rencontrerez nulle part ailleurs, elle est complètement originale. Une fois commencé, on ne peut lâcher ce livre, on en devient accro. De plus cette fin vous surprendra réellement, vous ne pourrez jamais l'a voir arriver.
 
❧ NOTATION :

Le musée des monstres Tome 1: La tête réduite, de Lauren Oliver & H.C Chester chez Hachette